Partagez | 
 

 Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:23






EZECHIEL O'CONNOR




DISTRICT 2 / Chloe Moretz
















→ Mon personnage se nomme EZECHIEL O'CONNOR. Elle est âgé(e) de 15 années. Elle vient du district 2. Voici ses principaux traits de caractère : elle est impulsive, à tendance violente, et légèrement paranoïaque. Pour elle la mort n’est qu’une étape de plus dans la vie. Bien loin du cliché de la petite fille modèle, Ezé souffre du syndrome de la petite princesse sociopathe, qui ne cherche qu'une chose: la reconnaissance de son père.. Mais elle a peut-être certaines faiblesses/atouts qui sont : Incontestablement, l'entrainement que lui prodigue son père depuis plusieurs années est son principal atout. Elle manie avec aisance de nombreux types de lames et maîtrise plutôt bien le Krav Maga, une technique de corps à corps dans laquelle son père excelle. Plus que redoutable en combat technique et rapproché, Ezé est pourtant toute petite et pas très imposante ce qui la force à être rusée et rapide. Les armes confondantes ne sont donc pas pour elle et la Miss n'est pas non plus la plus endurante du monde...



Votre prénom ? Jenny
Votre pseudo ? Ezé
Comment avez-vous connu le forum ? En farfouillant sur glougle
Que pensez-vous de ce forum ?
Un petit mot pour la fin ?
Le code est... ok by mimi






TAGGED:




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:23






•••••••HISTOIRE

Le jour où l’on apparaît sur terre, quelque part bien loin au-dessus de nous, un individu nommé Destin commence à écrire notre histoire. Moi, Ézéchiel O’Connor, je suis née il y a maintenant 15 ans. Au cœur de Panem, j’eu la chance de voir le jour en des temps extrêmement calmes. Le District 2 devint mon territoire. Un territoire privilégié, une terre bien plus accueillante et riche que certains autres districts comme le numéro 12. Choyée par mes deux parents, élevée dans le confort et la joie. J’ai sus très tôt que j’étais née du bon côté de Panem, que j’étais l’une des rares personnes à pouvoir manger excessivement si j’en avais envie, ou à pouvoir faire quelques caprices pour obtenir tel ou tel cadeau d’anniversaire. La révolution avait déjà eu lieu, la paix régnait depuis plusieurs générations sur notre pays. Mais on m’apprit aussi que jadis, mon district était connu pour former des combattants, pour former chaque enfant à devenir un futur gagnant des Hunger Games.

Bien qu’abolis depuis des décennies, ces jeux étaient encore un sujet que les adultes abordaient de temps en temps. Surtout mon père, dont je buvais les paroles soir après soir lorsqu'il me racontait de sa douce voix grave ce qu'avait été Panem, ce qu'avait été la vie du temps des jeux. Petite fille innocente élevée par ma jolie maman, j’ai été jusqu’à l’âge de 10 ans une vraie petite poupée. Etre femme au foyer était un luxe que seules les femmes des premiers districts pouvaient se permettre. C’est ainsi que ma mère m’éduqua et m’offrit tout son amour pendant des années. Je savais me taire quand cela était nécessaire, je savais réfléchir pour m’adapter et me faire accepter des adultes. Elève modèle, actrice parfaite, j’ai toujours tenté d’analyser le monde qui m’entoure avant d’agir. Car avec un père comme le miens, il fallait déployer des trésors d’inventivité et de motivation pour ne serait-ce que lui arriver à la cheville.
Oui, mon père est un grand homme ! Un homme que j’admire et que tout le monde semble respecter. Il ne m’accorda pas énormément d’attention dans mon enfance même si je savais au fond de moi qu’il m’aimait de tout son cœur. Je suis sa fille après tout… Son unique fille d’ailleurs. Et à ce titre, depuis un certain temps j’ai compris que tout l’honneur de ma famille reposerait un jour sur mes épaules. Enfant, j’ai rêvée des Hunger Games, j’ai rêvé d’être l’héroïne d’un de ses jeux mythiques ! A 10 ans, comme si mes rêves avaient une chance de devenir un jour réalité, mon père commença mon entrainement en me disant qu’un jour peut être je pourrais combattre dans l'arène…













Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:23






•••••••Suivre uniquement le BON exemple

Il est 5h00 du matin, mon réveil sonne alors que mes yeux sont déjà ouverts depuis quelques minutes. Cette semaine, le sommeil ne sera assurément pas mon passe temps favoris. Cette semaine, se déroulent les Jeux des Mentors...
Depuis que le Capitol à annoncé le retour des Hunger Games, ma vie a prit un nouveau tournant. Depuis mon enfance, je rêve de ces jeux tout comme il y a longtemps les enfants devaient rêver des super héros. Depuis l'âge de 10 ans, mon père m’entraîne à la survie, au combat, à la chasse. Mon corps s'est affûté, je connais toutes les armes, je suis prête à tout pour sauver ma vie et faire honneur à mon paternel.
Mais cette semaine, c'est lui qui serra dans l'arène, lui qui se battra contre d'autres adultes pour avoir l'honneur infini de devenir l'un des premiers mentor depuis des décennies. Mon père, ce héros, cette force tranquille et réfléchie que j'ai toujours admiré. Aujourd’hui voilà qu'il va se battre pour devenir MON Mentor!

Les jeux ne commencent qu'à 10h du matin et seront bien évidement retransmis. Mais ma journée à moi doit déjà débutée. Je me lève et m'étire avant d'enfiler des vêtements de sports et de sortir au pas de course. L'endurance est ma plus grande faiblesse, ce qui pourrait me perdre dans l'arène. J'ai beau être agile comme un chat, rusée comme un renard et aussi dangereuse qu'un tigre, si je ne tue pas rapidement, je pourrais passer du statu de chasseur à celui de proie.
Cette semaine, mon père est absent et ma mère bien trop inquiète pour avoir la force de me contredire. Du coup, j'ai décidé de m’entraîner plus que jamais.
Je cours, à travers les rues de mon district, ne croisant personne pendant un long moment.
Je cours, en pensant à mon père, qui s'élancera dans l'arène dans quelques heures pour y faire un vrai massacre. Je sais qu'il va gagner, car comme toujours, j'ai une infinie confiance en lui et en ses capacités.
Je cours, pour lui, pour gommer mes défauts, pour devenir sa fierté et être encore plus forte lorsqu'il rentrera victorieux des jeux des Mentors. Et plus mes jambes avancent, plus je pense aux jeux, plus j'espère y participer. Le doute n'a pas sa place dans ma tête et l'innocence de mon enfance est presque entièrement dissipée... Petite poupée entre les mains de ma mère, je le suis sans doute encore entre celles de mon père. Mais j'aime de plus en plus la nouvelle poupée que je deviens! Forte, belle, un peu plus adulte...

Je cours, encore et encore, faisant quasiment le tour de la ville. Mes poumons n'en peuvent plus, mes jambes sur-chauffent, mais la seule pensée de mon père au capitol me force à continuer.
C'est finalement en marchant que je rentre chez moi presque 2h plus tard, essoufflée, rouge comme une tomate, mes muscles tous plus endoloris les uns que les autres, mais l'esprit léger. Une douche bouillante me fait le plus grand bien et un petit déjeuner des plus copieux me redonne des forces pour le reste de ma journée.
Aux alentours de 8h, ma chère maman se lève enfin. Habituellement belle comme le jour, elle semble éteinte depuis que le retour des jeux à été annoncé. Lorsqu'elle descends les escaliers, j'entends son pas lent et fatigué, puis j'entends sa voix pleine de reproches: « Ma puce tu es déjà debout? » demande-t-elle en me voyant faire des abdos sur le tapis du salon. « Oui, depuis longtemps maman! Je t'ai préparé ton petit déjeuner. » Elle me regarde pendant quelques instants, son expression mêlant tristesse et dégoût. J’aperçois alors que comme tous les matins depuis que mon père a été emmené au Capitol, elle a les yeux rougis comme si elle avait passé sa nuit à pleurer. Je ne comprends pas bien son expression, car j'ai tellement confiance en mon père que je ne voit les jeux des mentors que comme un moyen de montrer à tout Panem à quel point il est exceptionnel. Ma mère elle, et bien elle s'inquiète. Une preuve de plus de sa faiblesse...
Voyant que ma génitrice reste plantée à l'entré du salon, je lui sourie et reprends d'une voix douce « Vas-y Maman! J'ai fais des crêpes. » Mais encore une fois ma mère ne comprends pas, son regard est plein de souffrances et elle me lance de sa voix éraillée par des sanglots naissants : « Arête ça Ezechiel!! » Alors l'espace d'un instant, j'eu envie de jouer les innocentes, de lui répondre -arrêter quoi?- et de ciller des yeux pour l'attendrir. Mais au fond de moi je sais pertinemment ce qu'elle veut que j'arrête! Elle voudrait que je me lève de ce tapis et que j'aille enfiler une jolie robe, que j'arrête de faire des abdos tout les matins, que j'arrête de jouer avec la collection de couteaux exposée dans le garage. Elle voudrait que je brûle le punching-ball fait maison que mon père à accroché à la plus haute poutre de ma chambre le jour des mes 13 ans. Mais tout cela reviendrait à me condamner à mort. Car l'entrainement est ma seule chance de survivre dans l'arène et d'en revenir victorieuse et couverte de gloire!! Ça, ma mère ne le comprends pas... Son inquiétude la ronge, sa faiblesse dégouline de partout. Elle m'atteindrait presque si mon père ne m'avait pas appris à être plus intelligente et plus forte que la peur.
Alors je détourne le regard, agacée par ma mère. Fixant de nouveau l'écran de télévision tout en comptant le nombre d'abdos que je suis en train de faire. Dans 30 minutes, le show va débuter et je le sais, je verrais mon père être le héros de ces jeux. Il sera grand, impérial, comme les illustres tribus du passé dont il me contait les histoires.














Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:24






•••••••LA TUERIE COMME HÉRITAGE


Ma confiance n'a jamais flanché, ma foie en mon père ne s'est jamais affaiblie. J'ai regardé jour après jour les jeux des mentors. J'ai admiré les exploits de mon père, voyant peut à peut les contes qu'il m'avait toujours récité devenir de plus en plus réel. Et j'ai vus mon père gagner ces jeux! Je l'ai vus obtenir le titre de mentor du district 2.
Alors que ma mère sombrait peu à peu dans l'inquiétude et le silence, moi je ne cessais de hurler de joie à mesure que mon père se rapprochait de la victoire. Je l'ai accueillis en héros quand enfin il a rejoins la maison. Avide de l'entendre raconter ce qu'il avait vécus, pressée de reprendre l'entrainement à ses côtés. Est-ce de la folie de vouloir participer à de tels jeux? C'est en tout cas ce que pensait ma mère, me demandant de plus en plus de l'aider à faire ceci ou cela. Elle fuyait la réalité, elle fuyait l'image de vainqueur de mon père. Cette cruche n'avait même pas regardé l'intégralité des jeux...

Il ne restait plus longtemps avant la moisson, et ma mère devenait un obstacle vers mes rêves de gloire. Pourquoi m’empêchait elle de m’entraîner avec mon père. Pourquoi se montrait-elle aussi stupide alors que notre famille avait une chance d'entrer doublement dans l'histoire: Père et Fille remportent les 1ers jeux de la nouvelle édition des Hunger Games! Une perspective alléchante, qui m'assurerait pour de bon l'estime de mon tendre papa. Et il était hors de question que j'y renonce.
Un soir, en plein entrainement dans les bois, le sujet fut abordé:
« Ta mère te freine. Je l'aime, mais si elle continue comme ça, elle te tuera avant le début des Jeux. » Nous étions seul mon père et moi, aucune oreille indiscrète... Aucun sujet tabou. Dans une dernière tentative de défendre ma pauvre maman, qui après tout n'avait pas choisis d'être un esprit faible, je répondais: « Mais c'est normal qu'elle refuse de me voir là-bas. » Mon père semblait réfléchir, comme s'il avait une idée bien précise en tête mais ne savait comment l'exprimer: « Tu saurais te dégager de tes émotions ? Être objective, même s'il s'agit d'un proche ? » Je le regarde, avant de souffler un oui. Commençant à comprendre ce qu'il était en train d'insinuer: « Imagines-toi dans l'Arène. Si quelqu'un menace ta vie, tu le tues. Tu es avec ta mère. Elle menace ta vie .. » Choquée de la réalité des choses, je me rendis compte à ce moment qu'il n'y avait pas 36 000 solutions de gérer le "problème maman" Comme dans un éclaire de génie, je venais de comprendre « Tu veux que je l'élimine. » LA réponse fut simple, cinglante et impartiale: « Oui. »

Nous sommes restés silencieux de nombreuses minutes, l'idée faisant son chemin en moi. Puis je me suis levée dans un mot, sans un regard pour mon père.
J'était née pour les Hunger Games, née pour tuer et rendre mythique le nom des O'Connor. La loi du plus fort rythmait ce monde. Et aujourd'hui, il me fallait amputer la partie de moi qui tentait de répandre la gangrène dans tout mon corps. A mesure que je marchait vers la maison, les pensées m'assaillirent. Je me rendait compte de la dure réalité. *Comment survivre alors que ma propre mère fait tout pour m'affaiblir?* Mon pas s'accélère peu à peu et mes pensées s’affolent. Celle, que j'ai toujours considéré comme ma belle maman, celle qui m'a soignée lorsque j'étais enfant, celle qui m'a nourrie, s'est aujourd'hui retournée contre moi! M'empécher de m'entrainer est sa façon à elle de saboter les jeux. Un moyen sournois de me tuer... *Ma-mère-veut-me-tuer* Dur réalité, j'essuie mon nez avec ma manche et me met à courir vers notre maison. Je sais qu'elle y est, qu'elle vaque à ses tache ménagères en attendant notre retour. Peut être même qu'elle empoisonne le repas soir après soir pour m'affaiblir, moi autant que mon père! J'ai bien vus son regard dégoûté quand elle a vus mon père éliminer ses adversaires un à un dans l'arène. J'ai bien vus comment ma mère à changé! Peut-être est elle même devenue une rebelle, prête à trahir sa famille pour son propre bien.

*Ma-mère-veut-me-tuer* Une phrase qui revient encore et encore dans ma tête à mesure que j'approche de notre quartier. Et une fois sur le pas de la porte, ma paranoïa est à son comble, évidement pour moi tout semble réel, tout s’enchaîne avec une logique imparable dans ma tête... Au moment de franchir la porte, la voix de mon père me revient. Mon père, le seul de mes deux parents à vouloir VRAIMENT me protéger. « Imagines-toi dans l'Arène...» L'odeur d'un rôtis en train de cuir parvient jusqu'à moi, la maison est silencieuse, mais j'y entre sans crainte en prenant soins de refermer la porte derrière moi. « Si quelqu'un menace ta vie, tu le tues... »
« MAMAN? Où es-tu? » J'entends sa voix me répondre à l'étage, alors je gravis les marches quatre à quatre. Mon coeur bat la chamade, il n'y a jamais eu autant d’adrénaline dans mes veines. « J'allais descendre mettre la table chérie. Tu as bien fait de rentrer plus tôt. » Elle est là, me tournant le dos pour farfouille dans l'armoire du palier surement pour y trouver une nappe propre... Mettre la table? Alors que les jeux approche? Elle veut vraiment m’empêcher de m’entraîner à tout prix! « Tu es avec ta mère. Elle menace ta vie... »

Alors je bondis, passant un bras autour du cou de celle qui veut me tuer. J'assure ma prise, maintenant sa tête dans mes bras. Tout se passe très vite, je suis entraînée, agile, je sais le faire. « Tu ne m'auras pas! » Sentant ma mère frétiller, comme si elle tentait de se débattre, je ressers mon étreinte et d'un geste vif lui brise la nuque.
Une mort rapide, voila ce que je pouvais lui offrir de mieux. Pour les années où elle m'avait élevée je la remerciait, mais les traîtres doivent périr c'est ainsi. Son corps s'alourdis entre mes bras alors la pousse légèrement pour qu'elle chute directement dans les escaliers. On fera ainsi aisément passer sa mort pour un accident.
Inspirant un grand coup je murmure: « C'est très mal maman, de vouloir tuer son enfant! » Puis je me retourne, attrapant la première nappe que je trouve dans l'armoire. Je descends les escaliers en prenant soins d'enjamber le corps inerte étendus au bas des marches. Avec une attention extrême, je pars dresser la table et j'attends que mon père rentre à son tour pour pouvoir sortir le rôti du four.














Revenir en haut Aller en bas

avatar

ADMIN - Burn out

◭ SOS : 1092
◭ District : Neuf.
◭ Arrivée à Panem : 27/03/2012
◭ Double compte : Alayna Tomàs

MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:33

EZECHIEL

Je l'adore ce scénario
J'en connais un qui va être fou de joie de te voir ^^

Bienvenue, et dis le moi si mon message te gêne, je vois que tu as beaucoup à raconter (:
Amuse toi bien avec nous *O*

___________________________________________________________



    I lost my invitation to the funeral of love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 293
◭ District : Deux.
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Localisation : Dans ton c.. (:

MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:43

Han oui, y a ma Eze ! Comment j'suis trop heureux, t'as réchauffé ma journée. *o*
En plus, t'as rendu Eze exactement comme je la voyais, et t'as fais le bon choix à la fin. C'est juste parfait !

Mimi, valide-là, je veux RP avec elle. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:46

Meurchi Meurchi Meurchiiiii!!!


Et non ton message ne me gène pas Milan!
J'ai tout finis comme une grande!!!!
Vivement le RP RP RP avec papaaaa
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ADMIN - Burn out

◭ SOS : 1092
◭ District : Neuf.
◭ Arrivée à Panem : 27/03/2012
◭ Double compte : Alayna Tomàs

MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 14:48



BIENVENUE


Boudiou j'adore l'histoire *O* Comment le père à manipulé la fille, comment la fille à tuer sa mère .. J'adhère xD Bon sang quelle gamine ! En plus quelle rapidité, un membre en or ♥

Félicitations ! Te voilà enfin validée ! Tu vas pouvoir maintenant recenser ton avatar et poster pour faire partie du registre des citoyens. Pense également à bien remplir ton profil. Afin que les autres membres aient plus facilement accès aux informations importantes. Tu peux désormais poster une fiche de liens pour t'intégrer encore plus au sein du forum ainsi qu'une fiche de RP pour mieux t'organiser. La partie flood t'es enfin ouverte, veille seulement à ne pas trop en abuser. Amuse toi bien ici et n'hésite pas à solliciter les administratrices si tu as des questions.




___________________________________________________________



    I lost my invitation to the funeral of love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 29
◭ SOS : 863
◭ District : Neuf
◭ Arrivée à Panem : 31/03/2012
◭ Double compte : aucun
◭ Localisation : D9

MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 15:06

Oh bordel, comme j'adore ce personnage ! *O* . Je l'ai toujours dis, je le redis & ta fiche est géniale ! Et quelle rapidité pour finir cette fiche en plus ! Bref, bienvenue. Chloe M. est trop adorable !

___________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 215
◭ District : District 9
◭ Arrivée à Panem : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 15:57

    Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 15:58

Merci mesdemoiselles!!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 15:58

Très bon choix de scénario ^^
Bienvenue par ici ! (a)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 28
◭ SOS : 727
◭ District : District 4; l'eau & la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 29/03/2012

MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mar 24 Avr - 19:46

Un nouveau scénario de choisit, et pas n'importe lequel ^^ Bienvenue parmi nous, mademoiselle O'Connor

___________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mer 25 Avr - 9:29

bienvenue ☻
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   Mer 25 Avr - 17:49

hahahaha, sweet heart, je sens qu'on va s'amuser toute les deux en rp, vu le lien que j'ai avec Andrew. en tout cas bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Baby Doll version Psychopathe Parano ca vous branche?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Vous portez quoi pour dormir ???
» Quel surplis version Myth Cloth attendez-vous le plus?
» Baby blues, Baby dolls (reportage sur la 5)
» les Baby Dolls Sheep
» J.I.D. ? pour comprendre ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Hors Jeu - Détente
 :: RELIQUES DE PANEM :: Anciennes fiches de présentation
-