Partagez | 
 

 INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

◭ SOS : 118
◭ Arrivée à Panem : 02/04/2012

MessageSujet: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 6 Juin - 20:45







INTRIGUE
DÉFILÉ & BAL





Les tributs étaient finalement partis, laissant des familles accablées et attristées par le départ de ces jeunes gens. Tous les participants avaient pris le train et s'étaient rendus au Capitole où commenceraient très vite les entraînements. Mais avant cela allait être organisée la parade. Cet évènement important qui présenterait à tout Panem les vingt-quatre adolescents sélectionnés pour les Hunger Games. Mais considérons que cette parade était également un test pour les stylistes devant préparer leurs poulains et faire de ces jeunes gens des êtres d'exception. Ce spectacle époustouflant était une manière de faire ses preuves et il ne restait que très peu de temps pour y parvenir. Quelques heures tout au plus. Mais cette parade comptait-elle réellement pour les tributs ? Malgré cette envie de plaire et de marquer les esprits, tous savaient pertinemment que les familles seraient loin en cette magnifique soirée et que jamais ils ne reverraient ceux qui représentaient tout pour eux. Evidemment, ils se trompaient tous.

A des centaines de kilomètres, la vie suivait son cours. Tous les habitants de Panem avaient continué à travailler dans leurs districts. Les proches des enfants sélectionnés n'avaient eu que quelques heures pour se remettre du drame. Un constat : 23 enfants allaient mourir. Mais peu importait. Il fallait oublier et se taire. Mais persuadés de ne jamais retrouver leurs enfants, les familles avaient été surprises de trouver devant leurs portes des enveloppes marquées du symbole de Panem. Des invitations. Les parents ou les plus proches amis avaient été choisis pour participer au bal ayant lieu au Capitole. Ils auraient tous la chance de revoir une dernière fois les tributs. Cela avait provoqué des réactions diverses. La joie. La peur. Le refus de comprendre également. Mais le départ était pour bientôt et il fallait prendre une décision. Monter dans le train et rejoindre le Capitole afin de passer une soirée phénoménale ou rester sur place & regretter. Cette invitation était-elle une preuve de bonté de la part du Gouvernement ? Possible. Mais une occasion de mettre un visage sur des noms aussi. Cette soirée s'annonçait riche en émotions. Personne n'était au bout de ses surprises.



Alors que les tributes sont sur le point de faire leur entrées sur les chars, les invités ayant acceptés de rejoindre le Capitole pour le bal sont maintenant arrivés sur la grande place. La nuit commence à tomber, la pénombre s'empare peu à peu du décor. Les multiples lumières s'actionnent, les grands écrans s'allument. On y voit Soraya Lindger, des diffusions des si lointains Jeux de la Faim, on perçoit l'exaltation des Capitoliens. La fête bat son plein. Des tables ont été disposés sur la place, offrant aux habitants des districts une grande quantité de nourriture. Le gouvernement a tout mis en oeuvre pour accueillir chaleureusement et luxueusement leurs convives. Une manière hypocrite de faire croire à la générosité du Capitole, alors que cet acte renvoie aux districts leurs pauvreté, emprisonnement, châtiment en plein coeur. Leurs enfants condamnés sont ici aussi, pas très loin, si proches et pourtant inaccessibles. Cette proximité en fait parler plus d'un. La défense mise en place en démoralise certains. Il ne sert à rien de tenter quelques chose ce soir. Pourtant, l'occasion est trop belle. Trop attrayante. A portée de main.






A SAVOIR



Aucun ordre de passage. Pas besoin d'attendre tout le monde pour reposter également. Assurez vous de bien intégrer chaque personne. C'est l'occasion de faire de nouvelles rencontres.

Pour différencier, tributes et invités auront une entête de rp distincte. De cette façon, ce sera plus clair pour les stylistes et mentor qui switcheront entre les deux lieux. Vous pouvez décorer à votre guise tant que l'entête est bien là. Nous avons décidés de mélanger parade et bal, pour que vous puissiez commenter en temps "réel" le défilé.

8 lignes minimum. Faut que l'intrigue avance bien (:

Dès la réception de l'invitation, les rebelles (PNJ en tout cas) se rendent compte petit à petit que c'est là l'occasion rêvée pour libérer les tributes, atteindre le président et mettre fin à toute cette tragédie.

Pour les tributes, stylistes et mentors, c'est l'occasion de décrire l'arrivée au Capitole et tout ce que ça engendre. Dès votre premier poste il faudra intégrer votre début au défilé. Ainsi les stylistes & mentors inscrits au bal peuvent se rendre à la fête.

Des messages de Soraya interviendront au fil de l'intrigue pour vous faire part des évènements !




Entête pour la parade :
Code:
<center><div style="width: 355px; font-family: georgia; font-size: 13px; line-height: 100%; text-align: justify; text-transform: uppercase; letter-spacing: 9px; padding-left: 10px;"><br>[center]LA PARADE[/center]</div>
<div style="border-bottom: 2px solid;color:#813632; width:375px"></div></center>

Entête pour le bal :
Code:
<center><div style="width: 355px; font-family: georgia; font-size: 13px; line-height: 100%; text-align: justify; text-transform: uppercase; letter-spacing: 9px; padding-left: 10px;"><br>[center]LE BAL[/center]</div>
<div style="border-bottom: 2px solid;color:#FEFCE5; width:375px"></div></center>


___________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 116
◭ District : 11
◭ Arrivée à Panem : 01/05/2012
◭ Double compte : Aucun
◭ Localisation : Le 11, comme toujours.

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 7 Juin - 21:38


LE BAL




Naït était parti. Le sort lui avait été défavorable alors qu’elle venait tout juste de l’épouser, il y a environ deux semaines que leur amour était scellé. Son nouveau mari était parti aux jeux alors qu’elle était enceinte de leur enfant… Comment envisager un bel avenir pour ce petit Lukyan ?, tous deux ayant choisi le prénom d’avance. Au départ, Avery n’avait pas voulu regarder les moissons des autres districts, de peur de voir la vérité, d’entendre le nom du seul qu’elle aimait de tout son cœur. Sa sœur, plus curieuse, avait regardé les moissons de chacun des districts et lui avait raconté la scène un soir très tard dans leur chambre. Avery pensait qu’Alice dormait lorsqu’elle avait allumé une bougie pour relire les lettres que Naït et elle s’étaient envoyés, quelques mois plus tôt. En ordre chronologique comme pour reprendre leur relation du début. C’était agréable de penser à lui, de s’imaginer que quelque part, en train ou au Capitole, Naït pensait sûrement à elle. Après un soupir de sa part, une voix s’était élevée dans la pénombre de la chambre, provenant du deuxième lit qui s’y trouvait. Cette petite voix, qui appartenait à la seule qu’elle protègerait si le sort venait à lui être défavorable, lui raconta la moisson du district 12. Elle lui raconta comment Naït s’était porté volontaire lorsque le nom d’un petit garçon avait été pigé… Un petit sourire était apparu sur les lèvres d’Avery à la mention de ce geste. C’était bien Naït qu’elle voyait là. Elle se remémora encore le soir de leur rencontre, leur discussion sur les marches de l’hôtel de ville… il lui avait bien dit que si le petit frère de sa meilleure amie était pigé, qu’il se porterait volontaire. Elle lui avait dit vouloir faire la même chose pour sa sœur mais le nom écrit sur le petit papier pigé n’avait pas été le sien ni celui d’Alice. Ça avait été celui d’une amie qui l’avait repoussée lors des adieux, qui lui avait semblée si froide mais elle la comprenait. Comment ne pas être froide lorsqu’on était condamnée à souffrir et potentiellement mourir dans une arène plutôt que sereinement dans un lit, vieux et entouré de petits enfants ?

Peu d’heures n’étaient passées depuis la moisson que déjà, un matin, alors qu’Avery s’était levée plus tôt pour aller marcher et se perdre dans ses pensées, elle tomba sur une lettre. Un petit brin d’espoir lui dit que Naït n’était peut-être pas allé aux jeux et qu’il le lui disait dans cette lettre mais lorsqu’elle la prit entre ses doigts, déchirant l’enveloppe pour prendre l’invitation entre ses doigts, elle ne reconnut pas le papier qu’il utilisait toujours, elle ne reconnut pas son écriture, elle ne reconnut pas ses mots chaleureux. Tout ce qu’elle vit était un beau papier marqué d’une écriture soignée qui dictait une invitation au bal de la parade. Au Capitole. Pendant la parade. Tout cela voulait dire qu’elle serait proche de Naït, proche de celui qu’elle aimait mais qu’elle ne pourrait pas le toucher ni le voir, hormis par ce stupide écran qui serait en charge de transmettre l’émission. Avery pensa un instant a tout jeter, à ignorer cette invitation hypocrite. Le Capitole lui volait son avenir, lui volait son mari et le père de son enfant. Néanmoins, elle décida d’y aller. Pourquoi ? Elle-même l’ignorait, la préparation n’avait pris que peu de temps, le mot sur la table à manger à l’attention de sa famille encore moins et le train fut pris sur un coup de tête. Avery avait enfilé une robe longue noire qui moulait adorablement son ventre arrondis par la grossesse de quatre mois. Le noir était la couleur parfaite pour l’occasion. Ses cheveux avaient été remontés en un chignon décontracté et ses yeux, maquillés de la même couleur sombre que sa robe. Elle était partie rapidement et avait pris le train pour le Capitole. Une fois arrivée, elle fut escortée, elle et d’autres « invités » à la grande place où le décor était luxueusement préparé. La nuit engloutissait lentement la grande place mais peu importe, le Capitole avait installé de multiples lumières puis les écrans s’allumèrent. Elle n’y fit guère attention. Le seul moment où elle regarderait cette fichue émission de la parade serait lorsque son mari y apparaîtrait. Avery évoluait entre les invités qui discutaient entre eux sans adresser la parole à personne, son regard fuyant celui de quiconque croisait le sien. Elle n’était pas là pour se faire des amis, elle n’était pas là pour être aimable avec les autres mais pourquoi donc était-elle là alors ?
Spoiler:
 


Dernière édition par Avery Asplin le Jeu 28 Juin - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coup-interdit.forumactif.com

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 22
◭ SOS : 467
◭ District : Un
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Double compte : Amelya L. Kennedy
◭ Localisation : Je ne sais plus trop où je suis...

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Sam 9 Juin - 18:40


LA PARADE






Je me sentais bien, mais j’avais peur à la fois. Le voyage en train s’était bien dérouler, j’avais eu le temps de discuter avec mon mentor, que je connais plutôt bien. J’avais aussi fait comprendre au garçon qui était avec moi que j’étais prête à tout pour gagner. Je le connaissais avant même savoir que tous les deux allions aux Jeux de la Faim. Je n’aimais pas trop ce garçon, qui ne pensait qu’à lui, mais en discutant avec, j’ai fini par comprendre pourquoi il était ainsi, car personnes ne lui avaient donné l’amour qu’il aurait souhaité. Nous parlions de nous très ouvertement, car c’est ce que nous avait dit notre mentor, pour que nous puissions apprendre à nous connaitre. Nous étions arrivés au Capitole assez rapidement. Je dois bien avouer que nous habitions près, mais quand même… Quand j’ai vu l’allure du seul lieu dans tout Panem que je ne m’étais pas rendu, je n’en croyais pas mes yeux. Je croyais que le Uns étaient riche, mais ça… C’est incroyable. On m’avait dit que C’était ainsi, mais je n’avais jamais voulu le croire. Mais c’était pourtant là, sous mes yeux. J’étais éblouie. On me conduisit jusqu’à ma chambre durant mon séjour ici. C’était très grand, très magnifique. Je me suis tout de suite rendue à l’endroit où je passerais les nuits. C’était au moins trois fois ma chambre actuelle, si ce n’était pas plus. Je m’élançai sur mon lit et me reposai pendant longtemps.

Je réfléchissais. J’étais vraiment fière d’être ici. Je suis convaincu que si mes ancêtres seraient là, ils seraient très fiers. Je crois ça, car ils ont déjà été aux Jeux et les ont gagnés. J’aurais voulu faire comme eux, mais vu que je connais plusieurs personnes, je n’arriverai pas a les tués. Donc si quelqu’un ne s’en charge pas à la place, je ne reviendrai jamais. De toute façon, j’ai dit à mon frère de ne pas m’attendre, que je ne reviendrais surement pas, mais je ferrai tout pour que ce soit quelqu’un que j’aime qui puisse rester en vie. Mais il y avait aussi ma meilleure amie… Je ne voulais pas la laisser seule… Elle m’avait fiat sentir si mal de l’abandonner à son sort. Elle m’a aussi dit qu’elle ferait du mal au gagnant si ce n’était pas moi… Je ne voulais pas qu’elle fasse ça. J’allais gagner si les gens que je connais n’étaient plus en vie… Mais il y aurait très peu de chance que ça se produise. Je fixais le mur et finis par m’endormir profondément.

On vint me réveiller, le lendemain. Tous les tributs étaient arrivés au Capitole et la parade allait commencer. Il restait beaucoup de temps, mais quelqu’un devait me préparer. J’avais lu, dans le journal intime de l’un de mes ancêtres qu’il nous habillerait pour que nous soyons à l’image de notre district. Je me demandais donc à quoi j’allais ressembler… Le suspense ne dura pas très longtemps. On me conduisit dans une loge. On m’épila tout le corps, on me coupa les cheveux légèrement, on me maquilla. Ensuite, mes préparateurs me firent passer dans une autre pièce. Là j’étais seule avec mon styliste. Nous n’avons presque pas parlé. Il m’a montré un robe et m’a dit que c’est ce que j’allais porter. Je l’adorais. Elle était d’une couleur très pâle, du bleu ciel, recouverte de perle de la même couleur. Ensuite, il m’attacha les cheveux, et y mis des fleurs blanches dans les cheveux. Mes cheveux, à la racine était emmêler, ils avaient dans tous les sens, mais tout était calculer. Ils formaient un chignon magique. Le reste de mes cheveux étaient attaché en une large tresse. Le tout était magnifique. Je me regardais et j’avais le souffle coupé. Mon styliste me chuchota « Bonne chance. » Et je sortis, où il y avait tous les autres tributs. J’essayais de trouver les gens que je connaissais déjà. J’aperçus Milicen et Thybalt, pas trop loin… Je décidai d’aller les voir. « Salut ! » En voyant que tout le monde se mettait en place, je leur glissais un dernier « Bonne chance ! » Avant de partir se mettre sur son char





___________________________________________________________

♠️♠️♠️
Ce qui me touche, c'est toi, et le bruit de tes pas, ce qui fait mal, c'est toi, quand tu es loin de moi. C'est pour ça que tu dois partir. Me laisser seule. Car je suis forte et ma vie n'a point d'importance à comparer à la tienne. Cours cours ! Va ! Et je m'attends pas. Car je serai à jamais loin de toi. Mais avant je dois te dire quelque chose... Je t'aime.

♠️♠️♠️


Dernière édition par Heaven K. Wooling le Mer 13 Juin - 22:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ SOS : 1092
◭ District : Neuf.
◭ Arrivée à Panem : 27/03/2012
◭ Double compte : Alayna Tomàs

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Sam 9 Juin - 22:12


LA PARADE




Debout, le dos contre le char, les bras croisés, mes opales vitreuses fixent le vide. La parade ne pas tarder à commencer. Ce spectacle répugnant qui doit présenter les offrandes pour la nouvelle édition des Jeux de la Faim. Celui qui nous rappelle douloureusement que nous sommes tous condamnés. Eurydice est à mes côtés. Depuis le train, je ne la quitte plus. Je la suis presque comme son ombre. Ne l'abandonne uniquement lorsque j'y suis contrains. Je m'accroche à l'espoir qu'elle représente. De toutes mes forces. Comme si ma vie en dépendait. Je me laisse envelopper par sa chaleur. Par la bonté qui émane de sa silhouette luxueuse. Elle arrive presque à m'apaiser. A calmer le bordel qui se précipite autour de nous. Léandre et Avalon se tiennent près de nous. Je prend soin de rester éloigné de ma mentor. Au contraire de ma styliste, la jeune femme est l'effigie de mon pire cauchemar. Elle, qui par son statut, approuve les nouvelles lois du gouvernement. Mon esprit imagine son enthousiasme à nous voir concourir dans l'arène. Dans le sang. Jusqu'à la mort. Le futur proche qui nous attend doit lui plaire. La ravir. Ça me dégoûte. Quant à Léandre, je ne sais définitivement plus comment m'y prendre avec elle. Rattrapés par nos craintes, on se rapproche de nouveau. On se redécouvre. S'apprivoise une nouvelle fois. Nos destins semblent inévitablement liés. On a fini par dormir ensemble. Comme si elle pouvait remplacer la présence d'Alannis une fois la nuit tomber. La chaleur de son corps frêle calme l'ampleur de l'angoisse. Écarte presque les cauchemars. Stabilise ce nouveau quotidien.

Mes doigts rentrent en contact avec le métal froid. Le médaillon de Natalee me rappelle mes objectifs. Revenir en vie . Pour elle. Pour notre enfant. Je ne dois pas perdre de vue ce que je lui ai promis. Ma poupée blonde compte sur moi. Je ne peux pas la perdre. L'abandonner. Seule. Ou avec Cameron. Je refuse. Mes prunelles caramels se tournent vers Eurydice. Se posent sur son minois fardé. « J'me sens pas bien. » La nausée me bousille l'intérieur. Je ne suis pas à l'aise. Me mettre en avant, faire en sorte de plaire à des inconnus, les séduire pour qu'ils m'aident à survivre, jouer la comédie. Tout ça me rend nerveux. Je suis dégoûté de devoir rentrer dans leur jeu morbide. Ce défilé me donne la désagréable l'impression de n'être qu'un morceau de viande. D'être contraint à accepter mon sort. Pour leur plaisir.


___________________________________________________________



    I lost my invitation to the funeral of love



Dernière édition par Milan Adamson le Jeu 14 Juin - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 78
◭ District : District 11
◭ Arrivée à Panem : 17/05/2012
◭ Double compte : Aucun
◭ Localisation : Quelque part entrain de vomir, de boire ou de faire des cauchemars

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Dim 10 Juin - 10:28


LA PARADE







Andreas entra dans la pièce en ayant du mal à respirer. Elle resta un instant plantée là, à regarder les 12 chars, les 24 enfants de cette première édition des nouveaux Hunger Games. Elle porta une main à son ventre, tachant de retrouver un rythme de respiration normale. Elle n'avait pas eu le droit à la parade pour ses Jeux à elle mais tout cela ressembler déjà trop à ce qu'elle avait vécu. Elle se força à regarder chacun des visages qu'elle allait tenter de détruire pour ramener un de ses tributs en vie dans son District. Ses tributs.... son regard se tourna vers son propre char, vers Hécate et Sean qui discutaient en lançant des regards nerveux autour d'eux. Elle savait qu'elle devait aller les voir mais elle savait aussi qu'elle voulait être calme et détendu quand elle irait leur parler. Elle voulait qu'ils sachent que tout se passerait pour le mieux. Elle attrapa une des mèches de ses cheveux pour se détendre. Ses cheveux nouvellement blanc. Elle avait eu envie de se les teindre pour son retour dans les Jeux. Pour que les habitants du Capitole la reconnaissent. Si cela pouvait aider ses tributs, elle accepterait même de jour à l'amante terrassée par le chagrin.
Ses cheveux étaient lâchés, bouclés et elle avait demandé à l'équipe de préparation de ses tributs de lui faire deux tresses sur le dessus de sa tête pour lui dégager le visage. Elle avait enfilé une robe parme retenue par le cou. Le tissu était tellement léger qu'elle avait l'impression d'être nue. Quand Andreas s'était regardé dans le miroir, elle s'était presque trouver belle. Presque.
Elle inspira un grand coup et se décida enfin. Elle avança vers le char du District 11 et fit un grand sourire aux deux adolescents. Elle devait les guider ? Elle avait leur âge, ou presque. Elle posa une main sur l'épaule de chacun et déclara, sa voix aussi douce qu'elle le pouvait: « Vous êtes prêt ? Essayez de sourire, d'accord ? Et n'hésitez pas à regarder la foule en les saluant. Le Capitole adore ce genre de tributs qui semblent adorer être là. Comportez vous comme des Carrières en somme. Je suis invitée au bal alors je partirais là bas dès que la Parade commencera. D'accord ? ». Des conseils de dernière minute, plus pour se soulager elle que pour vraiment les aider. Elle était anxieuse. Elle était responsable de ces deux vies.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MODO - Burn out

◭ Age du joueur : 20
◭ SOS : 81
◭ District : District 5
◭ Arrivée à Panem : 23/05/2012
◭ Double compte : Non
◭ Localisation : Capitole

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Lun 11 Juin - 19:43


LA PARADE



Les écrans s’allumèrent, les cris débutèrent. Le Capitole était en fusion car, pour la première fois, ils allaient rencontrer leurs tributs, les tous premiers depuis de nombreuses années. Personne, aucun Capitolien n’avait connu les Jeux depuis la victoire de la Rébellion donc, à cette nouvelle fructueuse, ils ne purent que sauter de joie. Les gradins se remplissaient petit à petit, chacun prenait place pour admirer les adolescents qu’ils sponsoriseraient sans doute. Les grands et puissants Carrières feront leur entrée, les gringalets des Districts périphérique les suivront, telle était l’idée. Mais cette-dernière allait sûrement être trahie, car chaque tribut semblait apte à remporter ces premiers Jeux de la Faim. Sauf un.

Les jambes ramenées contre son torse, un petit garçon semblable de loin à un canari avait le regard perdu dans le vide. Autour de lui, des gens riaient, les stylistes s’extasiaient du passage de leurs tributs sur les chars vêtus des tenues qu’ils leur avaient préparées, toutes magnifiques les unes que les autres. Ce garçon, lui, ne portait qu’un simple ensemble de cuir jaune, jaune comme les boissons que l’on sert lors des banquets, des chaussures lumineuses et un tee-shirt blanc assorti à son teint cadavérique. En effet, le trac et la honte l’habitaient. Son regard traduisait ce sentiment, il était perdu. Il ne connaissait personne, il était seul. Les doigts croisés, il enfonçait progressivement ses ongles dans sa peau, menaçant d’atteindre le sang.

Les images se bousculaient dans sa tête. D’un côté il revoyait son voyage en train pendant lequel il avait passé plus de temps à regarder par la fenêtre qu’à faire autre chose, d’un autre ses parents… Que faisaient-ils en ce moment-même ? Travaillaient-ils encore à l’usine ou avaient-ils déjà allumé la télévision pour suivre leur fils sur le char qui lui était réservé ? Sinon, ce garçon pensait bien évidemment à son futur : celui sur les chars, celui à l’entraînement, et celui dans l’arène signant son arrêt de mort. Une boule se forma dans sa gorge mais il retint ses larmes. Il s’était promis de ne pas se montrer faible mais malgré tout, il était là, le dos contre le mur à fixer le néant qui s’avérait plus présent que jamais.

Les jambes engourdies, il se leva. Les bras croisés sur son torse, il aurait souhaité se rendre invisible. Ses cheveux étaient ramenés en de multiples pics sur sa tête comme s’il s’était pris un coup de jus. Il avait oublié s’il était maquillé ou non, mais il s’en fichait. La seule chose qui le gênait était… sa tenue. Cela n’avait vraiment rien d’exceptionnel. Il se posait des questions à propos de sa styliste, sur son favoritisme… Oh, cela n’avait pas vraiment d’importance, de toute manière, ce petit tribut du District Cinq allait mourir embroché ou brulé dans l’Arène, alors à quoi bon.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Age du joueur : 26
◭ SOS : 259
◭ District : neuf | les céréales
◭ Arrivée à Panem : 18/04/2012

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mar 12 Juin - 17:21


LA PARADE



L'angoisse totale. Je me suis levée avec une nausée hors du commun. J'essaye de faire bonne figure mais c'est si difficile. A croire que je n'arrive pas à tenir droite dans mes bottes. Je n'aime pas cette expression, elle est si subjective. Depuis le départ du district, j’enfreins ma règle d'or et je n'aime pas ça. Je ne sais pas ce qu'il va se passer maintenant que je suis loin de Raphaël, je redoute mes erreurs. J'ai tellement peur de ce que je pourrais faire, tellement peur de le décevoir, tellement peur de trahir ma parole - celle que j'avais donnée à Natalee. Nous attendions près de notre char. Eurydice avait fait un travail fabuleux en ce qui concerne nos tenues. Je savais qu'elle avait beaucoup de talent mais là, elle m'avait bluffée. De jour en jour, ce bout de femme me surprenant de manière positive. Je crois que je peux affirmer être fière de l'avoir comme styliste. Quant à Avalon, elle reste toujours fidèle à elle-même. Je crois que je l'apprécie, enfin surtout les conseils qu'elle me donne. Ce n'est pas le cas de Milan mais que voulez-vous, on ne peut pas aimer tout le monde n'est-ce pas ? Je fais les cent pas. Je ne suis pas à l'aise. J'ai peur, je tremble de tous mes membres. Je ne veux pas y aller, je ne veux plus. « J'me sens pas bien. » La voix de Milan parvient jusqu'à mes oreilles. Je m'arrête un instant, mes yeux fixant le sol, le regard perdu dans le vague. J'ai l'impression que tout se fige, que tout s'écroule sous mes pieds. J'ai l'impression de tomber et de ne jamais pouvoir atteindre le sol. J'ai besoin de partir, m'enfuir, courir à perdre haleine, comme je le faisais chez nous, au district neuf. Seul problème, mes jambes refusaient de bouger. « J'crois que j'vais vomir ... » J'avais parlé sans m'en rendre compte. Je suis venue m'asseoir sur le char et j'ai pris ma tête entre mes mains. « Mais qu'est-ce qu'on fou ici ... » soufflais-je. Ouai, ce n'était pas brillant et ce n'était certainement pas prêt de s'arranger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 248
◭ District : District 12 - Le charbon
◭ Arrivée à Panem : 26/04/2012
◭ Double compte : Loucian Caldin
◭ Localisation : Quelque part au Capitole

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mar 12 Juin - 17:57


LA PARADE



Toc Toc Toc !
- Allez Naït, il faut sortir, le Capitole n’attend que nous !
J’entends notre hôte taper des mains joyeusement, et aussi étranges que cela puisse paraitre, cela me fait rire.
Il est tellement extravaguant, j’ai beaucoup de mal à croire en sa réalité. Il est une parfaite caricature du Capitole et pourtant je l’apprécie quand même. On sent qu’il fait des efforts pour ne pas en faire trop, et pourtant c’est encore beaucoup à mon goût. Mais je suis bien le premier à savoir qu’on ne peut échapper à soi même.
Je sors de ma chambre, va dans le salon du train et me dirige vers Héloïse qui regarde par la fenêtre.
Je regarde à mon tour dehors.
Je suis déjà venu au Capitole, des rendez vous avec de riches familles. J’ai assisté à des bals, des banquets et d’importante rencontre avec des personnes plus ou moins réputé des districts ainsi que du Capitole.
Mais aujourd’hui c’est totalement différent.
Cette fois, c’est avec la mort que j’ai rendez vous.
Je n’ai jamais aimé toute cette étendu de richesse, ce besoin de montrer qu’ils n’ont pas de problème d’argent. Ce besoin de faire tout différemment, de sortir du lot alors qu’en fait, ils ne font que se rendre encore plus ridicule.
Le train passe à côté d’une foule en délire, je reste là à les regarder avec mépris. Je me surprends même à reconnaitre certain visage qui me salue chaudement, comme heureux d’avoir l’honneur de connaître l’un des tributs.
Moi je ne bouge pas, les observes comme je regarderais ma télé si une émission sur le Capitole passait, complètement déconnecté de la réalité.
Je sens même mon poing se serrer sous l’effet de la haine. Regardez les tous, acclamant leurs futur héros alors que nous n’avons rien demandé. Il ne se demande pas ce que nous pensons de tout cela, nous sommes ici par hasard. Ils ne se disent pas que nous avons une vie, une famille et des personnes qui nous aiment et cela leurs importent peu de nous savoir condamné à mort.
Comment peuvent-ils prendre cela tellement à la légère, seraient-ils toujours aussi joyeux et exciter si à notre place, ce serait leurs enfant qu’on envoyait à la mort… Et étrangement, je me mets à penser que oui.
Soudain, nous revoilà dans un tunnel, nous coupant ainsi du monde et de tous ces regards qui m’écœure.
Je ne sais pas vraiment ce qui nous attends, si mon père m’a souvent parlé des Jeux, c’était surtout la partie où je devais survivre, l’arène un point c’est tout. Qu’est ce qu’il va nous arriver maintenant.
Je sors du train et suis docilement le petit groupe. Des pacificateurs sont là, mais franchement à quoi bon, comme si on pouvait fuir à son destin à ce stade.
Lorsque nous entrons dans une sorte de bâtiment, Héloïse et moi sommes séparés.
- Vous avez rendez vous avec votre styliste, mais tout d’abord il faut que l’on vous prépare.
Nous préparer ? Je me demande vaguement ce qu’il entend par là mais j’ai vite la réponse.
Je dois me laver tout d’abord, puis on me coupe les cheveux, on me rase ma barbe naissante que je n’ai pas eu le temps de me raser dans le train, on s'occupe de mes ongles, bref, tout mon corps y passe. Je vois mêmes les personnes grimacer en voyant l’état de mon corps, j’ai des cicatrices assez affreuses, des bleus assez récent et le tour de mon poignet est violet suite aux adieux avec mon père.
On me passe quand même une sorte de pommade qui fait disparaitre miraculeusement la couleur bleuâtre pour me laisser une peau clair et de la même couleur partout. Je crois n’avoir jamais été aussi propre de toute ma vie. Ma peau à une teinte idéal, et même si mes cicatrices sont encore là.
L’après-midi passe au final assez rapidement tant je n’ai rien à faire. Tout ce que j’ai eu à faire c’est de m’assoir, de me laisser faire et surtout de me taire.
La parade est arrivée et je n’ai jamais été aussi stressé de ma vie. Voir tout ce monde, tous ces futurs tributs, et étrangement, je me demande lesquels je vais devoir tuer, je me demande aussi lequel parmi eux aura ma peau si jamais je meurs.
Je monte sur le char, regarde Héloïse qui est somptueuse et lui souffle gentiment qu’elle est magnifique dans cette tenue. Après tout, ce n’est pas parce que bientôt nous allons être ennemies que je ne dois pas parler avec elle. Je ne veux pas perdre mon humanité, pas encore alors que je vais la perdre d’ici quelque jours dans l’arène.
Etant du district 12, nous sommes les derniers à passer à la trappe. Pour détendre l’atmosphère, je regarde Héloïse et lui dit :
- Comme on dit, le meilleur pour la fin n’est-ce pas ?
Les chariots avance un à un, nous amenant de plus en plus vers l’instant fatidique. Je panique de plus en plus et ne peux m’empêcher de penser à Avery qui doit me regarder en ce moment même, attendre que j’apparaisse à la télé. Je vais me montrer fort pour elle, et lui revenir.
C’est avec une assurance nouvelle et plus sur de moi que je me prépare à ce qui va arriver.
Cela tombe bien car à peine je prends cette résolution que c’est notre tours et que les chevaux avance doucement pour nous emmener dans la fosse au lion.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 25
◭ District : Capitole
◭ Arrivée à Panem : 28/04/2012
◭ Double compte : Milan Adamson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mar 12 Juin - 21:06


LA PARADE




Perchée sur mes talons, je contemple Evelyn. Vêtue d'une robe jaune très pâle, un peu décolletée, fendue légèrement sur ses côtes, sa silhouette rendrait jalouse n'importe qui. Les cheveux joliment frisés, tombant gracieusement sur ses épaules, ses yeux bleus électriques et charbonnés, elle est à couper le souffle. Je lui tend l'éclair, couleur or, agrémenté de diamants sur les contours. « Il suffira de l'agiter un peu pour qu'il lance des jets de lumières. » Des jets de lumières .. En réalité, c'est plutôt un véritable feu d'artifice qui dort dans le sceptre métallique. J'ai tout mis en œuvre pour qu'elle ne passe pas inaperçue. Elle éblouira les sponsors. Sa fierté de représenter sa famille et son district ne tombera pas dans l'oubli. J'en fais la promesse. Je me détourne avec regret de ma tribute pour mettre dans les mains du petit garçon du cinq le deuxième éclair. « Fais en sorte de ne pas le casser, tu seras gentil. Il vaut plus que toute la richesse de ton district. » Le teint pâle du petit garçon jure avec sa tenue, certes pas aussi éclatante que celle d'Evelyn, mais j'ai fais ce que j'ai pu. Je ne mise pas sur lui. Trop faible, trop innocent, pour prétendre gagner. Aucun charme ne se dégage de lui. Il n'y a pas la lueur de fierté et de courage qu'on peut apercevoir dans les mirettes de sa camarade. Il trahit sa peur. Ce n'est pas comme ça qu'il réussira à bien se vendre. « Ne t'éloigne pas trop. Manquerait plus que tu nous retardes. » Je peste. Il ne fait aucun effort. C'est exaspérant. Navrant. Pathétique. Heureusement qu'Evelyn est là pour rehausser le niveau. Je l'emmène aux côtés de la jeune brune. « Efforce toi de sourire. » Je sors de mon petit sac un peu de poudre et m'efforce de rosir ses joues pâles. Je n'ai pas osé le maquillé avant, ne voulant pas effacer les jeunes traits de son visage, la seule chose qui peut lui attirer la faveur des sponsors. Certains sont prêt à parier pour un petit garçon pas encore sortie de l'enfance. L'exploit, du fait qu'il soit inattendue, serait plus incroyable. Époustouflant. « Ne gâche pas tes maigres chances avec une mine aussi affreuse. » C'est certainement la chose la plus gentille que j'ai pu lui dire jusqu'ici.

Je lève mes opales azurs et balaye rapidement la salle. J'aperçois Eurydice. Andreas. Les deux saletés de femme qui tournent autour d'Andrew. Mon Andrew. Ce dernier n'est pas très loin de nous. Je me retiens de courir vers lui. Il doit être avec ses carrières. Ses machines à tuer. Ceux les plus potentiellement dangereux pour ma tribute. Je me reconcentre sur mes deux jeunes. [color=thistle]« Essayer d'avoir l'air heureux une fois sur le char. Heureux et fiers d'être là. Souriez, riez, envoyez des baisers au public s'il le faut. Un peu avant le milieu du parcours, servez-vous de vos éclairs. C'est pour vous le seul moyen d'attirer l'attention. » Je détourne légèrement mon regard céleste sur Loki. « Si vous tenez à vivre, faut vous mettre les sponsors dans la poche. Si vous ne m'écoutez pas .. Vous ne pourrez compter que sur vous même. Et sincèrement, je ne pense pas que quiconque peut s'en sortir seul. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 78
◭ District : District 11
◭ Arrivée à Panem : 17/05/2012
◭ Double compte : Aucun
◭ Localisation : Quelque part entrain de vomir, de boire ou de faire des cauchemars

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 13 Juin - 16:10


LA PARADE




Andreas continuait d’égrener les conseils à toute vitesse. Ses tributs l'écoutaient sans l'entendre, fronçant les sourcils ou ouvrant la bouche avec désarroi. Elle savait qu'elle devait se taire mais elle en était incapable. Alors qu'elle tentait de reprendre son souffle pour continuer sa litanie, la jeune femme sentit une main se poser sur son épaule. Elle sursauta et se retourna, tombant nez à nez avec Elena, l'hôtesse de leur district - et accessoirement une amie. « Ça va aller comme ça Andy. Je vais prendre le relais. Vas.... faire autre chose. Tu stresses tes pauvres tributs. ». Alors qu'elle essaya de protester, Elena poussa doucement Andreas sur le côté avant de se tourner vers les tributs pour réajuster leurs costumes, vérifier les maquillages et tenter de les relaxer un peu.
La jeune mentor les observa un instant avant de se détourner. Elle était inutile de toute façon. Elle s'éloigna de quelques pas et respira en grandes inspirations. Il fallait qu'elle reste calme. Elle n'était pas celle qui devrait jouer la comédie sur ces chars. Elle devait montrer l'exemple, aider ses tributs. Et dans l'immédiat, cela signifier les laisser entre les mains expertes d'Elena.

Andreas détailla donc tout les autres chars, tout les autres tributs. Comme il fallait s'y attendre, les tributs du Un, du Deux et du Quatre étaient les plus remarquables avec leurs costumes richement décorés d'accessoire qui représentait le triple ou le quintuple de la richesse du Onze. Son regard passa donc rapidement sur les 'freaky' comme elle les appelait. Le garçon du Trois était terrifié. Les deux adolescents du Neuf semblaient sur le point de vomir. Elle détourna les yeux quand elle aperçut Andrew O'Connor, le mentor du Deux. Elle ne voulait pas le voir. Elle remarqua la fille du Un. C'était peut-être un monstre, mais elle était jolie. La fille du Six semblait anxieuse mais elle était jolie et on voyait clairement en la regardant qu'elle saurait se battre. Le visage du garçon du Douze lui était familier. Il s'était porté volontaire à la place d'un autre petit garçon. Quelque chose Delano. Le fils du Maire. Il avait le visage fermé. Il ferait un adversaire redoutable, Andreas en était sûre. Tant de rivaux, si peu de choses de survie. Mais ce furent les tributs du Cinq qui lui firent la plus forte impression. Enfin pas les tributs du Cinq. C'était seulement ce petit garçon, habillé en jaune pâle. Le Cinq, l'énergie. Étrangement, elle ne se souvenait pas de lui. Elle avait regardée, contrainte et forcé par Finn, toutes les autres Moissons mais le visage de ce petit garçon lui était inconnu. Andreas se sentait coupable de ne pas se souvenir de lui. Il devait avoir tout juste douze ans. Il était seul, effrayé. Elle avait envie de se précipiter sur lui et de le prendre dans ses bras. Pourquoi personne ne s'occupait de lui ? Ou était son mentor, sa styliste, son hôtesse ? Qui avait osé laisser un petit garçon seul au milieu de toutes ses brutes, ses machines qui tuent ? Andreas lança un rapide regard autour d'elle. Personne ne s'occupait de la mentor du Onze pas vrai ? Alors que la jeune femme allait s'avancer vers le garçon, quelqu'un arriva enfin. Une femme. Brune, yeux bleus comme le ciel. Elle paraît pressée, semble embêtée d'être là. Elle tend deux éclairs aux enfants, leur parle. Même s'en entendre ce que cette femme, sûrement la styliste au vue de la poudre qu'elle venait de sortir de son petit sac, disait, il était clair qu'elle ne devait pas être très agréable. Andreas resta un moment sans rien faire. Et puis finalement, quand la styliste du Cinq releva la tête et que leur regard se croisèrent, Andreas décida qu'elle n'aimait pas cette femme et elle fit un pas dans leur direction.

« Si vous tenez à vivre, faut vous mettre les sponsors dans la poche. Si vous ne m'écoutez pas .. Vous ne pourrez compter que sur vous même. Et sincèrement, je ne pense pas que quiconque peut s'en sortir seul. ». Andreas fronça les sourcils. C'était là un magnifique discours d'encouragement. La jeune femme hésita à applaudir. Maintenant qu'elle le voyait de plus près, elle pouvait se rendre compte à quel point le cadet des tributs était pâle. Sans accorder un regard à cette styliste qu'elle commençait sérieusement à détester, Andreas s'accroupit près du petit garçon de manière à pouvoir plonger son regard dans le sien. « Tout va bien ? Tu m'as l'air malade... ». Elle l'interrogea du regard avant de se rendre compte qu'il ignorait sûrement qui elle était. « Je suis Andreas, la mentor du Onze. Je voulais juste m'assurer que tout aller bien pour toi. ». Elle s'efforça de sourire, le même que celui qu'elle réservait aux sœurs de Liam quand elles étaient plus jeunes. Elle releva la tête vers leur styliste, consciente que celle-ci devait se demander ce qu'elle faisait. « Je sais bien que ce ne sont absolument pas mes affaires mais... peut-être que tu devrais lui donner une de vos pilules contre le stress que vous prenez parfois. ». Vos. Une manière de lui montrer qu'elle était en cet instant une étrangère, une femme à la voix stridente du Capitol.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 209
◭ District : District 11 Ҩ L'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 19/04/2012
◭ Double compte : Adam R. Blackson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 13 Juin - 18:32


LA PARADE




« Tirons notre courage
de notre désespoir même. »
Sénèque


Un homme me bouscula, heurtant mon épaule et manquant de me faire perdre l’équilibre. Je m’agrippais maladroitement à l’épaule de Sean, la relâchant presque aussitôt en détournant le regard. J’étais épuisée, fatiguée et frêle. Le bruit incessant des chars et de la foule résonnait dans ma tête comme la pire des douleurs. Je priais pour que tout ça cesse. Pour que le silence reprenne ces droits, pour que je puisse me débarrasser de cet accoutrement ridicule que l’on m’avait enfilé. Je ne voyais dans mon reflet que celui d’un clown, mon visage recouvert de maquillage épuisant la dernière ombre de mon image. Pourtant je continuais d’avancer, me laissant guider jusqu’au char en silence. Je n’avais aucun mot pour décrire ce que je voyais, aucune magie ne ressortant de ce spectacle aux façades merveilleuses. Chaque jour me rapprochait un peu plus de notre destin à tous. Je réalisais en cet instant même, en entendant toutes ces voix se mêler dans l’atmosphère, en voyant toutes ces couleurs au-delà de l’obscurité, que ma fin serait proche. Je me sentais si faible en cet instant, utilisée telle une poupée, façonnée à leur guise alors que je me sentais me consumer de l’intérieur.

Je repoussais les mains qui se dressaient vers moi, écoutant Andréas sans même lui adresser un regard. Tout avait disparu autour de moi, la solitude et l’emprise de la peur prenant part de moi. Je glissais ma main sur mon front, mes paupières se fermant alors que déjà une femme agrippait mon bras. Dégageant celui-ci d’un coup sec je cherchais du regard Andréas. Je soupirais en la voyant s’éloigner, pressant un instant mon dos contre Sean pour échapper à tous ces stylistes qui m’étouffaient de leur présence.

« Je reviens… »

J’attrapais alors la grande jupe de ma robe, me frayant un passage dans la foule alors qu’Elena me criait de revenir. Mais déjà je ne l’entendais plus, marchant à toute allure pour retrouver Andréas. Mon cœur battait à toute allure, ma fuite improvisée me laissant seule face à cette masse de mouvement qui me terrorisait. Pourtant je tentais de rien laisser paraître, un soulagement intense se faisant ressentir au creux de ma poitrine alors que je distinguais ma mentor au loin. Sans même me soucier d’interrompre sa conversation avec le jeune tribut je m’approchais lentement d’elle pour manifester ma présence, essoufflée.

« Je te préviens que tu es pas là pour aller parler aux autres tributs. Ton travail c’est de rester avec nous non ? Tu ne comprends pas qu’on a besoin de toi ? Que j’ai besoin de toi ! Je suis à deux doigts de gifler tous ces stylistes qui me touchent sans cesse. Regarde à quoi je ressemble ! On dirait un clown ! Ils ont bousillés mes cheveux !... »

Je libérais peu à peu cette agressivité sur elle, emprisonnant une mèche de mes cheveux entre mes doigts en repensant à la couleur blonde qu’ils avaient arborés avant que cette femme vienne y toucher. J’avais besoin de rester calme, mais toute cette pression me déstabilisait, me programmant à une perte de moyens telle une bombe à retardement. Reprenant peu à peu mon calme je levais les yeux au ciel avant de la regarder avec ce mélange d'insistance et de froideur.

« S'il te plait. »



Dernière édition par Hécate D.Winslet le Dim 1 Juil - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 293
◭ District : Deux.
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Localisation : Dans ton c.. (:

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 14 Juin - 16:19


LA PARADE




Dans peu de temps, les Jeux commenceront. Des adolescents seront envoyés dans l’Arène, pour s’entre-tuer. Et seul l’un d’entre eux ressortira vivant. Ce survivant, il viendra du second district. Tu le sais, au plus profond de toi, que tu entrera dans l’Histoire comme le premier mentor victorieux lors du retour des Jeux. Tes offrandes sont prêtes. A se battre. A gagner. A redonner la gloire de ton district. Depuis que tu as pris le train avec eux, tu les as conseillé, aidé. Tu sais pertinemment qu’ils n’auront besoin que de leur corps pour gagner. Les cadeaux des sponsors, les alliances. Ils n’en ont aucune utilité. Ils tueront chacun d’eux, rapidement, aisément. Tu ne te fais aucun souci là-dessus. Pour le moment, le seul souci, c’est cette foutue parade, et le bal qui suivra. Tu aurais préféré t’en passer. Mais la parade est une étape obligatoire. Et le bal .. tu veux surtout garder un oeil sur tes offrandes. Quitte à t’ennuyer toute la soirée. Danser, tu n’aimes pas ça. Et tu sera entouré de pauvres, de gosses. Une soirée chiante t’attend. Mais quand cette étape sera achevée, tu pourra profiter du spectacle. Des Jeux de la Faim. Tu en trépignes d’impatience. « Venez là. » Tu te mets à l’écart avec tes offrandes. Gold et Milicen. Milicen. Tu n’acceptes toujours pas sa participation aux Jeux. Cette fille, qui a volé la place de ta fille. Ta fille, qui ne s’est pas portée volontaire. Ta désolation est grande. Tu ne comprends toujours pas. Toutes ces années de préparation qui se sont avérées inutiles. « La parade n’est pas la meilleure étape, mais elle est importante pour se mettre les sponsors dans la poche. Vous n’en avez pas vraiment besoin, mais c’est toujours mieux. Souriez, faites des signes de main au public. Soyez dignes de vos ancêtres, vous êtes des Carrières. Ne me faîtes pas honte. » Sur ces mots, tu les envoie se préparer. La parade aura bientôt lieu, et tes offrandes seront aux premières loges, derrière le char du premier district.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 25
◭ District : Capitole
◭ Arrivée à Panem : 28/04/2012
◭ Double compte : Milan Adamson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 14 Juin - 18:19


LA PARADE




« Tout va bien ? Tu m'as l'air malade... » J'écarquille les yeux. Mais pour qui elle se prend ? En plus de rôder autour de Andrew, elle rode autour de mes tributes. Cette saleté de pauvre commence à prendre sérieusement trop de place dans mon paysage. Manquerait plus qu'Eurydice rejoigne ce petit regroupement improvisé. « Je suis Andreas, la mentor du Onze. Je voulais juste m'assurer que tout aller bien pour toi. » Une mauvaise mentor visiblement. Elle n'a pas à s'éloigner de ses enfants. Sûrement qu'elle n'a pas de bon conseil à leur donner. Mais ce n'est pas une raison pour piétiner mon territoire. Elle accapare Loki. Agis comme si il s'agissait du sien. De son protégé. Déjà heureuse qu'elle ne touche pas au chef d'œuvre qu'est Evelyn, je me retiens avec force de la gifler. « Ce n'est pas ton rôle. Va plutôt t'occuper de tes gamins, au lieu de te disperser comme ça. » Elle se redresse. Mes opales azurs fixent avec dégoût le visage ternit de la mentor.  «Je sais bien que ce ne sont absolument pas mes affaires mais... peut-être que tu devrais lui donner une de vos pilules contre le stress que vous prenez parfois. » « Effectivement, ce n'est pas du tout tes affaires, alors oust. Et chérie, si tu ne vivais pas parmi les pommes, tu saurais que ces pilules ne sont pas recommander pour un si petit bonhomme. Et ce n'est pas du tout mon but de le rendre malade avec du poison. » Une jeune fille se mêle à nous. Mais décidément .. Qu'ont-ils tous à vouloir s'incruster ? Elle prie sa mentor de la rejoindre. De se reconcentrer sur elle. En voilà une brave fille. Elle a certainement plus de cran que Loki. Plus qu'Andreas. « Regarde dans quel état tu mets ta tribute, Andreas … Va t'occuper d'elle au lieu de jouer perturber mes tributes. » Je ne veux absolument pas qu'Andrew voit que je ne gère pas la situation. J'ai besoin qu'il admire qui je suis et ce que je fais. Et ce n'est pas en laissant cette pauvre femme s'immiscer dans mes affaires que je vais réussir. Je prend la tribute femelle du onze par les épaules et la tend doucement à Andreas. Enervée, mais consciente du monde autour, je m'empêche de lui balancer la brune brutalement. « Et dis au styliste qu'il l'a sérieusement amoché. Ça ne lui rend pas service. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 78
◭ District : District 11
◭ Arrivée à Panem : 17/05/2012
◭ Double compte : Aucun
◭ Localisation : Quelque part entrain de vomir, de boire ou de faire des cauchemars

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 14 Juin - 20:59


LA PARADE




La voix froide de la styliste réveille Andreas. La jeune femme relève la tête, brisant le contact visuel avec le petit garçon. Elle observe sa rivale sans dire un mot. Son regard tombe sur la jeune fille qui la regarde elle, juste à côté de la styliste. La différence entre les deux enfants est tellement évidente. Apparemment, la styliste a déjà fait des paris. Cela révolta Andreas, lui donna presque envie de gifler cette femme qui se croyait permis de choisir laquelle de ces deux vies valait le plus. Elle avait deux soeurs, celles de Liam, et elle aurait voulu pouvoir être sûr qu'on ferrait tout pour les mettre en valeur. Les mains d'Andreas se posèrent sur les épaules du petit garçon, comme pour le protéger.

La réplique de la styliste était méchante. Andreas se redressa, et lui fit face, ses yeux lançant presque des éclairs. « Si je ne vivais pas au milieu des pommes, tu serais obliger de travailler pour avoir à manger. Peut-être que je ne sais pas prescrire une de vos pilules qui valent plus chères que tout ce que peuvent posséder les habitants de mon District, mais au moins, je nourris des gens. Ce sont des gens comme toi qu'on devrait envoyer dans l'arène. J'aimerais te voir crever de faim, toi, ton brushing impeccable et tes talons hauts. Peut-être qu'à ce moment là, tu regretteras de ne pas avoir vécu parmi les pommes. ». La jeune femme fulminait. Elle se retenait de gifler cette conne. Elle serrait ses poings quand Hécate arriva, stoppant net les intentions violentes de sa mentor. Alayna sauta sur l'occasion pour rappeler Andreas à son devoir. Levant un sourcil très haut, la jeune mentor ignora la styliste pour reporter son attention à son tribut. Elle examina ses cheveux, coiffés d'une telle manière qu'ils arrivaient presque à faire penser qu'elle était laide. La jeune femme soupira et entraîna Hécate un peu plus loin, non sans un dernier regard pour Loki.

Elles étaient au milieu des gens, qui pestaient car ils devaient les contourner, mais elles s'en fichaient. Andreas attrapa une des créatures loufoques du Capitole qui faisait partie d'une des équipes de préparations et lui extorqua son matériel. Tout en pestant contre le coiffeur qui n'était jamais là au bon moment, la jeune femme brossa soigneusement les cheveux de sa tribute et appliqua un produit en spray pour qu'ils redeviennent lisses avant de les relevaient sur sa nuque en un gros chignon retenu par une tresse qui faisait le tour de sa tête. Au final, même si quelques mèches barraient encore le front de la jeune fille, le résultat était plutôt bon. La coiffure mettait en valeur les grands yeux et les traits délicats du visage d'Hécate. « Comme ça, tu es très bien. Je t'autorise à frapper quiconque voudra touher à tes cheveux d'accord ? Et.... Hécate excuse moi de t'avoir laisser tomber mais... ce garçon... j'ai des sœurs tu comprends ? Et cette styliste est vraiment trop conne. En tout cas, tu es vraiment parfaite. Souris et salues le public surtout! »





Dernière édition par B. Andreas Worthtown le Ven 15 Juin - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 175
◭ District : quatre, celui de la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 26/04/2012
◭ Double compte : Hortensia A.D. Roseburry
◭ Localisation : capitole.

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 14 Juin - 23:35


LA PARADE



Thybalt regardait tout autour de lui. Tout semblait irréel ici, au Capitole. On pouvait entendre les gens hurler, applaudir, parler, rire, impatient de voir défiler les vingt-quatre tributs, qu’ils n’avaient pas encore vus. Le jeune homme pouvait ressentir leur excitation. Après toutes ces années sans aucuns Jeux de la Faim, voilà qu’on les réinstaurait, et les habitants de la capitale s’en réjouissaient. Ils en faisaient vibrer les murs. Thybalt prit une grande respiration et sortit, vêtu de son costume, confectionné par Loucian, représentant le district de la pêche. On pouvait dire que la styliste du beau blond était étonnamment douée! Lui-même s’était trouvé éblouissant, en se regardant dans le miroir, et les légères teintes de bleus qu’elle avait utilisés faisaient ressortir les prunelles océans du jeune homme, rendant ces dernières encore plus perçantes, plus provocatrice. Quelques regards se tournèrent vers le blondinet, alors qu’il se dirigeait vers le quatrième char, destiné aux tributs du district quatre, c’était logique. Le jeune Kennedy était imposant. Il était grand, possédait une excellente musculature, et ses yeux lui donnait un air glacial, comme s’il était capable de briser la nuque de quiconque tenterait de se mettre en travers de son chemin. Et avec son costume qui les faisait ressortir, on pouvait facilement décrire Thybalt comme était menaçant, en apparences du moins. C’était une bonne chose, s’il était capable de faire peur à quelques tributs. Lui par contre, ne regardait personne autour de lui. Il se contentait de marcher, en les yeux fixés sur son char et sur Aélis déjà installée sur ce dernier, vêtue d’un costume, quasiment identique au sien. La seule différence était qu’il avait été conçu pour une fille. Le beau blond lui adressa un regard rapide, bref. Il savait qu’elle n’appréciait pas le fait de nouer des liens d’amitié avec lui, sans doute parce que tôt ou tard, l’un devrait sans doute tuer l’autre, et qu’il fallait mieux éviter de s’attacher. Elle avait sans doute raison! En attendant le début de la parade, Thy croisa les bras, et aperçu la chevelure ébène de sa cousine, elle aussi installée sur son char, en avant de lui. Le jeune Kennedy tenta de garder son air neutre du mieux qu’il le pouvait, malgré la nausée qui venait de lui prendre. Il ne pouvait pas s’imaginer tuer sa cousine. Jamais il ne le ferait…Si les deux jeunes gens se retrouvaient en finale, il laisserait sa cousine le transpercer, sans hésiter une seule seconde. Il ne lui ferait jamais de mal, même si en ce moment, il était déçu, frustré contre la jolie brune. Lorsqu’il l’avait vue se faire tirer au sort, lors du visionnement de la moisson, dans le train, Thy s’était étouffé avec sa nourriture, et avait pris de longues minutes avant de se ressaisir. Les chances qu’elle ait été tirée étaient si minces…Et pourtant. Trop orgueilleux, trop fier, le beau blond refusa d’aller lui adresser la parole, et il se contenta de rester planter sur son char, ses bras puissants croisés sur sa poitrine, en attendant le début de la fin…Il pouvait entendre derrière lui, deux femmes se chamailler comme deux gamines de treize ans. Une mentor et une styliste, celle du cinq. Cette dernière semblait être une vraie garce…Normal, elle était de la capitale, à quoi devait-on s’attendre de sa part? –Bonne chance. Le jeune homme se retourna, et eut à peine le temps de distinguer la longue chevelure blonde d’Heaven, qui s’éloignait en direction du premier char, celui du un. L’ombre d’un sourire se dessina sur les lèvres de Thybalt, sourire qui disparut aussitôt à la seule pensée qu’il devrait la tuer elle aussi, si elle ne le faisait pas avant…Le visage du jeune pêcheur restait de marbre. Il ne montrait aucune nervosité, aucune peur, aucune excitation. Histoire d’intimider ses adversaires, ignorant si sa stratégie fonctionnait ou pas. Puis, soudain, il sentit une main douce, chaude, contraster avec sa peau froide. Il se retourna, et tomba sur Loucian, sa styliste. Le contact de cette dernière lui suffit à calmer sa nausée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 14 Juin - 23:44


LA PARADE




Le stresse monte. Vous savez on prend le train, on rencontre notre mentor, notre co-tribut. Le luxe on ne le découvre pas, dans le deux ont sait un peu près ce que c'est. Le trajet n'est pas long c'est sûr, deux heures à peine, nous sommes le district le plus près du Capitol. Deux heures ce n'est pas assez, j'aurais voulu plus de temps pour me faire à l'idée que je fais les Hunger Games. Que je suis la première depuis temps de temps à représenter mon district et que je ne peux pas les décevoir. Si je bois tuer mon co-tribut, je n'hésiterais surement pas. Je le serais, c'est surement mieux comme ça, si je veux surement, je n'aurais surement pas le choix à un moment ou à un autre. Et puis j'ai peur. Je connais un tas de gens dans les autres districts. Pendant la période sans jeux on pouvait se rencontrer comme on voulait. On a créé des liens. Je regrette presque m'être liée avec des personnes. Tuer des gens que l'on aime c'est horrible. Je prie pour que mon cousin ne fasse pas partie des tributs de son district, je sais à quel point il les déteste ! Pourtant j'ai un mauvais pressentiment.

Il y a ensuite la séance de préparation, puis je rencontre ma styliste. Elle est belle, je n'avais jamais vu une femme avec autant d'allure et de classe, je l'admire totalement ! Je sais qu'elle fera de moins une déesse de la guerre pour cette parade ! Je suis alors préparée. Ma tenue ressemble à une armure en robe. Elle est noir acier foncé. Longue et sans manche, elle possède un col et elle est resserrée en dessous de ma poitrine. J'en ai pas beaucoup c'est surement une façon de faire ressortir ce que je possède déjà. J'ai des chaussures immenses et il me faut m'entraîner pour marcher avec. Mes cheveux sont tirés en arrières en un chignons haut ou l'on place une feuille de laurier, les lauriers sont le signe des gagnants.. on me maquille et voila je sus presque. Je retrouve dans un grand hall avec tous les autres tributs mon mentor et mon collègue. Mon mentor nous donne les dernières instructions. Je retiens que la parade nous attire les sponsors, il faut les mettre dans notre poche. Je fais une signe de la tête. Je regarde alors autour de nous, c'est la première fois que je vous tout les tributs. Je retiens un hoquet de stupeur lorsque je vois une tête blonde me fixer. Mon cousin. Je déglutis, je vois son regard froid et déçu, il pense que je me suis portée volontaire, j'aurais assumé si cela avait été le cas mais j'ai été tirée au sort, il n'a pas à m'en vouloir !

Je détourne le regard et je me tourne pour monter sur le chariot.. Il ne va pas tarder d'avancer. Les jeux commencent.

panoplie de la tribute parfaite (a):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 63
◭ District : 9 la mentor avec une touche de rébellion..
◭ Arrivée à Panem : 30/04/2012
◭ Double compte : Milicen ♥

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 15 Juin - 0:15


LA PARADE





Le train est une chose que je n'ai expérimenté qu'une fois. Pour gagner les minis pour devenir mentor. Je n'en garde donc pas un bon souvenir c'est sur, les minis jeux, sont des épreuves que l'ont peut endurer dans les hunger games. Les tributs ne se rendent pas compte, mais on peut mourir pour essayer de les aider. Ils ne se rendent pas compte effectivement. J'ai écopé cette année de deux tributs plutôt coriace niveau caractère. Oui ils ont l'air aussi motivé qu'une limace veut traverser un chemin. Sérieusement plus hostile je meurs ! Ils sont aussi désespérés l'un que l'autre. J'ai beau essayé de leur énoncer mes méthodes, ils semblent contres. Heureusement que j'ai une alliée de taille, Eurydice. J'ai aussi beau être proche de la meilleure amie du tribut mâle, rien n'y fait n'a pas confiance en moi. Eurydice m'aide beaucoup heureusement.

Mon idée pour eux est simple. L'ambiguité. Il faut que le public s'intéresse à eux. Il faut qu'ils se la jouent farouche, on ne doit pas savoir si oui ou non il y a un truc entre eux, le doute doit planer. Ils n'ont pas l'air contre c'est déjà ça. Alors les équipes de préparations s'occupent d'eux. Je sais à quoi ressemble leur costume, ils sont plutôt réussis, j'espère que les juges aimeront, j'ignore ce qu'on fait les autres stylistes et je sais que Eury est une bonne styliste. J'ai confiance. Pendant qu'on les prépare je me change, j'enfile une tenue un peu plus capitolienne.

Je les rejoins dans le grands halls pour leur donner les dernières instructions. Je me stoppe net en les voyant. Ils font peine à voir, et dire que c'est mon équipe ! J'arrive d'un pas déterminé et je frappe des mains d'un air un peu plus sévère. Fini la Ava du 9, je suis une mentor et je me dois de paraître plus dure maintenant que les jeux commencent !

- Début ! on dirait deux mauviettes ! vous voulez que les autres tributs fassent de vous de la chair à patté ? Vous ne voulez donc pas vous battre ! Tenez vous droit un peu ! Vous êtes fièrement habillé remercie Eury à l'occasion !

Je vois bien que Milan va répliquer.

- Pas un mot, maintenant je commence, vous voulez des sponsors faites bonne impression ! Je veux que vous jouiez avec le public, faites leur des signes, montrez que vous êtes soudés, tenez vous la main pourquoi pas ! Souriez, je veux voir deux tributs heureux d'être ici, et je sais que c'est pas le cas, je veux être convaincue !

Voyant qu'ils ont aussi l'air malade je hausse un sourcil et je sors avec un demi sourire.

- Je ne veux pas de vomis je vous préviens ! On se retient, à la sortie si vous voulez, lors du trajet hors de question !

Je soupire et je finis par m'adoucir.

- Allez montez, tout va bien se passer, vous êtes superbe ! Faites moi confiance un peu !


panoplie de la mentor trop sesky (a):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 24
◭ District : Capitole - Styliste du district 4
◭ Arrivée à Panem : 29/04/2012
◭ Double compte : Naït Delano
◭ Localisation : Capitole

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 15 Juin - 0:21


LA PARADE





Le capitole.
Nous sommes enfin arrivés et je ne peux pas me réjouir, me disant que l’échéance est proche. Je ne doute pas de ce que je fais, j’ai surtout peur de ce qu’il va se passer.
Je sors du train assez rapidement, j’ai pas mal de temps libre devant moi avant que l’on ne m’emmène mes tribut et que je les habille afin de les préparer pour la parade.
Je profite de ce dernier temps pour faire quelque retouche, vérifié que tous marche.
Moi qui pensais avoir le temps, je me retrouve avec Thibalt beaucoup plus tôt que prévu. Il est normal que mes aides esthétiques prennent plus de temps avec Aelis. Les garçons n’ont pas droit à une épilation presque totale, et je me demande s’ils se rendent compte de la chance qu’ils ont.
Je m’avance vers lui et lui murmure :
- Tu n’as rien contre la nudité ?
Il me regarde inquiet :
- A vrai dire… je…
Je lui souris, me voulant rassurante.
- Tu ne seras pas totalement nu, rassure toi.
Je tourne autour de lui doucement. Satisfaite du travail, je par afin d’aller chercher la tenue qui est emballé et encore heureux car j’aurai bien été embêtée avec la longueur sinon…
Je le laisse enfiler le sous-vêtement, le pantalon simple, noir, et lui dit qu’il portera le reste après, histoire de ne pas abîmer le tissu.
Je lui propose de retourner dans le salon alors qu’Aelis fait son entrée.
Le même rituel se fait, sauf qu’elle est obligée de porter la robe tout de suite, j’attache le tissu autour d’elle avec une ceinture, voulant garder l’effet pour la fin.
Je m’occupe de sa coiffure, un chignon simple, et met une laque qui lui donne un effet mouillé, je rappelle Thybalt.
Le moment est venu pour qu’il parte vers les chariots, je ne les accompagne pas, je dois me préparer moi aussi.
Je me maquille simplement, me coiffe simplement, mais cette fois je mets une robe un peu plus sophistiqué que ce que je portais dans le train. Malheureusement, le naturel ici ne prime pas, et je veux absolument marquer comme une femme sérieuse afin que les sponsors viennent nombreux.
Je fais assez vite car le départ de la parade ne m’attendra pas et ce serait terrible si jamais il n’avait pas leur tenu finalisé. C’est presque en courant que j’arrive dans les coulisses, le haut de Thybalt dans les mains.
Je ne suis pas en retard… Ouf. Je remarque Thybalt près du chariot et marche doucement vers lui. Il ne semble pas me remarquer mais qu’importe. Je pose ma main sur la sienne qui est si froide. Il se retourne et je suis tellement heureuse de le voir comme rassurer par ma présence.
- Tu es prêt pour la fin de ta tenue ?
Je lui souris, complice avec de lui enfile la veste. Je lâche la ceinture qui retient le tissu et commence à déployer. Aelis arrive et je me dis qu’au moins je n’aurais pas à expliquer les choses deux fois.
- Très bien, ce tissus est très fragile, mais normalement tout devrai bien se passer. Il y a dans le dos des micros ventilateur en quelque sorte. Votre tissu ne touchera jamais le sol et sera en continuel mouvement. Exactement ce qu’il ferait dans l’eau.
C’est grâce à l’eau que j’ai eu l’idée de ces tenus.
Je détache la ceinture d’Aelis, et le tissu commence à voler librement. Certes, il y a une batterie et ces micros ventilateur ne sont pas éternelles, mais ils tiendront facilement le temps de la parade.
- Vous allez être époustouflants, je leurs murmure avant de les prendre doucement dans mes bras. N’ayez pas peur… je sais, c’est facile à dire, mais montré leur que vous êtes des personnes de confiance et qu’ils peuvent miser sur vous. Je sais parfaitement ce que vous valez, mais eux non, alors montré leurs dès ce soir.
Je m’écarte un peu alors que les portes s’ouvrent.
Le district quatre.
Naturellement, l’un des premiers chariots à partir…


Tenues des tributs bg du district 4 :
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Sam 16 Juin - 16:12


LE BAL





Je ne savais plus où j’en étais. Tout ce à quoi je tenais disparaissait autour de moi. Tout d’abord, la mort de ma mère. J’avais eu beaucoup de difficulté à le vivre… Ensuite, mon père qui sombra à cause de la mort de ma mère. Je pensais ne jamais lui pardonner, car mon frère avait dut s’occuper de nous pendant tout ce temps… J’aurais voulu l’aider, mais je n’ai aucun talent pour la pêche. Je fais fuir les poissons quoi… Mais depuis que mon frère a été destiner à être tribut, j’essais de faire la paix avec lui…

Quelques jours plus tôt, j’avais reçu une invitation, m’invitant à me rendre à un bal organiser au Capitole. Je ne voulais pas y aller, mais j’avais changé d’avis, soudainement… Je ne savais pas trop pourquoi… De plus, j’avais réussis à convaincre mon père de venir avec moi. Plutôt dire que je ne lui avais pas laissé le choix… Je n’aurai pas voulu y aller avec quelqu’un d’autre que lui. Il n’avait rien répondu quand je lui avais dit qu’il venait avec moi. Peut-être ne voulait-il pas venir ? Je ne lui avais pas posé la question.

J’étais devant une glace, j’avais pris le train pour me rendre au capitole. Heureusement le voyage n’avait pas été trop long… Je dois avouer que j’étais vraiment impatiente. J’étais dans une chambre du Capitole, je me préparais pour le bal. J’étais affreuse. Je n’avais jamais eu l’air de ça… Mes cheveux étaient tous ébouriffés, mes joues étaient rouge et mes yeux enflés, car j’avais beaucoup pleuré ses derniers temps. Je ne savais pas trop quoi faire. Je n’avais jamais ressemblé à ça. Je ne savais pas trop quoi faire. Plus je me regardais plus j’avais l’impression que je ne pouvais rien faire.

Bon, première étape. Je dois m’occuper de mes cheveux. Ça n’allait pas être tâche facile, mais j’allais tenter quelque chose. Je pris une brosse et commencer à les démêler. Ce fut long et douloureux, mais après j’étais heureuse de voir que mes cheveux avaient pris leur ancienne apparence. Je les attacher en chignon sur la tête et les attachèrent ainsi. J’adorais le résultat que ça donnait. C’était simple, c’était parfait.

Ensuite, maquillage et habit. Le maquillage allait être dur à réaliser. Je mis beaucoup de fond de teint pour masquer les rouges de mon visage. Après avoir terminé de l’appliquer, mon teint était uni. Ensuite je m’occupai de mes yeux. Après avoir terminé, le bleu ressortait beaucoup, car j’avais contourné mes yeux de noirs. Puis, je mis du rouge à lèvre qui ne faisait pas une grande différence avec mes lèvres. À la suite, je pris la robe sur le lit. Elle était beige très pâle. Je l’enfilai. Comme dernière touche, je mis un veston bleu, de la même couleur que mes yeux. Quand j’eus terminée, j’étais une toute autre personne. Je ne me reconnaissais pas.

Je me promenais, en compagnie de mon père. J’étais entrée dans la salle de bal. C’était très grand et vraiment magnifique. Je saluais les gens qui passaient près de moi. En me retournant, j’accrochai quelqu’un qui tomba par terre. Je me pinçai la lèvre et l’aidai à se relever, je lui dis « Je m’excuse, je ne voulais pas te faire tomber… J'étais distrète... »



Revenir en haut Aller en bas

◭ SOS : 209
◭ District : District 11 Ҩ L'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 19/04/2012
◭ Double compte : Adam R. Blackson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Sam 16 Juin - 20:51


LA PARADE




La fille de papier
[Guillaume Musso]


Je ne savais pas moi-même pour qui j’avais fait ça. Si c’était pour moi ou pour au fond rendre service à Andreas. Mes paroles résonnaient comme une tirade dramatique alors qu’au fond ce n’était que cette haine que je voulais retracer dans ma voix et mes mots. Tout se muait dans un brouhaha indescriptible, ma voix bientôt engloutie par les chevaux s’agitant silencieusement au loin et par cette inconnue qui recrachait gratuitement son venin sur moi. D’un geste je balayais son contact, faisant mine de faire fuir un insecte gênant avec un regard plus froid que précédemment. Quant à ses mots, je n’y répondis que par un haussement de sourcils retraçant parfaitement cette méprise que je pouvais avoir pour elle et pour le capitole. Ce n’était pas même ses propos qui m’avaient percuté, mais cette faiblesse qu’elle affichait ouvertement en voulant sans doute se montrer utile pour ses tributs. Ignorant jusqu’à tout ce qui m’entourait, je la délaissais elle et le reste du capitole pour suivre de cette expression de marbre ma jeune mentor.

« J’ai pas besoin qu’on me dise que je suis parfaite. Ni qu’on me rassure. »

Je passais doucement une main sur ma nouvelle coiffure, devinant les mouvements de mes cheveux en soupirant. Ça me rassurait au fond, d’arborer encore ce caractère de chien, d’avoir l’aisance de me convaincre de ce dont j’avais besoin ou non. Les mots ne me confortaient pas. Pourtant je me retenais encore de lui dire que je ne voulais pas entendre ses peines, comme dans une once de compassion pour elle. J’avais besoin qu’elle soit là, ni plus ni moins.

« Je n’ai pas envie que tu me parles comme si j’étais ta sœur, ou ta fille. Parles moi normalement, sans te justifier. »

Ma voix était étrangement calme. Comme si je voulais lui apprendre ce que les autres n’avaient jamais su deviner. Moi-même je devenais incertaine sur les comportements qui me rassuraient, trop immergée dans ce monde d’ombre et cette envie de n’être que le reflet de la solitude. Sans doute une des causes de ma kleptomanie. Mais si je devenais incapable de me comprendre, qui le ferait ? Je voyais le mal dans chaque mot, chaque phrase, sans pouvoir y voir la douce vérité.

« Je t’apprécie. Mais je crois que ça ne changera rien à mon insociabilité. »

Levant les yeux au ciel je laissais échapper une touche d’ironie dans ma phrase pour détendre notre tête à tête. Malgré tout le court instant passé avec elle m’oppressait. Je sentais que chaque syllabe m’enfonçait peu à peu dans cette partie redoutée de moi-même, et comme voulant échapper à cette attitude que je méprisais chez l’être humain, je finis par faire un pas en arrière, m’apprêtant à retrouver Sean sur le char.

« Merci quand même. Pour les cheveux… »


Dernière édition par Hécate D.Winslet le Dim 1 Juil - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 118
◭ Arrivée à Panem : 02/04/2012

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 22 Juin - 11:28







INTRIGUE
DEUXIÈME PARTIE





Soudain, les bruits se font plus intenses. Dans les coulisses, on ordonne à tous les tributs de monter sur les chars. La parade va commencer. Les derniers conseils sont donnés, les mentors s'éloignent en silence et attendent le début de la musique. Celle-ci ne tarde pas. Les hurlements de la foule sont si forts que garder son calme est difficile. La tension est à son comble. Qui fera bonne impression ? Qui ne sera pas en mesure de retenir l'attention des juges et des sponsors ? Personne ne le sait. Mais il faut désormais y aller. Le premier char est lancé. Impossible de faire marche arrière. Il faut désormais penser au futur, à ces heures sombres qui arrivent dans l'arène. Tout donner. Jouer sur les apparences. Tous les tributs le savent et son prêts à tout donner. Ces derniers font leur apparition petit à petit sur le chemin menant au centre d'entraînement où tout se déroulera. La foule est en délire. Toutes ces personnes qui rient et acclament ces enfants maudits. Tous ces individus qui semblent oublier que derrière le spectacle - il y a la mort. Dans quelques jours seulement, il n'en restera plus qu'un. Mais les habitants du Capitole se fichent de la réalité car ils aiment le show. Ils réclament les Hunger Games plus que jamais.

Mais le gouvernement à oublié que les districts ne pardonnent pas. Ces hommes et femmes forcés de regarder les Jeux. La barbarie. La souffrance. La peur. La haine. Comment faire autre chose que de penser à ces sacrifices ? Alors la rébellion a commencé. Beaucoup sont prêts à tout pour empêcher le début des Hunger Games. Ce soir ou jamais. Il est temps de passer à l'action. Les rebelles se rassemblent et attendent le bon moment. Le président doit périr. Et il n'y aura pas d'autres occasions. Sa fin doit avoir lieu lors de la parade car après il sera trop tard.






A SAVOIR



Mêmes règles que pour le post précédent.

Les tributes décrivent maintenants leur impressions sur leur char. Les invités, alertés par les rumeurs de la foule, s'introduisent dans le bâtiment où se déroule la parade. Certains sont rebelles et tentent de faire saboter le défilé, récupérer les tributes et atteindre le nouveau dictateurs, d'autres se trouvent là par hasard, juste curieux ou victimes des mouvements de foules. Des pacificateurs sont sur votre chemin. A vous de vous en débarasser (sans trop d'artifice s'il vous plait), de passer entre les maîlles de filet, ou de tout simplement profiter du chemin déjà dégagé.

Mentors & stylistes inscrits pour le bal laissent leurs tributes et retrouvent dans le couloir les invités venus s'infiltrer.



Entête pour la parade :
Code:
<center><div style="width: 355px; font-family: georgia; font-size: 13px; line-height: 100%; text-align: justify; text-transform: uppercase; letter-spacing: 9px; padding-left: 10px;"><br>[center]LA PARADE[/center]</div>
<div style="border-bottom: 2px solid;color:#813632; width:375px"></div></center>

Entête pour le bal :
Code:
<center><div style="width: 355px; font-family: georgia; font-size: 13px; line-height: 100%; text-align: justify; text-transform: uppercase; letter-spacing: 9px; padding-left: 10px;"><br>[center]LE BAL[/center]</div>
<div style="border-bottom: 2px solid;color:#FEFCE5; width:375px"></div></center>


___________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 212
◭ District : 11, l'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 17/04/2012
◭ Localisation : Caché dans les hautes herbes

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Sam 23 Juin - 17:19


LA PARADE








    « Je me sentais sale, honteux, soumis. Je me sentais tout simplement mal. Certes je m’étais préparé à ce genre de chose, le passage dans le train m’avait donné un avant gout de ma future vie. Je ne désirais plus penser à rien, mon honneur avait été sali cet après-midi. Je l’avais passé nu comme un ver en compagnie d’une femme plutôt étrange qui m’avait habillé, déshabillé, parlé de son vernis craquelés, maquillé et même épilé. J’avais perdu toute ma virilité en l’espace e quelques instants. Mais le mal n’était pas uniquement là. Un bras s’agrippa au mien et je fus contraint de sortir de mes pensés, c’était Hécate qui s’écroulait de fatigue sur moi, je la maintins par la hanche et lui adressai un rapide sourire. J’étais aussi éreinté qu’elle. Notre mentor s’approcha de nous et nous parla brièvement, de toute manière de je ne l’écoutais pas, j’étais concentré ailleurs. Je remarquai avec stupéfaction que Naït était nommé tribut de son district, et j’eu un pincement au cœur. Je voulais rentrer dans l’hôtel,, rester avec Hécate qui était à présent ma seule source de vie, la seule personne de mon district, qui n’étais pas une folle du Capitole. Tout me semblait éphémère, rien de ce qui était autours de moi n’était parfaitement réel. Hécate se détacha du groupe ainsi que ma mentor, me laissant ainsi seul quelques instants, rien de bien très long. Je ne bougeai pas d’un centimètre, les gens regardaient mon costume avec admiration c’est surement à cause d’eux que je restais immobile. Terminé l’image virile du forgeron qui a sué toute la journée.
    Hécate revint auprès de moi afin de monter dans le chariot et je lui pris la main, instinctivement et parce que j’en avais envie. Je l’aidai à monter sur le chariot et me plaçai à ses côtés. Nous avions encore minutes avant de faire notre entré, nous étions avant dernier. Je regardai rapidement l’état de mon corps et fut plutôt satisfait du costume. Toute ma peau était peinte en dorée sauf la partie droite de mon visage. Un arbre de notre district était peint sur mon torse, un somptueux pommier aux couleurs vertes foncées et brunes. Je portai un pantalon court beige, dieu merci j’en portai un, parce que si je n’avais pas râlé je n’ose même pas imaginé dans quelle tenue je serai. J’avais l’impression de laisser des traces dorées derrières moi à chacun de mes gestes. J’adressai un sourire à Hécate qui était vêtue de la même manière que moi à quelques détails prêts, elle était divine. Mais je n’avais pas le temps de m’attarder sur ses formes comme j’aurai pu le faire si j’étais dans d’autres circonstances, mon char allait avancer et mon cœur allait sortir de ma poitrine, ma respiration s’accéléra et une lumière m’éblouit ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Age du joueur : 29
◭ SOS : 100
◭ District : Neuf
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Double compte : Aucun
◭ Localisation : District 9.

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Sam 23 Juin - 19:19


LE BAL




- Tu veux vraiment y aller ?

Adrastée l’observait, appuyée contre l’encadrement de la porte. La cuisine semblait si sombre en cette fin d’après-midi. Le dernier bouton de sa chemise accroché, Cameron se tourna vers elle.

- Oui.
- Tu ne feras rien de stupide ?

Elle le dévisageait, tentait de lire en lui. Bien sûr, elle lui avait interdit tout acte inconscient. Bien sûr, il ne l’écouterait pas. Et bien sûr, elle le savait. Elle était pertinemment au courant de sa conviction, de son envie de tout faire basculer avec l’aide des autres rebelles… et du peu d’attachement qu’il accordait à sa vie, malgré tout l’amour qu’il portait pour sa femme. Il la regarda un long moment. « Si, et tu le sais. Il y a un plan, tout est prévu, et j’en fais partie. J’en fais partie, et je peux mourir. Alors si, tu sais très bien que j’agirai de manière stupide ; mais je t’en prie, ne m’en empêche pas. Ne me dis pas que je ne dois pas faire ça, que je dois rester tranquille pendant que ton meilleur ami se fait emmener vers une mort certaine. Je ne resterai pas les bras croisés. Je ne resterai pas impassible. Et s’il s’agit là de la seule véritable liberté qu’il me reste, je te conjure de me la laisser ». Il voulait lui dire tout ça, mais à la place, il se contenta de répliquer :

- Non. Rien de stupide.

Et après tout, il ne mentait pas. Était-ce stupide de se battre pour la liberté ? Il pensait, au contraire, qu’il s’agissait du seul comportement censé pour tout jeune-homme qui avait la force de se battre. Il faisait partie de cette catégorie. Et si Milan devait mourir, il se promettait que ce ne serait pas en participant à ces jeux cruels. Il le promettait même sur sa vie ; le garçon ressortirait indemne de cette aventure. Car de toute évidence, si Cameron risquait fortement de périr en le sauvant, le choix était désormais le suivant : un mari ou un meilleur ami. Elle perdrait sûrement l’un des deux. Un léger sourire pour la rassurer, mais il ne pouvait leurrer personne. Et puis, il déglutit.

- Excuse-moi un instant.

Il sortit de la pièce prestement, ouvrit la porte d’entrée et la referma doucement derrière lui une fois sorti. Une grande bouffée d’air frais vint emplir ses poumons. Il ne pouvait pas craquer, pas maintenant. Mais il avait juste besoin d’un instant pour s’habituer au fait qu’il allait sûrement mourir. Ses doigts cramponnaient presque la poignée. Il ne voulait pas qu’Adrastée le rejoigne et le découvre en train de flancher. Une larme roula sur sa joue, qu’il essuya d’un revers de la main. Ne pas craquer. De toute façon, s’il sauvait Milan, ce n’était pas grave s’il ne revenait pas. Elle aurait quelqu’un auprès d’elle. Elle ne serait pas seule. Et c’était tout ce qui comptait. Dans tous les cas, elle n’était sûrement pas enceinte. Il ne laissait donc pas une famille derrière lui, contrairement à Milan. Non seulement, ce dernier avait une sœur et une petite-amie, comme lui, mais il allait aussi avoir un enfant. Et il avait droit à ce répit supplémentaire, juste le temps de connaître son fils ou sa fille. Aussi douloureux que ça pouvait paraître, si l’on comparait ce que chacun avait à perdre, la vie du beau brun valait bien plus que la sienne.

Ils arrivèrent au bal alors que beaucoup d’habitants étaient déjà présents. Après s’être frayés un passage dans la foule, Cameron prit la place qu’il s’était octroyé d’office, à l’abri des regards et en toute discrétion. La dernière des choses aurait été de se faire remarquer… Il n’avait pas vraiment envie d’être exécuté sur le champ. Alors que ses yeux balayaient la foule, il croisa beaucoup de visages familiers, mais ignora les deux seuls qui comptaient : ceux d’Adrastée et Natalee, avec lesquelles il était venu ce soir. Pas de gaité de cœur en ce qui concernait Natalee, mais sa femme y avait tenu ; de toute évidence, elle souhaitait le tester, et serait bien déçue de savoir qu’il se moquait éperdument d’elle à cet instant, puisqu’il ne pensait qu’à sauver son amant. Une paire d’yeux attira malgré tout son attention. Depuis la nuit durant laquelle il avait été blessé, tout lui était revenu en tête... Il savait désormais qui l'avait sauvé, quitte à risquer sa propre vie. Il rejoignit donc Eurydice en traversant la foule agglutinée en troupeau. Il crut d’abord qu’elle allait fuir, mais elle ne le fit pas. Il balaya les alentours d’un geste de la tête, veillant à ce que personne ne surprenne leur conversation, et se pencha vers elle.

- Je ne t’ai pas remerciée, chuchota-t-il à son oreille. Pour m’avoir sauvé la vie.

Il se recula un instant pour la regarder dans les yeux.

- Viens.

Il la prit par la main et l’attira au milieu des autres. Ils seraient plus discrets s’ils se fondaient à la foule. Il lui offrit son bras, et commença à marcher à ses côtés au milieu des habitants de Panem. Le bruit était tel que leur conversation était inaudible pour les autres personnes.

- Je ne comprends pas… Tu es une femme du Capitole. Tu sais parfaitement qui je suis. Et tu fais ça pour moi.

Elle s’apprêtait à rétorquer quelque chose, lorsque Cameron échangea un regard à travers la salle. Un autre rebelle. Eurydice sembla remarquer cette distraction puisqu’elle fronça les sourcils. Il reporta son attention sur elle.

- Tu n’aurais pas dû faire ça. Mais merci de l’avoir fait.

Il lâcha sa compagne alors que les gens commençaient à s’amasser vers le bâtiment de la parade. Il courut presque vers Adrastée ; arrivé près d’elle, il l’attira dans ses bras.

- Je t’aime.

Il déposa un baiser sur son front et s’éloigna en direction de la foule. Elle hurla son prénom, mais il ne se retourna pas. Il ne le pouvait pas ; c’était maintenant ou jamais. Les pacificateurs tentaient de retenir le flot de gens qui arrivait, sans vraiment y parvenir. Alors que Cameron tentait de trouver un passage dans lequel se glisser, l’un d’eux le frappa au thorax. Son souffle fut coupé quelques secondes. Il devait s’y attendre : il était connu du Capitole, et son statut de « nuisible » était publiquement affiché. Après avoir recouvré sa respiration, il profita d’un mouvement de foule pour s’immiscer dans la vague et se rendre invisible aux yeux des pacificateurs. Son prénom retentit pourtant une deuxième fois, derrière lui, puis une troisième. Non, il ne se retournerait pas. Cela risquait de le compromettre. Qui que ce soit, leur plan n’échouerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 116
◭ District : 11
◭ Arrivée à Panem : 01/05/2012
◭ Double compte : Aucun
◭ Localisation : Le 11, comme toujours.

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Sam 30 Juin - 4:03


LE BAL



Les gens se mettaient à affluer dans la salle, elle passait inaperçue du mieux qu’elle le pouvait, elle ne parlait à personne. Non, elle ne voulait pas « D’amis » au Capitole et encore moins dans les districts… Elle avait eu un cœur de pierre avant Naït, il s’était adouci mais maintenant il se refaisait une carapace. Encore moins pénétrable qu’avant. Le seul homme qu’elle ait pu réellement aimer s’en allait vers la mort. Il lui avait promis de revenir vivant mais combien de chances avait-il ? 1/24…. Oui, il était entraîné. Oui, il savait se battre et endurer… Mais elle n’osait même pas penser à ce qu’il devrait endurer une fois dans cette arène. Les murmures se faisaient de plus en plus agités, les gens se regardaient sans vraiment comprendre. Qu’est-ce qui se passait ? De nature plutôt curieuse, Avery releva un peu le bas de sa robe et marcha en direction d’un certain groupe. Aller leur parler ? Plutôt mourir. Elle resta à proximité, écoutant ce qu’ils disaient.

Nous devons tuer le président ce soir…


Les mots « Tuer » et « Président » dans la même phrase la firent sursauter et elle ne put s’empêcher de dévisager le rebelle qui venait de parler. Alors c’était ça… Ils prévoyaient un mouvement de rébellion. Mouvement qui, si les pacificateurs intervenaient, la mettait en danger. Elle et Lukyan… Les projets cités par les rebelles continuèrent à la faire frissonner mais maintenant qu’elle savait, elle se détourna et continua le bal comme il se devait. Comme si elle n’avait rien entendu. Ses mains glissèrent sur sa robe noire, cherchant un endroit où elle aurait pu dissimuler une arme quelconque. Même le plus innocent des couteaux qui pourrait lui permettre de s’en sortir si drame venait à arriver. En pestant contre son imbécilité, elle abandonna sa quête. En effet, un vêtement si moulant ne pouvait guère cacher des armes. Elle continua sa progression dans la salle, ignorant le buffet superbement. Non, là elle avait envie de vomir. Pas de manger. De plus, c’était une insulte aux districts affamés mais que pouvait-elle faire contre ça ? Rien. À voir les gens quitter la pièce où ils étaient pris et se diriger vers l’entrée du bâtiment où la parade se déroulait, elle ne put s’empêcher. Avery suivit la foule. Elle avait bien conscience que les pacificateurs devaient arriver, à voir le chaos mais elle s’en fichait royalement. Elle n’avait qu’un nom, qu’un visage en tête et c’était son objectif. Juste le prendre dans ses bras une dernière fois… Et de un… de deux… Les pacificateurs arrivaient. Des combats éclataient mais tant que personne ne la touchait, elle s’en fichait. Finalement ! Elle réussit à atteindre la porte pour l’entrée du bâtiment. Là où se trouvaient les chars. Quelques-uns étaient partis, malheureusement mais Naït était dans le district 12. Donc, le dernier. Elle se mit à courir pour rejoindre les chars en criant son nom à maintes et maintes reprises jusqu’à ce qu’un pacificateur la plaque contre un mur pour la neutraliser. Elle se débattit du mieux qu’elle pouvait mais n’arrivait pas à se sortir de son emprise, ce fut un habitant de district qui assoma le pacificateur, la libérant.

Merci…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coup-interdit.forumactif.com

◭ SOS : 78
◭ District : District 11
◭ Arrivée à Panem : 17/05/2012
◭ Double compte : Aucun
◭ Localisation : Quelque part entrain de vomir, de boire ou de faire des cauchemars

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Dim 1 Juil - 21:57


LE BAL







Andreas regarda Hécate partir, impuissante. Elle aurait voulu pouvoir lui courir après. Elle aurait voulu l'arrêter et s'excuser pour son comportement, pour sa manière chaotique de gérer toute cette situation. Elle aurait voulu lui dire à quelle point elle était désolée de ne pas être capable d'être assez forte pour les aider, elle et Sean, de leur donner une chance pour survivre. Si elle avait cette chance, elle aiderait tout les tributs. Pas seulement ce du Onze. Elle sauverait tous ses gosses qu'on avait envoyé ici. Mais ce n'était pas possible. Alors elle se contenta de respirer un grand coup avant de suivre lentement, à pas mesurés, sa tribut. Pendant toute la courte période d'attente qui leur restait, Andreas demeura un peu à l'écart, surveillant ses tributs en s'assurant qu'on allait un peu les laisser tranquille. Alors quand un habitant poudré du Capitole les informa qu'ils devaient se préparer, elle s'approcha lentement, presque intimidé par ses deux adolescents presque plus apeurés qu'elle, et serra dans ses mains celles des deux tributs. C'était plus pour elle que pour eux, pour se sentir assez forte pour pouvoir regarder cette parade, la première depuis des années que vivra Panem.

Les lumières baissèrent dans les coulisses et la grande porte qui donnait sur la piste de la parade s'ouvrit. Le bruit des spectateurs explosa comme une grenade, déchirant l'atmosphère tendue qui régnait dans les coulisses. Un autre assistant vient annoncé à Andreas qu'elle devait partir pour le bal immédiatement. Elle détestait ces gens. Celui-ci la poussa loin de l'équipe de préparation, l'obligeant à rejoindre les mentors et les autres invités au bal. Elle déglutit avec peine et suivit la foule.

A son arrivée dans la salle de la fête. Andreas se sentit perdue. Son regard survola toute l'assemblée avec une nervosité flagrante. Elle ne savait pas où aller, ne reconnaissait personne. Elle serra les poings, tremblante. Finalement, elle repéra le buffet et marcha jusqu'à lui en tachant de ne pas trébucher. Elle se servit un verre de jus, évitant toutes boissons alcoolisées. Elle se sentait déjà trop mal. Elle se retourna vers l'écran qui permettait aux participants de suivre la parade tout en discutant de faits divers et des fêtes du Capitole. Elle trouvait cet désinvolture envers ces enfants qui étaient là pour les divertir eux, les perruches du Capitole, révoltante. Andreas aurait voulu crier. Mais elle se retint. Le premier char passa. Ils étaient magnifiques, époustouflants. Elle essaya de rester calmes, de se convaincre que ses tributs avaient une chance d'être meilleurs. Ils avaient une chance d'être plus beaux, plus époustouflants. Le char du Deux passa. Un homme vint pour l'inviter à danser. Elle refusa aussi poliment que possible. Alors que le char du Trois passait, le chaos éclata. Une explosion retentit. Les gens autour d'elle se mirent à crier. La plupart d'entre eux couraient déjà vers la sortie. Andreas laissa son verre tomber, se retourna vers le buffet, le parcouru des yeux. Elle finit par trouver un long couteau. Elle voulait avoir quelque chose pour se défendre. Et maintenant, elle était là, comme une idiote avec ce couteau, sans savoir quoi faire. Une partie d'elle lui criait de s'enfuir. L'autre fixait nerveusement l'écran qui diffusait toujours des images des tributs, à présent paniqués. C'était elle la responsable des vies d'Hécate et de Sean. Elle devait les aider. Alors elle demanda à l'autre partie d'elle de se taire avant de partir en courant dans la direction opposée que la grande majorité des invités.

De retour dans les coulisses, elle s'arrêta une seconde devant l'ampleur du désordre qui régnait à l'intérieur. Elle faillit même repartir dans l'autre sens. Puis elle se souvient de la dernière soirée qu'elle avait passée avec Liam. Elle se souvient à quel pont elle aurait voulu qu'on la sauve. Alors elle chassa ses pensées de son esprit et s'élança en direction du onzième char. Elle passa devant celui du six, du sept, du huit et ... à cet instant, un pacificateur la plaqua au sol, essayant de l'arrêter. Elle se débattit un instant avant de se rappeler qu'elle tenait un couteau à la main. Alors elle le planta dans son torse. Elle se souvint de l'homme du Huit dans l'arène. Elle se sentit mal immédiatement. Elle poussa le corps de côté. Elle vit alors qu'il n'était pas mort. Alors elle se sentit un peu mieux et reprit son chemin. Elle arriva enfin devant son char, y grimpa. Elle retrouva Hécate et Sean, paniqués comme jamais. Elle reprit son souffle avant de regarder autour d'elle. Des pacificateurs, des pacificateurs encore et encore. Que pouvait-elle faire à présent ?




Dernière édition par B. Andreas Worthtown le Lun 2 Juil - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La parade des rêves Disney
» Création d'une parade imaginaire ?
» Famille d'honneur sur la parade
» la parade de la nuit ?
» La Zinneke Parade 2010 !
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Panem & ses lieux importants
 :: CAPITOLE :: Téléréalité
-