Partagez | 
 

 (M) FERNANDEZ ▲

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: (M) FERNANDEZ ▲   Dim 15 Avr - 17:27





Melvin P² et Nom au choix






Mon scénario se nomme melvil prénom² nom au choix. Il est âgé entre 18 et 21 années. Il vient du huitième district. Voici ses principaux traits de caractères : trop protecteur - doux - débrouillard - égoïste - possessif - exigeant relationnellement parlant - attentif - calculateur - froid et dur lorsqu'on ne l'écoute pas - loyal - secret - déterminé. Mais il a peut-être certaines faiblesses/atouts qui sont : Foedora est sa principale faiblesse et un atout démesuré à la fois : elle l'oblige à rester sans arrêt sur ses gardes et à donner le meilleur de lui même, mais elle lui fait également découvrir une sensibilité qui lui était jusque là inconnue et qu'il déteste. Physiquement parlant, Melvil est doué au combat au corps à corps, en dissimulation et est un bon chasseur, mais il nage terriblement mal et n'a pas assez de précision pour tâter l'arc. Il est dans le groupe des rebels ou district populations, au choix.

•••••••HISTOIRE

L'histoire est plus ou moins libre, hormis les quelques points qui suivent :

Melvil est né dans le district 8 d'une femme qui venait de perdre son mari dans un accident de chasse. De ce fait, dès qu'elle a vu qu'elle avait un fils, ressemblant comme deux gouttes d'eau à son père, elle l'a immédiatement détesté pour ces raisons injustes. Melvil n'a donc pas reçu l'amour maternel qu'il méritait et l'a très mal vécu étant jeune.
Abandonné la plupart du temps à lui-même, le garçon est devenu très jeune un être débrouillard, ce qui lui a valut d'apprendre à chasser vers ses 10 ans ; se contentant d'abord de petites proies telles que des écureuils ou des lapins, il est aujourd'hui capable de tuer un chevreuil ou de pêcher.
Enfant de rue, il s'est vite fait un allié de taille : le petit Jonah Wolkoff, avec qui il allait jouer dans les bois lorsqu'ils étaient gamins. Ils ont tous les deux entretenus une longue relation d'amitié, jusqu'à la mort de Wolkoff.
Avant de mourir, Jonah a réussi à faire promettre à Melvil de protéger sa soeur si jamais il devait lui arriver quoi que ce soit ; en bon ami loyal qu'il est, le jeune Melvil a immédiatement accepté, bien qu'il n'ait, à l'époque, jamais croisé la soeur cadette de Jonah.












Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (M) FERNANDEZ ▲   Dim 15 Avr - 17:30









•••••••CATCH ME IF YOU CAN.

D'un mouvement, tu avais écarté les branches sans un bruit et t'étais frayé un passage sur le sentier. Elle était là, à quelques mètres de toi et pourtant, elle semblait tant attentive à ses propres pas qu'elle n'entendait pas les tiens qui la suivait. Elle continuait sa route, marchant vivement vers l'est, et tu peinais parfois à la suivre ; tu devais en effet te faire discret, t'arrêter lorsque son allure diminuait, te coucher à plat ventre ou te glisser derrière un arbre lorsqu'elle faisait volte-face, hésitante. Et tu te trouvais si idiot, à cet instant ; mais tu avais fait une promesse alors, lorsque tu l'avais vu partir à l'opposé du village où vous viviez tous deux, tu avais abandonné ta partie de chasse pour faire le chemin derrière elle. Vous aviez marché longtemps, et parfois, tu t'étais demandé où elle allait de la sorte ; comptait-elle fuir, comme te l'avait conté maintes fois son frère, Jonah, avant que celui-ci ne perde la vie ? Puis enfin, vous aviez débouché sur le bord d'une falaise donnant sur la vaste plaine ; là, Foedora s'était arrêtée, et tu étais resté tapi à l'orée du bois. Déterminé, tu avais décidé de rester près d'elle tant qu'elle ne rentrerait pas au district - tu y passerais même la nuit s'il le fallait, mais la jeune fille reviendrait vivante chez sa famille et tu honorerais la promesse faite à Jonah ; tu lui devais bien au mois cela.

Pendant de longues minutes qui s'étaient étirées paresseusement dans l'espace, tu avais dardé ton regard profond sur la jeune fille, tenue debout à quelques centimètres du précipice - tu connaissais son état mental, tu savais à quel point la mort de son aîné l'avait bouleversée ; à chaque instant tu t'attendais donc à ce qu'elle bondisse dans le vide, en proie à un vif désespoir. Tu te tenais donc prêt à toute éventualité - tu devais agir vite si cette petite folle décidait subitement de mettre un terme rapide à ces jours. Mais elle n'avait pas bougé - pas immédiatement - pendant un instant interminable. Néanmoins, lorsqu'elle s'était assise au bord du gouffre, ton coeur s'était arrêté ; l'inconsciente balançait ses jambes dans la fosse, chantonnant une chanson qui t'était inconnue. Tu t'étais alors mis en position accroupie, attendant qu'elle émette le moindre geste brusque. Et enfin, ce que tu craignais était arrivé ; la jeune fille avait rapidement glissé son corps le long de la pente et était sur le point de chuter lorsque tu avais bondi hors des bois. Tu t'étais précipité vers le bord de la falaise, jeté à plat ventre avec force, t'éraflant la peau sur la pierre, et avait brandi ton bras vers le jeune fille, accrochant le sien de justesse avant qu'elle ne soit hors de portée, engloutie par le néant. Elle avait alors redressé son visage surpris vers le tien - elle était belle comme le jour. Tu l'avais alors tirée de toute tes forces vers la terre ferme et lorsqu'enfin elle reposait sur le sol haletante, tu t'étais autorisé un moment de faiblesse - tu t'étais assis sur le sable rocheux, cherchant le regard de la jeune fille sonnée tandis que vous repreniez votre souffle à l'unisson. Enfin, elle t'avait jeté un regard noir, dénué de reconnaissance, et t'avait violemment craché à la figure. « pourquoi… pourquoi es-tu venu me sauver ? » D'abord, tu t'étais abstenu de réponse ; question idiote. Et pendant que tu laissais un lourd silence s'installer entre vous, elle scrutait le moindre détail de ton visage, pour finalement poursuivre. « Qui es-tu ? » Tu t'étais alors approché d'elle, jaugeant sa figure creusée à ton tour ; elle avait néanmoins tourné ta tête, contrairement à toi. « Melvil. »

C'était tout ce que tu avais répondu - elle se contenterait de ton prénom pour l'instant. Elle avait alors froncé ses sourcils poussiéreux, dubitative et frustrée par ta réponse, mais était passé outre, te questionnant autrement. « Tu m’as suivie ? » - « Non. » - « Tu mens. » En un instant, tu t'étais trouvé percé à jour par une gamine - elle t'avait coupé l'herbe sous le pied, et cela t'en faisait perdre la parole un instant. « Pourquoi ? » avait-elle insisté. Elle t'agaçait déjà, à l'époque, avec ses questions. « Je… Je t’ai vue t’enfoncer beaucoup trop loin dans les bois – j’étais en train de chasser – donc je t’ai suivie. Voilà tout. » avais-tu hésité à répondre, balançant un soupire las. Toutefois, tu l'avais vue étonnée de la dureté de tes mots et tu avais immédiatement regretté de l'avoir rebutée. « Je voulais mourir. Tu m’as sauvée. » - « Oui. » Tu l'avais observée s'agiter, mal à l'aise face à ton détachement flagrant - comme si tu regrettais également de l'avoir sauvée ; au fond de toi, tu savais néanmoins que c'était faux. « Tu n’avais aucun droit de faire ça… » Avait-elle maugréé dans sa barbe, te rendant fou de rage ; tu avais néanmoins contenu ta colère en levant tes yeux clairs au ciel avant de répondre sèchement de nouveau. « Je n’allais pas te laisser mourir. » - « Diable pourquoi ? » S'était-elle mise à hurler en reprenant une position de pied. Tu t'étais alors levé à ton tour, l'avait empoignée au niveau des coudes - si tu avais pu, tu l'aurais secouée telle un prunier pour remettre son esprit décalé en place. « Je ne te laisserai pas mourir de cette façon. C’est tout. » Tu t'étais appliqué à ne pas hausser le ton à ton tour et ainsi, à ne pas entrer dans son petit jeu ; tu étais tout à fait conscient des proportions que cela pouvait prendre si vous débordiez. « Jonah m’a demandé de veiller sur toi, Foedora. Et je tiens toujours mes promesses… » Il t'avait demandé de ne pas lui dire, mais lui confier ceci était le seul moyen à tes yeux ne calmer sa folie. Elle s'était ainsi arrêtée de gigoter entre tes bras et devant toi, ses yeux s'étaient emplis de larmes amères, roulant sur ses joues diaphanes ; elle était ensuite tombée entre tes bras, et tu l'avais vaguement serrée contre toi avant de la repousser - une telle relation te faisait peur ; elle te faisait peur tout court.

Tu avais finalement réussi à la ramener sauve chez elle. Pendant le retour, elle n'avait toutefois pas décroché un mot ; tu avais respecté son silence en faisant de même. Le soir, tu n'avais pu te demander par quelle folie tu avais accepté le marché de Jonah ; Foedora était un être dangereux pour ton âme. Mais tu ne pouvais t'en empêcher. C'était trop tard. Tu avais promis.











Dernière édition par P. Foe-Maelynn Wolkoff le Dim 15 Avr - 19:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (M) FERNANDEZ ▲   Dim 15 Avr - 17:38

scénario libre & terminé.






TAGGED: fuckyesshilohfernandez.





Tout d'abord, un grand merci pour t'être intéressé un minimum à mon scénario. Je pense qu'il est inutile d'insister sur le fait que Melvil est un personnage important pour l'évolution de Foe -bawé, il évite qu'elle se suicide keuwaa- et que leur relation sera amenée à énormément changer étant donné le caractère à double tranchant de la jeune fille et celui très prononcé du garçon. Concernant mes exigences, je n'en ai pas cinquante mille, juste quelques détails à préciser que voici :
    pseudo ; bon, j'avoue que je craque énormément pour le prénom Melvil, mais si tu peux vraiment pas le supporter, il est évident que je ne vais pas te forcer à prendre ce prénom. peut-être que le mettre en second prénom nous ravira tous les deux ? en tout cas j'apprécierai beaucoup qu'on se mette d'accord ensemble si tu devais changer le pseudo. (à)
    avatar ; shiloh est pas trop seks ? je ne suis absolument pas fixée sur l'avatar de shiloh, même si je trouve que lui &. k.stew collent bien tous les deux. toutefois, je reste ouverte aux propositions intéressantes, tant que l'avatar choisi reste dans la tranche d'âge donnée pour les besoins du scénario et qu'il colle aussi au caractère. je me réserve bien entendu un droit de véto si jamais l'avatar ne me plait vraiment pas, même si cela arrive rarement. (à)
    histoire ; comme tu l'as vu, l'histoire est relativement très libre mis à part quelques petits points, rien de méchant. j'aime voir comment les joueurs s'approprient le scénario, donc je ne détaille pas trop sa vie en dehors du lien. (à)
    lien ; évidemment pas négociable, même je répète qu'il sera amené à évoluer avec le temps. (à)
    joueur ; ici rien de spécial à part le blabla habituel, c'est à dire connexion fréquente (au moins 2fois par semaine c'est pas mal non ?), possibilité de rp (1 rp toutes les deux semaines minimum, ça passe hein ?), orthographe & syntaxe correcte (bonpatron existe au pire héhé), je demande pas des pavés, minimum syndical me suffit (même si perso je fais des pavés, désolé si ça t'effraies xD), le style je m'en contrebalance, je m'adapte facilement. voilà je crois que c'est tout. (à)


il est évident que je construis un temple à l'effigie de celui/celle qui prend mon personnage, que je lui fais des gosses dans tous les recoins sombres du forum (héhé) et que je lui baise les pieds et les mains s'il le faut ! convaincu(e) ? (à) ha et pis ma boîte MP, c'est l'openbar aussi, j'adore être harcelée si question, ou même comme ça. je te mets aussi mon MSN sur demande si tu veux, j'adorerai faire connaissance avec celui/celle qui détient le destin de Melvil entre ses petits doigts. ♥












Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (M) FERNANDEZ ▲   

Revenir en haut Aller en bas
 

(M) FERNANDEZ ▲

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'Ile sans sourire [Fernandez, Enrique]
» Dracula - Fernando Fernandez
» Aurore [Fernandez, Enrique ]
» Transportes Munoz Fernandez.
» Dominique Fernandez.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Hors Jeu - Détente
 :: RELIQUES DE PANEM :: Autres
-