Partagez | 
 

 La Moisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

◭ SOS : 118
◭ Arrivée à Panem : 02/04/2012

MessageSujet: La Moisson   Dim 29 Avr - 22:01



LA MOISSON
DISTRICT DEUX



Le jour de la Moisson était finalement arrivé. Après des décennies d'absence, les Hunger Games reprenaient pour le malheur de tous. Vingt-quatre participants mais un seul survivant. Les pertes s'élevaient donc à vingt-trois personnes par année. Ce n'était absolument pas négligeable. Tout cela pour le bon plaisir du Capitole ; tout cela pour satisfaire les caprices d'un nouveau président. La tension était à son comble sur la place publique du district 2. Hommes, femmes et enfants étaient présents. Quelques murmures animaient l'endroit bondé mais aucun mot clairement prononcé. Désormais, les habitants des districts avaient trop peur de dire à voix haute ce qu'ils pensaient sincèrement de cette situation, de peur d'être entendus par des oreilles indiscrètes. Tous savaient que le gouvernement était impitoyable et que les têtes tombaient facilement maintenant que le dictateur régnait sur les foules enragées. Soudain, ce fut le silence sur la place publique. Un homme s'avança vers le micro. Cette personne représentait le district pour cette nouvelle édition des Jeux. Tout sourire ainsi que maquillé et habillé pour l'occasion, l'homme semblait excité. Il est vrai que les habitants du Capitole ne voyaient pas le retour des Hunger Games de la même façon. Pour eux, c'était un show télévisé et rien de plus.

« Tout le monde m'entend ? Parfait ! Bienvenue, bienvenue mes amis. Aujourd'hui est un jour spécial. Après une absence prolongée des Jeux de la Faim, nous voici dans une toute nouvelle ère réclamant le sacrifice de deux enfants de chaque district une fois encore. Mais vous savez tous pourquoi, n'est-ce pas ? »

Silence. Il est évident que tous savent. Les écrans géants s'allument et des images des deux anciennes guerres marquent les esprits. Oui, tout vient de là. La rébellion. Et afin de punir les habitants des districts de ces évènements funestes, un retour aux sources s'imposait. Les images cessent.

« Il est certain que ces séquences resteront à jamais gravées dans vos mémoires. Souvenez-vous des jours sombres, mes amis. Bien ! Nous allons maintenant choisir les deux candidats pour ce district. Honneur aux filles, ne perdons pas les bonnes habitudes. »

L'homme se dirige vers la première boule de verre. Tant de noms inscrits sur des morceaux de papier. Le représentant du district choisi enfin le papier qui semble lui plaire. Il se dirige vers le micro, déplie le papier et annonce le nom de la personne sélectionnée. Choc. La concernée se dirige fièrement vers l'estrade, monte rejoindre l'homme et attend. C'est au tour du garçon maintenant. Même scénario. Le représentant pioche un second nom, se dirige à nouveau vers le micro et annonce le nom du garçon. Ce dernier monte les escaliers et se place aux côtés de la fille. C'est décidé. Ils seront les tributs. L'homme a les larmes aux yeux.


PRENOM TRIBUT FILLE :
PRENOM TRIBUT GARCON : Gold Du Nyx





RAPPEL



◭ Les potentiels tributes doivent d'abord lancer les dés dans le sujet adéquat. Si vous êtes le seul mâle ou la seule femelle de votre district, vous serez directement moissonné(e).

◭ Vous pouvez maintenant poster à la suite vos réactions en RP. 8 lignes minimum sont demandées, on privilégie l'évolution et la rapidité. Mais rien ne vous empêche d'en faire plus tant que le sujet avance rapidement.

◭ Les citoyens du Capitole peuvent commenter ici puisque les moissons sont retransmises en direct. Les stylistes ont le choix de venir ou non dans le district dont ils sont responsables.

◭ Tenez compte dans vos RP, du premier moissonné et du volontariat. Si pour une raison x ou y vous êtes le seul et que dans votre rp vous voulez dire que vous vous êtes porté volontaire, libre à vous !

◭ Un autre sujet, plus court cette fois, pour les adieux de famille aura bientôt lieu.



___________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La Moisson   Lun 30 Avr - 4:46


Miroir mon beau miroir.










Le jour tant attendus de la moisson avait sonné. Ce jour béni, dont j'avais tant rêvé. Ce jour que j'avais tant préparé. Pour moi les Hunger Games avaient d'abord été de merveilleux contes que me racontait mon père alors que je n'étais qu'une enfant. Les anciens tributs étaient mes héros. Les arènes, ma vision du pays imaginaire.
Entrainée, façonnée par mon père, mon innocence a disparu peu à peu. Aujourd'hui il ne reste en moi que l'impulsivité, la violence, la tactique et cette irrésistible envie de tuer.


Il y a quelque temps, j'ai regardé mon père remporter les jeux des mentors avec une classe sans pareil. L'envie de lui ressembler et de faire entrer la famille dans l'histoire devenant une obsession de plus en plus dévorante. Il y a un mois, je brisais la nuque fragile de ma tendre maman. Persuadé par mon père qu'en m'empêchant de m'entrainer pour les jeux, Marie O'Connor menaçait ma vie...
Ce matin, je suis là, sur la place publique du district 2. Mon coeur semble battre un peu plus vite que les autres jours. Toute ma vie j'ai attendus ce moment: la première moisson depuis des décennies. Je regarde mon père sur l'estrade, fière et majestueux au cotés de cette présentatrice bien trop maniérée. Je tente d'etre patiente, mais ce n'est pas mon fort! Je m'agite, réajuste les plis de ma robe au moins un millier de fois. Je sais que je suis née pour ces jeux, née pour tuer, née pour sublimer le grand spectacle de l'arène avec mon visage d'ange et ma moral de bouchère. Mon souffle s'arrête comme celui de tout ceux présents sur la place quand la capitolienne plonge enfin sa main dans l'urne pleine de noms. Je sais qu'il y a des chances pour que je ne sois pas tirée au sort, mais de toute façon dans mon district c'est le moment des volontaires que l'on attends le plus!

"Et la jeune fille qui aura l'imeeense honneur de représenter le Disctrict 2 dans cette nouveeelle édition des Hungeeer Games est : CLOVE MILICEN JENKINS".

La sentence tombe et pour moi tout se déroule comme dans un reve, au ralentis. Dans un écho je prononce son nom: "Mili" Je vois ma compatriote s'avancer, monter sur l'estrade...
Elle a un an de plus que moi, nous vivons dans la même rue: l'une des plus riches du District. Elle a fière allure et je connais sa valeur au combat, puisque sa famille comme la mienne l'a entrainée durement. Nous nous sommes même déjà entrainées ensembles.
Milicen, c'est moi.
Milicen, ce pourrait etre ma soeur.
Milicen, je le sais, n'offrira sa place à aucune des volontaires qui oserait lever la main, pour la simple et bonne raison qu'elle va gagner ces jeux...

Mon estomac se noue, une boule se forme dans ma gorge, mais je ne faiblierais pas devant toutes ces caméra, devant mon héro... Alors je redresse la tete. Mon regard fier, mais plein de colère et d'amertume se repose sur mon père, qui évidement a lui aussi compris que cette année je ne serais pas dans l'arène.



Dernière édition par Ezechiel O'Connor le Lun 30 Avr - 10:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: La Moisson   Lun 30 Avr - 8:09

❧ Getting away with murder



    « La Moisson ❧ »



    Je me lève. Une boule au ventre. Je ne sais pas vraiment ce qu'elle fait là. Aujourd'hui est censée être mon jour. Le jour où je vais prouver à Panem que je suis une légende en me portant volontaire. Je vais me porter volontaire. Dans la mesure du possible. Enfaîte je crois que je stresse surtout parce que je sais que je ne suis pas la seule à vouloir le faire. J'ai trop peu de chance pour être tirée au sort directement, dans une centaine de prénom le mien n'y est même pas quatre fois. Ou tout juste. Je vois mal la nouvelle présentatrice m'appelait. S'il y a deux volontaires, je ne sais même pas comment on fait. On retire au sort entre elles ? Je suppose. Je ne suis pas très chanceuse avec les tirages au sort généralement.

    J'entend du bruit dans la cuisine. Je sais que mes parents sont levés. Pas de boutique pour eux aujourd'hui. On a beau être le meilleur commencer, il y a des jours où l'on n'ouvre pas. Je me demande si la boutique continuera de tourner si je vais dans l'arène, et même si je meurs. Mes parents seront ils affectés ? Ils ont toujours été si durs avec moi. Je me pose réellement cette question. Je n'ai jamais vraiment reçu de marques d'affections de leur part. Je sais qu'il tienne à moi, au fond de moi je le sais, c'est juste d'une manière bien à eux.

    J'ai une robe pour Ce grand jour. On est censé être bien habillé parce qu'on passe à la télé. Il me tardait de l'enfiler je dois dire. Je frisonne devant mon miroir. Je repense à la réaction de Thibalt lorsque je lui ai dis que je voulais faire parti à tout prix des Hunger Games, et combien il m'a engueulé. Il ne veut pas que je le fasse, pourtant ma décision est prise depuis bien longtemps, je serais dans l'arène. Et je pris pour que lui n'y soit pas. S'il y était.. ce serait juste une tragédie, je ne pourrais pas jouer correctement si je ne sais pas s'il va bien. Il est comme mon frère. Il veut me protéger. Mais je n'ai pas besoin d'être protégée je suis une grande fille. Je vais prendre ma douche, avant d'être en retard. Je ressors de la salle de bain. Je coiffe mes cheveux d'une tresse sur le coté. Aujourd'hui je dois faire bonne impression. Montrer au monde qui je suis. Je maquille mes yeux de noir pour faire ressortir le bleu gris de mes pupilles. Mes peau est blafarde et ressort elle aussi. Enfin j'enfile cette robe. Au couleur sombre, les motif rappelant presque la guerre. Elle n'est pas faite pour me rendre adorable et passe partout à la télé, j'ai choisi cette robe car elle montre la maturité dont je peux faire preuve et surtout, combien je suis forte. Cette robe symbolise beaucoup et j'espère que les présentateur de Panem s'en rendront compte.

    Enfin avec mes parents sans un mot on se dirige vers notre grande place où la Moisson a lieu. Je sens ma mère tendue. Se doute -t-elle de ce que j'ai dans ma tête ? Peut-être. Peut-être pas. Stresse-t-elle à l'idée de voir partir sa fille dans les jeux de la faim ? dans les jeux de la mort aussi ? Surement. Elle ne sera pas déçue de moi, je reviendrais. Je me sépare d'eux. Une tape affective dans mon dos de la part de mon père, et une caresse sur la joue pour ma mère suivi d'un léger sourire. Ils font avec les autres parents. Moi j'avance. Je suis la foule, je ne sais pas trop où aller, puis je repère les files d'attente. Mon doigts va être piqué pour qu'on prélève une goutte de sang et qu'on m'enregistre. Lorsque 'est à mon tour, je me laisse faire, je ne grimace pas. Pas la peine, la douleur est presque insensible. Je lèche la goutte de sang et je vais avec ceux de mon âge.

    Bientôt la présentatrice se ramène sur l'estrade. Le look du Capitol n'a pas beaucoup évolué. Je souris en voyant que ses chaussures hautes de je ne sais combien de centimètre ont l'air d'être une torture pour elle. Moi je suis bien installée dans mes bottines motardes un peu usées, mais que j'affectionne trop pour les laisser cher moi. Et puis elles ne jurent pas trop avec ma robe alors pourquoi. Je ne ferais pas poupée aujourd'hui, loin de là ! Tout s'enchaîne, un nouveau film sur les rebelles, le Capitol, la tradition des hunger game.. etc etc. Enfin le tirage au sort. Je sens mon coeur battre dans ma poitrine, s'il pouvait il en sortirait. Je baisse la tête pendant que sa main est au fond du grand bocal. Je prie pour que ce soit moi. Je sais que les autres font totalement l'inverse à quelques exceptions. J'entend les chaussures à talons revenir vers le micros. Elle ouvre le papier. Un mot en sort. Le mien.

    Sur le coup, je ne réagis pas. Elle le répète. C'est moi ! Je relève la tête et je souris. Je suis heureuse je crois. Je ne m'attendais pas vraiment à ça, mais je vais dans l'arène, et je ne céderais pas ma place ! Milicen Jenkins va rendre un district heureux, en revenant triomphante.

    Je monte sur l'estrade, je serre la main au maire et à tous ceux qui l'entourent. Je chercher une personne des yeux. La seule qui aurait pu vouloir prendre ma place. Ezechiel. Elle a un an de moins que moi, au centre d'entraînement nous sommes les meilleurs. Son père sera mon mentor. Elle aussi avait toutes ses chances pour revenir ! On me tend le micro pour que je me présente.

    - Alors Milicen, qu'est ce que ça fait être tribut de ton district ?

    Elle me montre du doigts le caméras. Je ne les regarde pas, je regarde Ezechiel dans la foule. Je lève mon bras en l'air. Puis je répond.

    - C'est le plus grand honneur que je puisse recevoir, vous ne serez pas déçu !

    Ce n'est en rien une provocation, Ezechiel aurait pu être ma soeur, ou moi même, c'est pour lui dire que je reviendrais et que l'année prochaine elle se portera volontaire et MOI, je l'aiderais à devenir une battante une guerrière dans l'arène ! Dans le pire des cas elle aura son père.

    Viens alors le tour des garçons. J'attend alors sagement que la femme du Capitol tire le prénom du tribut que je devrais probablement tuer un moment ou à un autre.. après avoir fais équipe avec lui.. tout dépendra de qui c'est.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La Moisson   Lun 30 Avr - 11:21

[HJ: C'est cool les 8 lignes minimum enfaite bounce
Je culpabilise pas en écrivant un truc rikiki geek ]



Pour l'honneur!







Il faut croire que cette année le sort ne m’avait pas été très favorable ! J’entends la présentatrice parler à Milicen, et je sais que le même scénario se déroule dans tous les autres districts de Panem. Les premiers mots d’un tribut sont d’une importance Capital. Certains bafouillent, d’autre versent une larme. Milicen elle, est impériale. Au lieu de regarder les caméras, c’est vers moi que se tourne son regard. Elle lève son bras en l’air avant de répondre : « C'est le plus grand honneur que je puisse recevoir, vous ne serez pas déçu ! » J’en ai presque les larmes aux yeux à force de lutter contre la tempête d’émotions contradictoires qui fait rage dans mon cœur.

Mes yeux vont de mon père à Milicen, tous deux sur l’estrade, tous deux vont partir vers le capitole. Je meurs presque d’envie à l’idée de me retrouver moi aussi sur le devant de la scène. Mon estomac se retourne quand je sais que je ne vais que pouvoir regarder les exploits de Mili sur un écran de télévision. Mon père, mon héro, va être tellement déçus… Je préfère éviter de le regarder et porte entièrement mon attention sur Milicen, la seule fille de ce district qui mérite sa place dans l’arène. La seule à qui je ne peux surement pas contester le titre de tribut. Elle est ce qui se rapproche le plus pour moi d’une amie. Elle est, la seule avec qui je pouvais vraiment rivaliser lors des entrainements. Mais voilà, Mili a un an de plus, Mili a été choisie. Je dois la porter vers la victoire car j’ai encore 4 chances d’entrer dans l’arène.
Je renifle, et lève à mon tour mon poing en l’air. Ne tenant pas vraiment compte des caméras, je lui hurle : « Pour l’honneur Miliii !! » Et je sais qu’autour de moi d’autre m’imitent, les enfants des autres familles riches du district. Ceux qui comme Milicen et moi se sont entrainés durement. Ceux qui savent qu’elle gagnera pour nous car c’est l’une des plus forte. J’aurais pu être à sa place. Mais je sais qu’elle et moi nous nous sommes toujours battus à armes égales. Je sais qu’elle saura représenter notre district.


Revenir en haut Aller en bas

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: La Moisson   Lun 30 Avr - 16:47

C. Milicen Jenkins a écrit:
❧ Getting away with murder



    « La Moisson ❧ »



    Donc c'est moi. C'est mon nom. C'est ce que je voulais depuis le début. A croire que mes prières ont été entendu là haut. Je monte fièrement. L'honneur d'avoir été choisi. Je sais que je ferais la fierté du district 2 et que je ne mourrais pas. Dans le pire dès cas, j'attends ma belle amie la mort sans appréhension. Je sais que je devais y aller. C'était mon destin, un peu comme si j'étais faîte pour ça. Oui je suis faîte pour ces jeux. Mes parents n'ont pas fait en sorte que je m'entraîne pour rien, ils désiraient surement que je sois prête le jour ou les hunger games soient remis d'actualités. Alors je suis fière. De toute façon, je ne désirais rien d'autre. On me demande mes impressions. Je ne me fais pas prier pour dire que je suis la plus fière. Je n'aurais jamais voulu autre chose que me trouver aujourd'hui ici à fouler cette scène. Je lève le point en l'air, pour Eze ! Pour tous les entraînements, pour l'honneur comme elle le crie avec tous les enfants qui s'entraînaient avec nous. Ceux des familles riches, qui taux ou tard savaient que ce jeux de la faim reviendrait. Par précaution pour voir un de leur tribut. Je reviendrais. Je frisonne à ce cris poussait par mon amie. Un grand sourire se forme sur mes lèvres. Je regarde le public crier. M'encourager. Je vois ma mère, elle semble un peu apeurée. Mon père est de ceux qui ont le point levé. Aucun signe de rébellion, seulement un encouragement pour moi, une gamine de 16 ans qui vais dans le couloir de la mort et qui vais essayer de revenir. Mais je sais déjà que je reviendrais, je le sens aussi. Je ne me suis pas trompée pour le moment. Je prend le micro de force à l'animatrice aux cheveux vert pomme.

    - Je reviendrais ! à dans trois semaines !

    Je sais c'est un peu méchant pour le garçon qui va être tiré au sort. Mais dans le pire des cas c'est le jeu. J'espère seulement ne pas connaître ce garçon. Je croise les doigts discrètement. Puis je reviens à la raison. Je repense à Thibalt. J'ai une peur panique qu'il soit dedans ! Je ferais tout pour qu'il vive..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 293
◭ District : Deux.
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Localisation : Dans ton c.. (:

MessageSujet: Re: La Moisson   Sam 5 Mai - 14:21


Aujourd'hui est un grand jour, un jour que tu rêves de vivre depuis des années. Et qui est aujourd'hui réalité. Le jour des moissons est arrivé, et tu es au premier plan, toi, le mentor. Tu ignores qui seront tes protégés le temps des Jeux, ou le temps de leur vie. Mais tu as quelques pronostics. Ta fille, Ezechiel, sera sélectionnée. Elle le doit. Ou la mort de sa mère n'aura servie à rien. Fort de cette pensée, tu quittes ton domicile, sans Ezechiel, pour rejoindre la place publique, où auront lieu les tirages au sort. Tu sais qu'il n'y a pas besoin de cette formalité, ta fille se portera volontaire. Et tu te tiendra face à elle, tes yeux transpirant de fierté. Si elle ne veut pas souiller ton nom, elle a l'obligation de se porter volontaire, quelque soit la personne sélectionnée à la base. Sinon .. tu ne sais pas comment réagir. Mais la déception serait grande, énorme, gigantesque. Insurmontable. Elle aurait trahi ta confiance, et ne serait pas prête à la regagner. « Tout le monde m'entend ? Parfait ! Bienvenue, bienvenue mes amis. Aujourd'hui est un jour spécial. Après une absence prolongée des Jeux de la Faim, nous voici dans une toute nouvelle ère réclamant le sacrifice de deux enfants de chaque district une fois encore. Mais vous savez tous pourquoi, n'est-ce pas ? » Le retour des Jeux est mieux encaissé par ton district que par les autres. Et ici, nulle trace de grimace, de peine. Juste le plaisir de retrouver la gloire passée de votre district. Celle que vous aviez lorsque les Jeux existaient encore, et que les offrandes du second enchaînaient victoire sur victoire. Tu t'installes sur la scène, avant que les noms ne soient tirés. La règle veut ça, le mentor qui se tient à côté de l'hôte lors de l'annonce des noms. Tu trouves ta fille du regard, perdue au milieu des autres offrandes potentielles. Elle sera sélectionnée, tu n'as aucun doute là-dessus. Mais avant, une vidéo est diffusée, montrant le passé de Panem, la révolte. Tu te contentes de fixer ta fille pendant ce temps-là, et sûrement sent-elle tout le poids de ton regard. « Ne rompons pas les règles. Les filles d'abord. » L'hôte, un homme, s'avance alors vers la boule emplie de papiers. Il y a celui de ta fille. Dans un silence religieux, l'hôte déplie le morceau de papier, avant de porter son regard vers la foule. « Millicen Jenkins ! » Tu lâches un soupir. Il ne reste plus qu'à attendre qu'Ezechiel ne lève la main, pour être volontaire. Mais, sous tes yeux ébahis, elle ne fait rien, se contente de laisser la place filer entre ses doigts. Laisser cette fille y aller à sa place. Tu fulmines. Elle est stupide, si stupide, si faible. Tu ne daignes poser les yeux sur la nouvelle offrande. Tu te fous d'elle, elle ne sera qu'un jouet pour toi. « Les garçons maintenant. » L'hôte tire une nouvelle fois un bout de papier. « Gold du Nyx ! » Les deux offrandes sont sélectionnées, et ta fille n'en fait pas parti. Elle va t'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 27
◭ District : capitole - styliste district 2
◭ Arrivée à Panem : 29/04/2012
◭ Double compte : Thybalt C. Kennedy
◭ Localisation : Capitole

MessageSujet: Re: La Moisson   Sam 5 Mai - 15:31

Les gens s’activaient autour d’Hortensia. On installait le grand écran, les deux globes de verre, le micro de l’hôtesse, bref, les derniers détails pour le début de la Moisson. La pige se faisait dans quelques minutes seulement, et on pouvait déjà voir des enfants, âgés entre douze à dix-huit ans, faire la queue dans le but de donner son sang, ce qui permettait aussi de faire un recensement. Ils commençaient déjà à se placer en rang, par groupe d’âge, et Hortensia remarqua qu’ils étaient tous habillés comme s’ils allaient à un mariage, ou à un tout autre évènement important. Les gens du district deux avaient donc si hâte aux Jeux de la Faim? Hortensia poussa un long soupir, et monta sur la scène. Plusieurs regards se tournèrent vers elle, et des murmures se firent entendre, rapidement couverts par le stupide habitant du Capitole qui testait son micro. Hortensia ne daigna même pas jeter un regard autour, ignorant ainsi le mentor du district deux. « Tout le monde m'entend ? Parfait ! Bienvenue, bienvenue mes amis. Aujourd'hui est un jour spécial. Après une absence prolongée des Jeux de la Faim, nous voici dans une toute nouvelle ère réclamant le sacrifice de deux enfants de chaque district une fois encore. Mais vous savez tous pourquoi, n'est-ce pas ? » Hortensia leva les yeux au ciel. Bien entendu que les gens savaient pourquoi. Elle poussa un second soupire impatient, et reçu de la part de l’hôte, un regard inquiet. Sans doute le reconnaissait-elle, et craignait sa réaction. Il fallait dire qu’Hortensia s’était rapidement fait une réputation au Capitole, en tant que styliste extrêmement douée, mais aussi pour son caractère merdique. Elle était directe, impatiente et n’appréciait pas du tout cet homme, grossièrement habillé. Il faisait honte aux gens du Capitole. L’homme reprit donc, sur un ton plus rapide, et un sourire satisfait se dessina sur les lèvres de la styliste. « Ne rompons pas les règles, les filles d’abord. » Il se dirigea vers le premier globe en verre, et agita sa main au-dessus, avant d’en ressortir un nom, qu’il prononça haut et fort dans son micro. –Milicen Jenkins! La concernée monta rapidement sur la scène, et le regard d’Hortensia se posa sur la jeune fille. Elle était jolie, et la styliste allait sans doute lui trouver quelque chose de potable à mettre sur son corps menu. Elle se mit alors à hurler aux autres qu’elle reviendrait vainqueur, et les gens du district deux se mirent à hurler, et à applaudir. Pas Hortensia. Elle restait sur la scène, les bras croisés, en se disant que cette petite Milicen était bien trop optimiste, et qu’elle pourrait y perdre la vie, si jamais elle sous-estimait ses adversaires. –Les garçons maintenant! L’hôte se dirigea vers le second bocal, et pigea un nom. –Gold du Nyx! Le tribut mâle monta sur scène, et l’hôte annonça, -Mesdames et messieurs, nos tributs du district deux, Milicen Jenkins et Gold du Nyx. Sans plus attendre, il les attira dans le palais de justice, suivit de près par Hortensia et le mentor du deux. Une fois à l’intérieur, la styliste congédia l’hôte d’un geste de la main dédaigneux, aligna les deux tributs devant elle, et les détailla longuement. –Toutes mes félicitations mes chers. On pouvait facilement distinguer du sarcasme dans la voix d’Hortensia. Elle replaça une mèche rebelle dans les cheveux de Milicen derrière son oreille, et poursuivit. –Maintenant, souriez aux caméras, faites bonne impression et je vous rendrai éblouissants. Avait-elle dit avec son accent prononcé du Capitole. Hortensia se tourna vers le mentor, et arqua un sourcil, avant de le détailler très lentement de haut en bas. Elle retroussa les narines. –Vous auriez pu prendre la peine de vous raser! Elle entraîna ensuite les deux tributs avec elle. –Et sourire aux caméras, ça vaut pour vous aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: La Moisson   Dim 6 Mai - 12:16

❧ Getting away with murder



    « La Moisson ❧ »



    J'attendais sur l'estrade. Face aux caméras et à tout mon district ou presque. Je me sens fière, et les gens ont l'air heureux que je représente leur district, enfin ceux qui me connaissent, qui savent comment j'ai été élevée. Ceux qui savent moi j'ai de grandes chances pour arriver à mes fins. Parce que je suis entraînée et terriblement maligne. On tire alors le nom du garçon qui sera avec moi. Gold. Je le connais, il fais parti de ceux qui savent aussi se battre, une alliance avec lui va surement m'être conseillée par mon mentor. Le père d'Ezéckiel. Je sais très bien que je ne représente rien pour lui et qu'il ne veut que voir les jeux pour le combat. Cet homme n'a aucun coeur, et rien qu'en le voyant, je me refuse de lui obéir, et tant pis si je n'ai pas de parachutes, je peux me débrouiller toute seule, après tout je l'ai toujours fais, me débrouiller toute seule. De toute façon je suis persuadée avec ce que je viens de faire que j'ai déjà des gens qui songent à miser sur moi. Et la plupart des personne du district nous soutiendront. Nous ne sommes pas le plus pauvre.

    Je serre la main de Gold, avec un regard le défiant. Après tout je devrais peut-être le tuer lui aussi. Ou une autre personne s'en chargera qui sait. On ne tarda pas pour nous faire entrer à l'intérieur, juste avant que nos adieux ne débutent. Ce qui devait être notre styliste nous aligna Gold et moi. Je la regarde, elle est superbe, elle n'a pas tous les attirails que peuvent porter certaine personnes qui Capitol. Je la regarde encore alors qu'elle dit qu'elle nous rendra éblouissant, et surtout qu'il faut sourire aux caméras. Oui, j'oubliais déjà presque le cinéma. Le jeu que je dois jouer. J'ai beau être forte en comédie, à l'intérieur je suis morte de trouille. Je commence seulement à réaliser je crois, que ma vie s'arrêtera peut-être dans moins de deux semaines. Elle remet une mèche derrière mon oreille. Je lui souris. Elle n'a pas beaucoup d'optimisme j'ai l'impression. Croit-elle en nous ? Je me le demande. Je l'espère, nous ne pouvons surement pas compté sur Andrew, alors si je n'ai personne d'autre pour essayer de survivre..

    Je me retiens de rire lorsqu'elle le remet en place d'ailleurs. Je suis sûre qu'il espérait qu'Ezeckiel prenne ma place. Mais je ne l'aurais pas cédé ! Et il doit être surement déçu. Il est pire que mes deux parents réunis, il ne sent pas compte que sa fille pourrait mourir. Remarque c'est peut-être ce qu'il voulait.. Je ne sais, et j'arrête de me poser des questions à son sujet. Je décide que je ne lui fais pas confiance, tant qu'il n'a pas fais ses preuves, contrairement à ma styliste.

    - Merci,
    je lui dis.

    Après tout, les tenues qu'il nous choisira inspirera aussi les sponsors alors elle joue gros aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 118
◭ Arrivée à Panem : 02/04/2012

MessageSujet: Re: La Moisson   Jeu 17 Mai - 16:00



LES ADIEUX



La tristesse, la haine, la douleur. Ou bien la fierté, les acclamations de joie, l'honneur. Tout dépendait des districts. Certains se voyaient déjà morts alors que d'autres imaginaient leur victoire. Vingt-quatre tributs choisis. Ils étaient enfin réunis. Malgré tous ces sentiments, il fallait avouer que l'émotion était à son comble. Les Hunger Games reprenaient et avec vingt-quatre visages désormais, les Jeux avaient un tout nouveau sens. Il était cependant difficile de le comprendre pour le moment. Les deux tributs se tenaient devant une foule en délire. Certains se connaissaient et s'appréciaient, d'autres se détestaient. Mais ils se comprenaient. Personne ne pouvait savoir ce que ça faisait d'être tiré au sort avant de le vivre. Tout était allé si vite. Mais il fallait faire face à la réalité. Dans la cohue, les voix des représentants des districts s'élevaient, pour calmer les ardeurs.

« Un peu de silence, je vous prie ! Maintenant que les deux tributs ont été choisis, tirés au sort ou même volontaires pour certains, nous vous donnons rendez-vous dans quelques jours pour le début des Jeux ! Puisse le sort vous être favorable ! »

Les deux tributs furent entraînés à l'intérieur du palais de Justice. Ils savaient très bien ce qui allait suivre maintenant. Ils avaient deux heures devant eux pour dire adieu à leurs familles. Seul le vainqueur aurait l'immense honneur de revenir dans son district. Pour les autres, c'était la fin. C'était sans aucun doute le moment le plus délicat. Comment trouver les mots ? Que dire ? Alors que les tributs étaient séparés et menés dans deux pièces différentes, la porte s'ouvrait déjà pour laisser entrer les premiers visiteurs. Place aux adieux.






RAPPEL



◭ 8 lignes minimum sont toujours demandées.

◭ Si plusieurs personnes sont conviées pour voir le même tribute, vous êtes priés de respecter l'ordre. Laissez parler le tribute en premier puis après, lancez-vous. Ceci afin de faciliter la compréhension. Vous pouvez également, si vous êtes seul(e) jouer vos adieux comme vous le souhaitez.

◭ Après ce sujet clos, les tributes pourront poster la suite de leurs aventures au Capitole. (train, préparation des stylistes, etc.) Vous pouvez continuer vos RP en cours, en faire d'autres ailleurs, mais il s'agira alors de flashbacks.

◭ Le prochain sujet commun sera la parade. Donc vous pouvez RP entre vous la suite à votre guise.




___________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: La Moisson   Mer 30 Mai - 18:57

Les adieux. Je n'ai jamais aimé ça. Qui aime ça après tout ? Je ne vois pas ce qu'il peut y avoir d'agréable de dire au revoir à ses proches. J'ai beau avoir un tempérament de feu, je crois que je ne réalise pas que je ne reviendrais peut-être pas. Je veux revenir, j'en suis largement capable, avec le tribut mal qui est avec moi, je suis sûrement la plus entraînée et j'ai toutes mes chances pour vaincre les autres. Les autres..? Je me demande bien qui sont-ils. Si je les connais. Je sais que je retrouverais l'une de mes meilleures amies. Heaven, ce que je ne désire pas réellement, mais on avait dis qu'on se porterait volontaire. Toutes les deux, et que l'une de nous gagnerait. Bien sur on ne s'est jamais posé la question de qui .. Mais je crois qu'on ne voulait pas savoir, tant que c'est l'une de nous qui gagne. On sait qu'on en est largement capable, comment ne pas l'être, on est forte et agile, on passe notre temps à s'entraîner. Nous sommes les descendantes des districts carrières alors forcément, nos familles n'ont pas aboli l'entraînement physique. C'est une sécurité, il fallait se douter que les jeux reviendraient, ce n'était qu'une question de temps.

Je serre la main de Gold, le tribut qui sera aussi face à moi, mais surement aussi mon allié. On ne s'oppose jamais à un tribut de son district, c'est mal vu et je suis tout à fait de cet avis. Ce que j'espère c'est que je retrouverais pas mon cousin dans les tributs du 4. Il a peu de chance d'être tiré, mais il en a. Et je ne veux pas qu'il entre dans l'arène pas avec moi. Je sais déjà qu'il m'en veut d'avoir désirer être volontaire, mais finalement je n'ai même pas eu le choix. L'hotesse nous souhaite bonne chance, et une phrase célèbre dans les anciens jeux ressort. " Et puisse le sort vous être favorable " Il le sera pour moi. Alors nous entrons dans l'hôtel de justice, un pacificateur me guide à une salle ou ma famille va venir me dire au revoir.

Ils ne tardent pas. Ma mère a les yeux brillant, mais elle reste forte. Je vois mon père entrer avec un demi sourire. Il est fière et je me sens revivre presque, je comprend que j'ai de l'importance pour eux. Ils me prennent dans leur bras. Mon père me souffle qu'il sera mon premier sponsor, et qu'ils sont très fière de moi. D'être aussi courageuse ! Ils croient en moi et cela n'a juste pas de prix. Je ne peux pas rester longtemps avec eux, on les fais vite sortir à mon grand regret. J'ai le droit à un baiser sur le front par ma mère et une légère tape dans le dos par mon père. L'affection fait eux n'a jamais été leur tasse de thé. Je m'assoie sur le canapé vert en velours et j'attends ma prochaine visite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Moisson   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Moisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» campement US et bourse militaria à moisson 78 ,20 et 21 aout
» Après la moisson
» La moisson
» Début de la moisson : coupe du colza (+ajouts)
» Moisson et ciel d'orage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Panem - Côté Ouest
 :: DISTRICT DEUX :: Place publique
-