Partagez | 
 

  the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

◭ SOS : 175
◭ District : quatre, celui de la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 26/04/2012
◭ Double compte : Hortensia A.D. Roseburry
◭ Localisation : capitole.

MessageSujet: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   Sam 28 Avr - 3:09


La marée était montante, et l’eau tiède de la mer du district quatre arrivait aux hanches de Thybalt. Mais il s’en fichait éperdument. Depuis sa tendre enfance, on l’avait habitué à cette eau, chaude, tiède, ou totalement gelée. C’était son élément, là où il se sentait lui-même, à l’abri des regards indiscrets et remplis de pitié des autres habitants du quatre. Depuis la mort de sa mère, les gens le prenait en pitié. On lui lançait des regards compatissants, on lui offrait des rabais dans les boutiques, et on murmurait des choses dans son dos. Et orgueilleux comme il pouvait l’être, le beau blond refusait toute aide de l’extérieur, et il n’en avait pas besoin, tant et aussi longtemps que sa sœur cadette, Amelya, et lui seraient là l’un pour l’autre pour se supporter. Le jeune homme termina de nouer son filet, qu’il avait fabriqué lui-même, et il le jeta à l’eau, dans l’espoir de revenir chez lui, les mains pleines de crustacés, de fruits de mer et de poissons, de quoi nourrir Amelya et son père, qui ne mangeait quasiment plus rien depuis la mort de sa femme. La vie marine était abondante au district quatre, étant réputé pour fournir tous produits marins au Capitole, mais certains jours étaient plus fructueux que d’autres. Il tourna la tête, et observa la rive pendant quelques instants. Personne ne venait ici. Il y avait bien trop de rochers, et on avait peur de se blesser, et Thybalt appréciait cet endroit parce qu’il était en retrait des autres.

Le beau blond enleva son t-shirt trempé, qu’il balança sur un rocher, avant de plonger tête première dans l’eau, de manière assez gracieuse. Nager était primordial lorsqu’on vivait au quatre, et heureusement, Thybalt avait appris cette notion très jeune, par sa mère, et il fallait dire que le blondinet nageait divinement bien. Il retint sa respiration pendant quelques minutes, remonta à la surface, à bout de souffle, et se laissa flotter sur le dos jusqu’à la plage, comme il en avait l’habitude. La marée montait, et il allait se trouver étendu dans le sable dans quelques instants, traîné par les vagues. Le jeune homme profita de ce moment de calme, en se concentrant sur le bruissement des vagues. Tout ça lui permettait de réfléchir, de remettre ses idées en place et faire le vide dans son esprit. Mais l’image de la moisson qui approchait refaisait toujours surface dans ses pensées, ce qui le tirait toujours de ses rêveries. À la seule idée qu’Amelya ou un de ses proches soient tirés au sort pour mourir en direct devant une bande de riches sadiques le rendait malade.

Comme prédis, le jeune blond se retrouva étendu sur la plage, et sentait l’eau lui chatouiller les pieds et les mollets. La mer n’avait pas finie de monter. Il se releva péniblement, histoire d’évaluer l’état de son filet de pêche. Il grimpa sur quelques rochers et constata avec rage qu’il n’avait attrapé qu’une petite tortue de mer. Thybalt poussa un juron et s’empressa de libérer la misérable créature qui se mit à nager frénétiquement vers les profondeurs. Le blondinet serra les mâchoires et s’empara rageusement de son filet, qu’il mit sur son épaule, ne prenant pas la peine de ramasser son chandail. De toute façon, la chaleur était omniprésente dehors, et il n’en aurait pas besoin. Il ne lui restait plus qu’à manger des céréales qu’on lui avait offertes alors qu’il avait signé deux tesseraes. C’est avec un filet sur l’épaule, torse nu, et une chevelure blonde dégoulinante d’eau salée et remplie de grains de sable que Thybalt se stoppa net devant Sloane. Le fait de n’avoir aucun chandail sur le dos ne le dérangeait guerre, surtout avec elle. Il fallait dire que les deux jeunes gens s’étaient souvent vus sans vêtements. Cela faisait un petit bout de temps qu’il ne l’avait pas vue. Le jeune homme plissa les yeux et laissa tomber son filet à ses pieds. Sans un mot, il franchit les quelques mètres qui le séparait de la belle brune et la serra contre lui à l’aide de ses bras puissants, se fichant éperdument du fait qu’il était mouillé et sablonneux.


Dernière édition par Thybalt C. Kennedy le Lun 14 Mai - 2:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 28
◭ SOS : 727
◭ District : District 4; l'eau & la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 29/03/2012

MessageSujet: Re: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   Sam 28 Avr - 3:44


C'était une belle journée. Une trop belle journée, d'ailleurs, pour que je reste enfermée à l'intérieur. L'envie n'était pas là, mais je me donnais un bon coup de pied aux fesses en me relevant du lit. Rapidement, j'ôtais ma camisole et mes culottes, avant d'enfiler rapidement mon maillot d'un beau bleu ensoleillé. Ensuite, je pris une camisole rose semi transparente pour me vêtir un peu plus, ainsi qu'un simple short de jeans. Après une brosse passée rapidement dans ma longue chevelure semi-bouclé, je me dirigeais rapidement dehors, désireuse de ne pas croiser Kishan. Je n'avais pas envie, aujourd'hui, de ressentir le malaise entre nous depuis la mort de Riley. On avait beaucoup de difficulté à digérer sa mort, surtout après qu'on la perte de nos quatre parents lorsque nous étions enfants. Mais le malaise n'était pas bienvenu, puisqu'ils nous rappelaient sans cesse le fait que nous avions presque franchi le pas, que j'avais presque trompé Riley avec son frère Kishan, quelques heures avant sa mort. La culpabilité me déchirait la poitrine, et je ne pouvais rien y faire.

Un vent frais m'attendait à l'extérieur de notre somptueuse maison, à mon grand bonheur. L'air de la mer ne pouvait que me faire du bien. Avec l'intention simple d'oublier le reste de mon existence, je me dirigeais d'un pas assuré vers la plage. En marchant, je ne pouvais que me rendre compte de la tranquillité inhabituelle des rues. Les habitants avaient de la difficulté à digérer la nouvelle du Capitole, celle qui annonçait le retour des Hunger Games. Mon estomac se serra légèrement à cette pensée. Ça avait beau faire quelques mois que nous étions au courant de la nouvelle, nous avions tous de la difficulté à passer par-dessus. Particulièrement depuis la mort de Riley, qui avait sans aucun doute été assassiné, mais personne ne pouvait témoigner de son meurtrier. De plus, Mme Kennedy était mort peu de temps après Riley. Les morts s'enchainaient, et les Jeux n'étaient même pas recommencés encore. Le pire, dans tout ça, c'est que j'avais encore l'âge d'y participer. Deux trois semaines après la Moisson, j'aurais eu mes dix-neuf ans, et je n'aurais eu qu'à m'occuper des rebelles. Seulement, Kishan ne voulait pas me voir traîner chez les rebelles tant et aussi longtemps que je n'étais pas sortir d'affaire avec les Jeux. Il craignait que le Capitole le découvre, et s'arrange pour que je fasse parti des Jeux. Il était un peu paranoïaque, mais c'était surtout son côté protecteur qui ressortait. Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, pas après tout ce qui était arrivé...

Arrivé sur le plage, je sortis de ma rêverie. Un petit sourire étira mes lèvres alors que je regardais l'océan et le sable s'entremêler, puis, au loin, l'océan se mélanger à nouveau, mais cette fois-ci, avec le ciel. Je me fis la remarque que j'avais très bien agit en me levant du lit, évitant une nouvelle journée de dépression pour profiter de quelques heures relaxes sur la plage. Mon regard se retourna lorsque j'aperçus un mouvement du coin de l'œil. Au loin, un grand blond musclé s'approchait de moi, sans m'avoir remarqué. À sa vue, mon sourire s'agrandit, et je m'approchais silencieusement de lui. Lorsqu'il me remarqua finalement, il figea, laissa tomber son filet de pêche puis vient me prendre solidement dans ses bras. Oui, il était mouillé, plein de sable, mais ça ne me dérangeait pas. Je n'étais pas née du District 4 pour rien, l'eau et le sable, ça me connaissait. De plus, j'étais venue sur la plage exprès pour profiter du sable et de l'eau et en ayant oublier de m'amener une serviette, j'allais subir l'assaut du sable collé contre le corps mouillé sans aucun doute.

    Je suis contente de te voir, Thy, murmurais-je, toujours dans ses bras. Tu m'as tellement manqué.


Depuis la mort de Riley et de sa mère, Thybalt et moi avions passé peu de temps ensemble. C'était malheureux, car c'était un de mes meilleurs amis. Je ne pourrais jamais me passer de lui, et j'avais une preuve de béton. Nous étions sortis ensemble dans le passé, nous avions chacun été le premier de l'autre. Nous avions donc de l'histoire, mais nous avions terminé notre relation amoureuse en douceur, restant de très bons amis, à mon grand bonheur. Depuis, ils nous arrivaient quelques fois de rechutés, lorsque nous étions tous les deux célibataires. Certes, il y avait beaucoup d'amour entre nous, toutefois nous savions que peu importe ce que nous faisions ensemble, l'amitié serait toujours plus forte. C'était rassurant, plus que bienvenu en ces temps sombres.

Thybalt aussi, avait l'âge de participer aux Jeux. Lui comme moi pouvions être sélectionnés à la Moisson, qui s'en venait à grand pas. Nous n'avions certainement pas besoin de ça, pas après les pertes que nous avions récemment subi. Et nous avions pas besoin d'infliger de nouvelles douleurs à nos familles -bien que la mienne ne comportait plus que Kishan. C'était cruel et ça me faisait détester le Capitole un peu plus chaque jour.

Après de longs instants dans les bras l'un de l'autre, nous avions finit par se détacher un peu, pas assez pour perdre le contact mais assez pour que l'on puisse se regarder dans les yeux. Mon sourire avait disparut à un moment, je le ramenais sur mon visage hâlé, juste parce que j'étais heureuse de revoir mon ami.

___________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 175
◭ District : quatre, celui de la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 26/04/2012
◭ Double compte : Hortensia A.D. Roseburry
◭ Localisation : capitole.

MessageSujet: Re: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   Mar 1 Mai - 0:13


Sentir le contact de Sloane contre sa peau lui faisait un grand bien. Les deux jeunes gens entretenaient une relation assez fusionnelle, et il fallait dire que le blond avait toujours apprécié la présence de Sloane. Cette dernière avant été le premier grand amour de Thybalt, et même s’ils s’étaient laissés d’un commun accord, il ne pouvait nier le fait qu’il serait toujours attiré par cette jolie brune. De plus, lorsqu’ils étaient tous les deux célibataires, ils leur arrivaient de profiter physiquement l’un de l’autre, ce qui ne faisais pas d’eux de simples amis. Et même si Thybalt allait toujours ressentir quelque chose de fort pour Sloane, cela ne dépassait pas le stade d’une amitié physique et fusionnelle. Il pressa ses doigts contre la peau de son amie, qui fit de même. La brunette resta enfouit dans les bras du pêcheur pendant de longues minutes, et elle murmura, toujours dans ses bras. –Je suis contente de te voir, Thy. Elle fit une courte pause, ce qui laissa le temps au jeune homme de fermer les yeux et de soupirer, heureux d’apprendre qu’il lui avait manqué. Il déposa son menton sur la tête de Sloane. Thybalt avait ressenti un énorme vide sans la présence de Sloane, mais depuis la mort de sa mère, ils n’avaient pas trouvé le temps de se voir. Surtout que le petit-ami de Sloane était décédé lui aussi, depuis peu. Riley. Thy le connaissait assez bien, pour avoir travaillé avec lui pendant un an ou deux au port. Sa mort l’avait touché aussi, mais pas autant que Sloane. –Tu m’as tellement manqué. Le jeune homme resserra son étreinte autour de la taille de la jeune femme, et murmura à son tour assez fort pour qu’elle puisse l’entendre, presque automatiquement. –Toi aussi, tu m’as terriblement manqué.

Ils restèrent collés l’un à l’autre pendant les quelques minutes qui suivirent, mais la jolie jeune femme s’écarta un peu de Thybalt, juste assez pour pouvoir plonger son regard noisette dans celui océan du beau blond, qui ne voulait pas la lâcher. Il serra les mâchoires en voyant le sourire de Sloane disparaître, puis réapparaître sur son visage basané. Sans doute pensait-elle à la même chose que lui, à la même chose que tous les habitants de Panem. Cette maudite moisson. Slo avait l’âge pour être moissonnée. Thy ne pouvait se résoudre à voir Sloane partir pour les Jeux de la Faim, au risque de ne plus la voir. Le vide qu’il avait ressenti pendant les quelques semaines ou ils ne s’étaient pas vus avait été si déplaisant, et il ne se croyait pas capable de l’endurer à vie. Pourtant, il n’amena pas le sujet de la moisson sur la table. Elle était là, à présent, et le jeune homme comptait bien passer le restant de son après-midi avec son amie. Il enroula un de ses bras autour de la taille de Sloane, et posa son autre main contre la joue de la jeune femme, un regard aimant dans les yeux. À les regarder comme ça, on pouvait croire qu’ils étaient un couple. Il fallait dire qu’ils en donnaient l’impression à tout le monde, et ils étaient mignons ensemble, à se câliner tout le temps. Mais c’était seulement dans la nature de Thy, de démontrer son amour aux gens par le toucher.

Thybalt ne lui demanda pas comment elle allait. Il savait tout de suite que la réponse de son amie allait être négative, qu’elle allait lui retourner la question, et qu’il répondrait lui aussi par une réponse négative. Les deux jeunes gens n’étaient pas dans leurs assiettes depuis quelques semaines, et il ne voulait pas entamer une conversation qui risquerait de les déprimer encore plus. Il pencha donc la tête sur le côté, et s’empara tendrement des lèvres de Sloane, toujours collée à lui. Le jeune homme ferma les yeux, la main toujours contre la joue de Sloane, son bras puissant toujours autour de sa taille. On pouvait facilement distinguer le gout du sel sur les lèvres du beau blond, sans doute dû à sa petite baignade matinale, qui se mélangeait en parfaite harmonie avec les lèvres de la jolie brune, dont le goût était indescriptible. Tout ce dont il savait, c’était qu’elles étaient délicieuses, ce qui rendait ce baiser encore plus agréable. Il relâcha la joue de Sloane, et posa sa main sur la hanche de cette dernière, en accentuant le baiser. L’humeur du blond changea du tout au tout, et il rompit le contact quelques secondes plus tard, rouvrit les yeux, et fixa Sloane. Celle-ci avait toujours les paupières closes, ce qui fit sourire le jeune homme. Sans doute avait-elle ressentit le même effet que lui lors de cet échange. Une petit brise marine souffla alors, et un frisson parcouru la colonne vertébrale du pêcheur. Lorsqu’elle rouvrit les yeux à son tour, il lui adressa un sourire charmeur. –Je dois dire que je place ce baiser dans mon top dix. Ses deux mains fermement positionnées contre les hanches de son amie, il se refusait à la lâcher, encore une fois. Le blondinet aimait bien la taquiner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 28
◭ SOS : 727
◭ District : District 4; l'eau & la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 29/03/2012

MessageSujet: Re: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   Ven 4 Mai - 3:20


Toi aussi, tu m’as terriblement manqué. Au son de sa voix, et à ses mots simples mais si réconfortants, mon cœur se mit à battre plus rapidement. Nos vies pouvaient changer du tout au tout sans que notre relation s'en trouve affecter. C'était comme s'il savait exactement de quoi il ne devait pas me parler, ou bien il savait amener un sujet au bon moment. Si nous nous étions pas séparés d'un commun accord, nous serions probablement encore ensemble aujourd'hui. Parfois, il m'arrivait de me demander pourquoi j'avais laissé partir ce garçon qui semblait si parfait. Je n'avais jamais eu une relation aussi merveilleuse qu'avec lui, pas même avec Riley, que je ne cesserai jamais d'aimer. Je me souviens que Thybalt et moi étions venu à la conclusion que nous avions beaucoup à vivre encore, et que si nous étions vraiment fait l'un pour l'autre, la vie nous ramènerait de nouveau ensemble. En le regardant maintenant dans les yeux, je me posais la question : finirions-nous un jour ensemble? Après tout, on ne pouvait s'empêcher de revenir l'un vers l'autre, on trouvait toujours réconfort dans les bras de l'autre, aussi. J'avais beau avoir une grande histoire d'amour avec les deux frères Ravensdale, j'en aurais toujours une aussi avec ce magnifique blond.

Comme s'il avait suivit le court de mes pensées, il prit ma joue dans sa paume, et je l'accueillis avec un plaisir non dissimulé. Puis, il se pencha vers moi et je compris immédiatement ce qu'il voulait faire. Mon cœur s'emballa de nouveau, mais cette fois-ci, je ne pouvais pas vraiment dire si c'était d'excitation ou d'un autre émotion. De l'appréhension, peut-être? Je n'avais embrassé personne depuis Riley, et nous avions été ensemble pendant deux ans. Il était mort depuis peu, et je n'aurais pas pensé profiter de quelqu'un de cette manière-là avant un bon bout de temps encore. En même temps, la journée de la mort de Riley, il avait eut ce moment entre Kishan et moi... Je secouais ma tête, réalisant que c'était exactement ce que j'avais de besoin. Et avec Thybalt, je n'aurais pas pu demander meilleur homme pour la situation. Il savait exactement comme m'embrasser, comme me toucher, pour me faire perdre la tête. Mais là, mes pensées s'excitaient un peu trop... nous allions commencer par le baiser, et voir par la suite ce qui allait arriver. Chose certaine, c'était que mon blond favori n'avait pas finit d'entendre parler de moi aujourd'hui.

Lorsque ses lèvres se posèrent finalement sur les miennes -oui, j'avais eu le temps de penser à tout ça en une fraction de seconde- je me relaxais immédiatement. Le contact était comme je me souvenais, c'était comme un retour à la maison après des années d'absences. L'attraction physique qui se trouvait entre Thybalt et moi était terriblement difficile à ignorer. Nous avions beau être en couple, nous avions toujours l'habitude d'être très près l'un de l'autre, comme si on ne pouvait s'empêcher de se toucher. L'embrasser après avoir été dans une aussi longue relation faisait du bien, puisqu'en toute franchise, je m'étais sentis comme obligée d'éviter les contacts trop physiques avec mon ex pendant ces deux dernières années. En même temps, c'était compréhensible, et je n'avais eu aucun problème avec ça... c'était tout simplement cette histoire d'attraction physique. Lorsque Thybalt mit fin au baiser, je gardais un instant les yeux fermés pour profiter encore du fantôme de ses lèvres sur les miennes. Je dois dire que je place ce baiser dans mon top dix. À sa remarque, j'éclatais d'un rire sincère.

    Je t'aie connu bien meilleur, ne pus-je m'empêcher de lui répliquer, amusée.


C'était dans un moment comme celui-là, avec toute la simplicité de notre lien autant présent entre nous, que je réalisais à quel moment il m'avait vraiment manqué. Pas juste lui, mais aussi la manière qu'il me faisait sentir à l'intérieur, comme si une partie de ma douleur s'éclipsait soudainement, comme s'il était ma propre morphine personnelle. J'adorais Thybalt, et il était une des meilleures personnes que je pouvais avoir dans ma vie. Le perdre pour moi était inacceptable, je ne croyais pas pouvoir survivre à la perte d'une autre personne chère à mon cœur. Secouant ces idées noires, je laissais mon sourire amusé en place.

    Tu manques sûrement de pratique, mais c'est comme tout dans la vie, ça ne s'oublie pas, ajoutais-je en plaçant mon index sur sa large poitrine.


En même temps, ça ne me dérangeait pas. Nous avions beau être que des meilleurs amis à présent, je ne pouvais m'empêcher de me sentir légèrement territoriale envers le beau Thybalt.

___________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 175
◭ District : quatre, celui de la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 26/04/2012
◭ Double compte : Hortensia A.D. Roseburry
◭ Localisation : capitole.

MessageSujet: Re: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   Sam 5 Mai - 3:39


Sloane éclata d’un rire sincère et cristallin. Il en eut des frissons dans le dos. Dieu savait à quel point ce rire lui avait manqué. Le sourire sur ses lèvres s’agrandit, heureux de l’entendre à nouveau. Il raffermit sa prise sur les hanches de Sloane. Comme ça, ils avaient tout l’air d’un couple, et les passants le pensait sans doute. Il fallait dire qu’ils allaient bien ensemble, Sloane avec ton teint basané et ses jolis yeux en amandes, et Thybalt avec ses cheveux blonds en bataille et ses yeux bleus océans. L’opposé total, mais ils étaient si mignons ensemble. Parfois, avant de dormir, le beau blond fixait son plafond et se demandait pourquoi il n’était plus avec Sloane. Après tout, s’ils n’avaient pas décidés de se séparer d’un commun accord, ils seraient sans doute encore ensemble aujourd’hui. En deux ans, les sentiments qu’il ressentait à son égard n’avaient pas faiblis. Et puis, ils étaient bien ensemble, jamais Sloane ne lui avait fait du mal, et jamais il ne lui en avait fait à elle. Ils s’étaient seulement séparés pour vivre des expériences différentes, en se disant que si l’amour qu’il y avait entre eux était plus fort que tout, alors le destin se chargerait de les réunir à nouveau. C’était bien difficile pour le beau blond d’oublier Sloane. Après tout, ils continuaient de se voir fréquemment, et coucher avec elle de temps en temps ne lui permettait pas de l’oublier si facilement. Il s’était même dit, après plusieurs nuits de réflexion, qu’il ne voulait tout simplement pas l’oublier, même si les sentiments qu’ils avaient l’un envers l’autre étaient différents aujourd’hui.

-Je t’aie connu bien meilleur! Un regard amusé se fit distinguer dans les yeux noisette de la jolie brune. Ce fut au tour de Thybalt à rire un peu. Ils aimaient bien se taquiner mutuellement, et il fallait dire que Sloane savait ou l’atteindre. Thy prit un air faussement outré, et posa une main sur sa poitrine nue, comme si la remarque de la jeune femme l’avait touché en plein cœur. –C’est fort probable! Faut dire que je suis pas au top de ma forme! Un sourire amusé se dessina sur les lèvres du pêcheur, accompagnant celui de Sloane. –Tu manques sûrement de pratique, mais c’est comme tout dans la vie, ça ne s’oublie pas! Avait-elle ajouté en plaçant son index sur la poitrine du blondinet. Ce dernier fronça légèrement les sourcils, en fit semblant de bien réfléchir à sa remarque. Puis, il remplaça son sourire amusé par un sourire de tombeur, et il arqua un sourcil. –Tu as sans doute raison. Alors il faut absolument me pratiquer, tu sais, au cas où je devrai embrasser de jolies filles sur la plage. Bien entendu, il faisait allusion à Sloane. Sans attendre qu’elle réplique, il plongea de nouveau vers les lèvres de la jeune femme. Il ferma les yeux, et le même flot d’émotions qui l’avait envahi quelques minutes plus tôt, l’envahi une seconde fois. Le cœur du jeune pêcheur s’emballa de nouveau, et il eut soudainement chaud. Ce baiser n’était pas aussi tendre que le premier. Thybalt y mettait plus d’ardeur, plus de volonté, plus de passion et surtout plus de sensualité. Il avait laissé ses mains remontées jusqu’aux côtes de Sloane, mais il revint rapidement vers ses cuisses, et la souleva de terre, sans lâcher les délicieuses lèvres de la jeune femme. Le beau blond sentit le sourire de Sloane contre ses lèvres, et ne fit qu’accentuer le baiser. Les jambes de la jolie jeune femme autour de sa taille, Thybalt se mit à marcher en direction des rochers, en tenant fermement Sloane, mais trop occupé à s’accaparer des lèvres de la brunette, trébucha et se retrouva dans la mer, Sloane sur lui. L’impact mit fin au baiser, et le jeune homme se retrouva à nouveau trempé. Il se redressa un petit peu, et dégagea les mèches de cheveux dégoulinantes d’eau salée de devant ses yeux, calla ses mains dans le creux du dos de Sloane, toujours étalée sur lui. Ils se fixèrent pendant un petit moment, et se laissèrent bercer au son de la mer, en se contemplant mutuellement, mais Thybalt brisa ce petit silence. –Eh bien, je crois qu’on est destiné à rester collés l’un à l’autre. Il avait terminé sa phrase dans un murmure, et un petit sourire en coin se fit distinguer sur les lèvres du beau blond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 28
◭ SOS : 727
◭ District : District 4; l'eau & la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 29/03/2012

MessageSujet: Re: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   Sam 5 Mai - 4:09


Notre petit échange me fit rapidement du bien. C'était simple, rempli de taquineries comme nous savions si bien le faire l'un envers l'autre. En plus, Thybalt ne me lâchais pas, me gardant collé tout contre lui. La présence de son corps contre le mien avait toujours été bienvenue, répandant sa chaleur tout le long de mon corps. Je ne pus empêcher un petit rire de sortir d'entre mes lèvres lorsqu'il finit de parler, et mes sourcils se froncèrent, faussement en désaccord. Naturellement, mon joli blond me connaissait bien, et il fit taire ma remarque concernant d'autres jeunes filles par un nouveau baiser. Cette fois-ci, le baiser était différent, et je n'avais aucun problème avec ça. Je me laissais rapidement fondre par la passion du baiser, une main fermement accroché dans les cheveux mouillés de Thy, pendant que l'autre suivait la musculature de son dos. Une chaleur me gagna rapidement le bas du ventre, alors que ses mains remontaient le long de mes côtes, pour mieux redescendre sur mes cuisses. Alors qu'il me soulevait de terre, je souris contre ses lèvres et entourais rapidement mes longues jambes autour de ses hanches. Avant qu'il ne commence à marcher, un souvenir remonta à ma mémoire et je me retiens de justesse pour ne pas pousser un petit gémissement de plaisir.

Quand nous étions encore ensemble, il avait l'habitude de me prendre dans ses bras ainsi. J'avais beau être grande, pour une fille, Thybalt me dépassait quand même d'une bonne tête. À l'époque, il était moins musclé, mais le résulta était le même. Je ne pouvais m'empêcher à un soir, quand nous étions revenu chez moi après une fête sur la plage bien arrosée. À la plage, un garçon était venu me draguer, et j'avais rigoler un peu avec lui, bien qu'il ne m'intéressait pas. Je n'avais pas vu où était le problème, mais mon petit ami du moment ne l'avait pas vu du même œil. Il m'avait fait la gueule, et arrivé à ma maison, nous avions commencé à se disputer un peu. Puis, sortit de nul part, il m'avait annoncé dans un grognement que j'étais à lui, avant de m'embrasser passionnément et me plaquer contre un mur. Pour la suite et bien... ça ressemblait assez à notre position actuelle, avec les vêtements en moins.

Tout en continuant de m'embrasser, mon aujourd'hui ex marchait vers une destination qui m'était pour l'instant inconnue. Notre baiser était sensuel, réveillant un appétit que je n'avais jamais pu satisfaire éternellement envers mon meilleur ami. Mon meilleur ami, mon premier amour, l'amour de ma vie, mon passé, mon présent, mon futur... c'était terriblement mélangeant, mais je n'arrivais pas à avoir une idée fixe de ce qui nous attendaient vraiment. Je laissais tout simplement notre relation vivre une journée après l'autre, et je crois qu'il la prenait comme ça aussi.

Soudainement, je me sentis partir vers l'avant et un petit cri de surprise s'échappa de mes lèvres maintenant séparées de celles de Thybalt. Deux secondes après, je me retrouvais étendue sur lui, dans la mer. Un petit sourire amusé sur les lèvres, je le fixais, et il faisait de même. Ses mains étaient dans le creux de mon dos, sa tête légèrement relevée vers la mienne, alors que je me supportais sur mes mains pour ne pas l'écraser sous mon poids. Je ne croyais pas que ça allait vraiment le déranger, mais bon. Eh bien, je crois qu’on est destiné à rester collés l’un à l’autre. Me murmura t-il alors, à quelques centimètres mon visage. Mon sourire se figea, et je l'observais avec un peu plus de sérieux. Il souriait de son adorable sourire en coin, une des nombreuses choses qui me faisaient craquer chez lui.

    Le destin fait bien les choses, alors, murmurais-je en réponse. Je n'aie aucun problème à rester collé contre toi à jamais, ajoutais-je en retrouvant à mon tour un petit sourire.


Je joignais à mes mots un tendre baiser, court, mais lourd de sous-entendus. Je ne mentais pas, quand je parlais avec Thybalt. Je ne savais pas ce que l'avenir nous réservait, mais je souhaitais de tout cœur vivre mon avenir avec lui à mes côtés. Peu importe le rôle que nous aurions l'un pour l'autre, l'important, c'est qu'on soit ensemble. Je me sentais soudainement mélancolique, triste même, ce qui m'arrivait souvent par les temps présents. C'était normal, me disait-on, mais je n'avais pas envie de me sentir comme ça alors que je retrouvais une des personnes à qui je tenais le plus. Je voulais profiter de chaque instant que nous avions ensemble, un point c'est tout. Je lui fis donc un sourire éclatant, un que je lui réservais lorsque j'avais quelque chose à lui quémander. Mon regard le quitta quelques instant pour rejoindre la plage, où je m'assurais qu'il n'y avait personne. Puis, je remarquais les rochers un peu plus loin. Retournant mon attention vers Thybalt, toute trace tristesse disparut, je lui levais un sourcil évocateur.

    Tu comptais m'amener aux rochers, Thy? lui demandais-je avec un ton mi-blagueur, mi-séducteur. C'est comme ça que tu voulais mettre en pratique tes talents de Don Juan?

___________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 175
◭ District : quatre, celui de la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 26/04/2012
◭ Double compte : Hortensia A.D. Roseburry
◭ Localisation : capitole.

MessageSujet: Re: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   Lun 14 Mai - 2:57



-Le destin fais bien les choses alors. Avait-elle murmuré à l’oreille de Thybalt. Ce dernier frissonna légèrement lorsque le souffle chaud de Sloane se faisait sentir au creux de son oreille. Il ricana, et Sloane continua. –Je n’aie aucun problème à rester collée contre toi à jamais. Le beau blond pencha la tête sur le côté et arqua un sourcil, son sourire en coin toujours collé aux lèvres. Il se mit à frôler le bas du dos de Sloane à l’aide de ses doigts, et répondit au baiser de Sloane, qui avait joint ses paroles à ce geste. Le baiser fut court, mais le jeune homme eu amplement le temps de goûter les lèvres de la jolie brune, encore une fois. Un baiser court, mais lourd de sous-entendus, ce qui réveilla en Thybalt, un flot de désir envers Sloane. Il la voulait. Décidemment, jamais il ne pourrait se lasser de la jolie Sloane et de ses lèvres pleines. –Alors ça me va parfaitement! Il releva encore un peu plus la tête, et se fut à son tour de murmurer à l’oreille de Sloane. –Tu peux rester collée contre moi aussi longtemps que tu le voudras. Sloane lui fit alors un magnifique sourire éclatant, et le jeune homme arqua un sourcil, amusé. Il connaissait ce sourire. Il y avait droit seulement quand elle avait quelque chose à lui demander, par exemple une faveur, ou alors quand elle avait fait une grosse bêtise. Elle tourna la tête à gauche, à droite, mais les yeux océans du beau blond restaient fixés sur le visage hâlé de la jolie brune. Puis elle leva un sourcil évocateur, et Thybalt resserra sa prise sur les hanches de Sloane.

-Tu comptais m’amener aux rochers Thy? Le ton qu’elle employa lui suffit pour qu’il sente monter en lui, le désir. Parce que oui, Thybalt avait envie d’elle. Il la voulait, la désirait. -C'est comme ça que tu voulais mettre en pratique tes talents de Don Juan? Le pêcheur éclata de rire, et se redressa brusquement, manquant faire tomber Sloane. Mais il la retint vivement par le poignet, avant qu’elle n’ait pu toucher l’eau, et la remonta jusqu’à lui. De nouveau, le jeune homme s’était retrouvé trempé, mais peu lui importait. Il sentait lentement mais sûrement le désir monté en lui, et la tentation prenait peu à peu le dessus sur la raison. Sloane le connaissait depuis longtemps, et elle savait exactement comment s’y prendre avec lui. À un tel point que Thybalt avait pour seule envie de sentir le corps de Sloane s’arquer de plaisir sous le sien, et de l’entendre gémir sous ses caresses. Le beau blond secoua légèrement la tête, et tenta de chasser ces images plus que tentantes de son esprit. Il déglutit, et reporta son attention sur Sloane. –Tu sais très bien que les rochers, c’est mon lieu de prédilection…Cette phrase était bien évidemment pleine de sous-entendus. Le cœur de Thy battait de plus en plus vite, et on aurait dit qu’il allait bondir hors de sa poitrine, tandis que son corps demandait simplement de ne faire qu’un avec celui de la jeune femme. Il eut soudainement chaud, malgré les gouttes d’eau qui perlaient sur tout son corps.

Quelques minutes s’écoulèrent, pendant lesquelles Thybalt tentait d’éviter le regard noisette de Sloane. En ce moment, il avait de furieuses envies de se laisser aller à la tentation au moindre regard prolongé de plus de trois secondes. Il ne voulait rien brusquer, sachant très bien que la jolie jeune femme traversait une période difficile côté émotions. Le jeune pêcheur ignorait donc comment elle allait réagir. Il se décida enfin à plonger ses yeux dans ceux de Sloane. Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir. Sans plus attendre, il la souleva de nouveau de terre, et elle enroula une nouvelle fois ses longues jambes hâlées autour de ses hanches. Sans tomber cette fois, il atteint les rochers, et il la plaqua doucement contre l’un d’entre eux, en enfouissant son visage dans le cou de la jeune femme, pour le couvrir de baiser. Le blondinet remonta jusqu’à son menton, puis s’empara une nouvelle fois de ces magnifiques lèvres, tandis que ses mains se faisaient plus ou moins baladeuses sur le corps de Sloane. Il en avait envie, et Thybalt avait décidé de laisser aller la tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)   

Revenir en haut Aller en bas
 

the trick is to keep breathing ➺ pv sloane. (à tendances hot *out*)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» head trick
» BREATHING ROOM
» [ Cover ] Recherche chanteur/euse pour "Trick And Treat" [ Rin & Len Kagamine ]
» Le Helicopter one leg escalator trick
» No breathing
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Panem - Côté Est
 :: DISTRICT QUATRE :: Plages et Océan
-