Partagez | 
 

 La Moisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

◭ SOS : 118
◭ Arrivée à Panem : 02/04/2012

MessageSujet: La Moisson   Mer 2 Mai - 11:51



LA MOISSON
DISTRICT SEPT



Le jour de la Moisson était finalement arrivé. Après des décennies d'absence, les Hunger Games reprenaient pour le malheur de tous. Vingt-quatre participants mais un seul survivant. Les pertes s'élevaient donc à vingt-trois personnes par année. Ce n'était absolument pas négligeable. Tout cela pour le bon plaisir du Capitole ; tout cela pour satisfaire les caprices d'un nouveau président. La tension était à son comble sur la place publique du district 7. Hommes, femmes et enfants étaient présents. Quelques murmures animaient l'endroit bondé mais aucun mot clairement prononcé. Désormais, les habitants des districts avaient trop peur de dire à voix haute ce qu'ils pensaient sincèrement de cette situation, de peur d'être entendus par des oreilles indiscrètes. Tous savaient que le gouvernement était impitoyable et que les têtes tombaient facilement maintenant que le dictateur régnait sur les foules enragées. Soudain, ce fut le silence sur la place publique. Un homme s'avança vers le micro. Cette personne représentait le district pour cette nouvelle édition des Jeux. Tout sourire ainsi que maquillé et habillé pour l'occasion, l'homme semblait excité. Il est vrai que les habitants du Capitole ne voyaient pas le retour des Hunger Games de la même façon. Pour eux, c'était un show télévisé et rien de plus.

« Tout le monde m'entend ? Parfait ! Bienvenue, bienvenue mes amis. Aujourd'hui est un jour spécial. Après une absence prolongée des Jeux de la Faim, nous voici dans une toute nouvelle ère réclamant le sacrifice de deux enfants de chaque district une fois encore. Mais vous savez tous pourquoi, n'est-ce pas ? »

Silence. Il est évident que tous savent. Les écrans géants s'allument et des images des deux anciennes guerres marquent les esprits. Oui, tout vient de là. La rébellion. Et afin de punir les habitants des districts de ces évènements funestes, un retour aux sources s'imposait. Les images cessent.

« Il est certain que ces séquences resteront à jamais gravées dans vos mémoires. Souvenez-vous des jours sombres, mes amis. Bien ! Nous allons maintenant choisir les deux candidats pour ce district. Honneur aux filles, ne perdons pas les bonnes habitudes. »

L'homme se dirige vers la première boule de verre. Tant de noms inscrits sur des morceaux de papier. Le représentant du district choisi enfin le papier qui semble lui plaire. Il se dirige vers le micro, déplie le papier et annonce le nom de la personne sélectionnée. Choc. La concernée se dirige fièrement vers l'estrade, monte rejoindre l'homme et attend. C'est au tour du garçon maintenant. Même scénario. Le représentante pioche un second nom, se dirige à nouveau vers le micro et annonce le nom du garçon. Ce dernier monte les escaliers et se place aux côtés de la fille. C'est décidé. Ils seront les tributs. L'homme a les larmes aux yeux.


PRENOM TRIBUT FILLE :
PRENOM TRIBUT GARCON :





RAPPEL



◭ Les potentiels tributes doivent d'abord lancer les dés dans le sujet adéquat. Si vous êtes le seul mâle ou la seule femelle de votre district, vous serez directement moissonné(e).

◭ Vous pouvez maintenant poster à la suite vos réactions en RP. 8 lignes minimum sont demandées, on privilégie l'évolution et la rapidité. Mais rien ne vous empêche d'en faire plus tant que le sujet avance rapidement.

◭ Les citoyens du Capitole peuvent commenter ici puisque les moissons sont retransmises en direct. Les stylistes ont le choix de venir ou non dans le district dont ils sont responsables.

◭ Tenez compte dans vos RP, du premier moissonné et du volontariat. Si pour une raison x ou y vous êtes le seul et que dans votre rp vous voulez dire que vous vous êtes porté volontaire, libre à vous !

◭ Un autre sujet, plus court cette fois, pour les adieux de famille aura bientôt lieu.



___________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La Moisson   Mer 2 Mai - 12:53



You have to survive

« Pandora, tu seras magnifique dans cette robe » je soupirais alors que ma mère me montrait une vieille robe en dentelle « Je n'irais pas » lançais-je, froide. Je restais assise dans le fauteuil miteux en croisant les bras alors que ma mère s'empressait d'habiller mes frères et sœurs. Je ne pouvais croire qu'on nous forçait à une telle barbarie. C'était inhumain, le capitole était inhumain. Comment pouvaient-ils apprécier regarder des adolescents s'entretuer ? « Allons, ne fais pas l'idiote et enfile cette robe Pandora » comme une gamine qui faisait un caprice, je jetais par terre la robe que ma mère me tendait « Je ne suis pas une esclave ! Jamais je ne participerais à cette horreur ! » Mon mauvais caractère ne rendait pas la chose plus facile. Ma mère semblait dévastée, je la regardais un instant, je ne m'étais pas mise à sa place. Courir le risque de perdre un de ses enfants, je lisais dans ses yeux qu'elle était contre tout cela, elle aussi, mais que nous ne pouvions aller contre le capitole. Ça, c'est ce qu'ils croyaient. Je pris la robe et allait me changer en marmonnant dans ma barbe.

Malgré mes dires, j’y étais. La place restait silencieuse, j’avais la boule au ventre. Je savais que mon nom était inscrit dix fois, j’avais préféré mettre le mien pour toute ma famille plutôt que mes frères et sœurs. J’avais trop bon cœur parfois. Je restais à côté de Mèl en la regardant. Si l’une de nous était tirée au sort, j’en mourrais. Je tenais sa main alors qu’on tirait au sort le papier. Comme je m’y attendais, ce sadique prenait son temps. J’avais la boule au ventre, je n’arrivais plus à respirer. Je priais tous les dieux qui pouvaient exister pour que mon nom ne sorte pas « Calysto-Mèl Shields ». Mon cœur s’arrêta, je me tournais vers mon amie, ma sœur « Non… » Murmurais-je « Pas toi… Non … » je sentais les larmes monter. Je serais sa main un peu plus fort, les larmes coulant le long de mes joues. You have to survive. Je ne pourrais jamais m’en remettre si elle venait à mourir. Qu’allais-je faire ? Ce n’était que le début du cauchemar. Avant qu’elle ne parte vers l’estrade je lui murmurais « Je serais avec toi Mèl, j’y serais par la pensée, ne meurs pas, bas-toi, je sais que tu sais comment faire ». J’avais du mal à parler, secouée par les sanglots.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La Moisson   Mer 9 Mai - 8:22



⊰ This is why i'm fighting against.

Ce matin, le réveil avait été difficile. Hier, la tension avait monté d'un cran dans le camp des rebelles et les entraineurs s'étaient acharnés sur nous. Du coup, le lendemain, tous mes muscles étaient en feu. Je les sentais se tirer douloureusement au moindre geste. Mes jambes furent celles qui me tirèrent le plus de grimaces. Non seulement j'avais des courbatures, mais je ressentais aussi des séquelles de crampes. Cette nuit, je m'étais réveillé au moins deux ou trois fois, le mollet droit ou gauche transpercés par une douleur incalculable. C'est comme si on m'avait enfoncé un couteau dans en travers de la chair. Je m'étais entortillé dans les draps, la sueur collée au front et les mains refermés sur les pans du tissus blanc. Je m'étais mordu la bouche afin de ne pas crier. Et pour conséquence, j'avais hérité d'une blessure à la lèvre inférieure. Je m'étais réveillé, la langue pâteuse avec un goût de fer. Horrible.

La moisson. C'était pour aujourd'hui. Le village était silencieux. Personne n'osait adressé la parole à ses voisins ou ses connaissances. L'atmosphère se faisait de plus en plus lourde. Les heures avançaient et, malgré le malaise qui englobait tous le district (et probablement les autres), on s'habillait avec application. On sortait des vieilles penderies, des vêtements propres et soigneusement décorés. Quand je parle de décoration, ce n'est en aucun cas celles que portent les Capitoliens. Non, je parle de boutons et de dentelles à la rigueur... Ici, les moyens sont minimes, on fait avec ce que l'on a. Bref, je ne pouvais déroger à la coutume d'antan. Mes parents et mon grand-frère se préparaient soigneusement et criaient haut et fort que la moisson était une occasion de faire valoir le district sept, que les habitants et les tributs devient être fiers. Je n'osais lever les yeux au ciel, car je savais que j'allais me faire réprimander.

Je prétextais vouloir me laver les cheveux pour l'occasion et les laissais partir en avant. Ils arrivaient en avance. Je les détestais pour ça. Ils se pavanaient dans les rues et sur place, en montrant ouvertement leur accord avec le Capitol. C'est dégueulasse, surtout lorsqu'il y a des enfants et des adolescents prêt à être choisi pour combattre à mort dans l'arène. J'ai honte aussi. J'ai envie de rejoindre Ezéchiel. Cependant, je ne voulais pas rejoindre mon meilleur ami. Non, je ne voulais pas ressentir à nouveau mon coeur battre avec insistance lorsque je suis près de lui. Je ne voulais plus que mon bas-ventre se torde lorsque sa main viendrait serrer la mienne. J'avais peur de ses sensations. Je les fuyais donc. Je fuyais Ezéchiel. Mes yeux le cherchèrent néanmoins. Je n'avais aucune envie qu'il lui arrive quoique ce soit. Je le remarquais, encore plus blême que d'habitude. Dieu, mais pourquoi ressemblais-t-il à un mort de jour en jour ? Ca m'inquiétais. Mais là encore je n'osais pas aller à sa rencontre. Sa soeur était morte après tout. J'avais cru que le temps laverait ses blessures, mais apparemment non. peut-être devrais-je quand même aller le voir, rien qu'une minute. Je me promis de le faire, après la moisson. Demain peut-être... « Tout le monde m'entend ? Parfait ! Bienvenue, bienvenue mes amis. Aujourd'hui est un jour spécial. Après une absence prolongée des Jeux de la Faim, nous voici dans une toute nouvelle ère réclamant le sacrifice de deux enfants de chaque district une fois encore. Mais vous savez tous pourquoi, n'est-ce pas ? » Evidemment. Ma mâchoire saillait et je serrais mes poings. Le Capitol n'avait aucun droit de mettre en place ces jeux de la faim. Ils avaient été aboli des années auparavant pour que la paix et la liberté revienne de droit aux habitants. Tout avait basculé avec le nouveau Président du Capitol. je lui crachais dessus, tiens! « Il est certain que ces séquences resteront à jamais gravées dans vos mémoires. Souvenez-vous des jours sombres, mes amis. Bien ! Nous allons maintenant choisir les deux candidats pour ce district. Honneur aux filles, ne perdons pas les bonnes habitudes. » J'avais envie d'agir, de faire quelque chose. Deux gamins allaient être sélectionner contre leur gré. Ils allaient sûrement mourir dans l'arène. Le goût de fer me remonta à la gorge. Bouah. J'avais presque envie de vomir. Pour me raffermir, je lançai des regards assassins à l'hôtesse. Regards qu'elle ne pouvait apercevoir, mais que je lançais pour me donner bonne conscience. Bientôt... avec la rébellion, j'espérais agir en la faveur du peuple et de la liberté. « Calysto-Mèl Shields » Je ne savais pas qui c'était. Et, sincèrement, je ne voulais pas le savoir. Connaitre quelqu'un qui allait combattre dans l'arène n'avait rien d'enthousiasme. Par contre, je vis Pandora s'époumoner. Pamona que je détestais de tout mon être. Tout en elle me révulsait. Le moindre de ses gestes m'énervait. Et pourtant, à cet instant, elle me parut beaucoup plus humaine, comme si sa mesquinerie et ses manipulations s'évaporaient et qu'elle se transformait en une fragile et simple jeune femme. Ses larmes ne purent qu'accroître le regret qui me serrait la gorge.

(c)Rose red & MishMish.
Revenir en haut Aller en bas

◭ SOS : 118
◭ Arrivée à Panem : 02/04/2012

MessageSujet: Re: La Moisson   Jeu 17 Mai - 15:58



LES ADIEUX



La tristesse, la haine, la douleur. Ou bien la fierté, les acclamations de joie, l'honneur. Tout dépendait des districts. Certains se voyaient déjà morts alors que d'autres imaginaient leur victoire. Vingt-quatre tributs choisis. Ils étaient enfin réunis. Malgré tous ces sentiments, il fallait avouer que l'émotion était à son comble. Les Hunger Games reprenaient et avec vingt-quatre visages désormais, les Jeux avaient un tout nouveau sens. Il était cependant difficile de le comprendre pour le moment. Les deux tributs se tenaient devant une foule en délire. Certains se connaissaient et s'appréciaient, d'autres se détestaient. Mais ils se comprenaient. Personne ne pouvait savoir ce que ça faisait d'être tiré au sort avant de le vivre. Tout était allé si vite. Mais il fallait faire face à la réalité. Dans la cohue, les voix des représentants des districts s'élevaient, pour calmer les ardeurs.

« Un peu de silence, je vous prie ! Maintenant que les deux tributs ont été choisis, tirés au sort ou même volontaires pour certains, nous vous donnons rendez-vous dans quelques jours pour le début des Jeux ! Puisse le sort vous être favorable ! »

Les deux tributs furent entraînés à l'intérieur du palais de Justice. Ils savaient très bien ce qui allait suivre maintenant. Ils avaient deux heures devant eux pour dire adieu à leurs familles. Seul le vainqueur aurait l'immense honneur de revenir dans son district. Pour les autres, c'était la fin. C'était sans aucun doute le moment le plus délicat. Comment trouver les mots ? Que dire ? Alors que les tributs étaient séparés et menés dans deux pièces différentes, la porte s'ouvrait déjà pour laisser entrer les premiers visiteurs. Place aux adieux.






RAPPEL



◭ 8 lignes minimum sont toujours demandées.

◭ Si plusieurs personnes sont conviées pour voir le même tribute, vous êtes priés de respecter l'ordre. Laissez parler le tribute en premier puis après, lancez-vous. Ceci afin de faciliter la compréhension. Vous pouvez également, si vous êtes seul(e) jouer vos adieux comme vous le souhaitez.

◭ Après ce sujet clos, les tributes pourront poster la suite de leurs aventures au Capitole. (train, préparation des stylistes, etc.) Vous pouvez continuer vos RP en cours, en faire d'autres ailleurs, mais il s'agira alors de flashbacks.

◭ Le prochain sujet commun sera la parade. Donc vous pouvez RP entre vous la suite à votre guise.




___________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Moisson   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Moisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» campement US et bourse militaria à moisson 78 ,20 et 21 aout
» Après la moisson
» La moisson
» Début de la moisson : coupe du colza (+ajouts)
» Moisson et ciel d'orage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Panem - Côté Est
 :: DISTRICT SEPT :: Place publique
-