Partagez | 
 

 INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

◭ SOS : 293
◭ District : Deux.
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Localisation : Dans ton c.. (:

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mar 17 Juil - 23:42


Des cris parviennent jusqu'à tes oreilles. La terreur se ressent dans chaque centimètre du cirque. Des Pacificateurs bloquent chacune des portes. Une tentative de révolte, tuée dans l'oeuf. Tu scrutes la scène, cherchant des yeux tes tributs. Mais tu ne les vois nul part. Certains, d'autres districts, sont tirés par des rebelles. Ils ont sûrement prit les tiens. Tu lâches un soupir. Ils gâchent la fête. Ils gâchent le retour des Jeux. Ils ne sont que des nuisibles. Qu'ils crèvent, tous. Tu aimerais pouvoir en corriger un ou deux, mais les rares à t'avoir aperçu sont tout à coup partis dans une autre direction. Ils ont visiblement toujours en mémoire tes exploits lors des Jeux des Mentors. Tant mieux pour eux. Dommage pour toi. Mais, de toute façon, rien ne changera si tu restes immobile, à être simplement spectateur de ce qui se déroule actuellement. Alors tu esquisses un geste, un pas. Tu sembles plein de calme alors que tous sont victimes de la peur. Celle que tu ne connais plus depuis des années. Depuis que ton cher père est mort, laissant avec lui disparaître les marques de son entraînement. Il t'avait préparé à affronter les Jeux. Jamais à une révolte. Il t'a fait vivre l'horreur pour les Jeux. Toi le premier, tu devrais savoir ce que ça fait, d'être enlevé, jeté dans un endroit que tu ne connais pas, traqué comme un animal. Tu devrais être de ceux qui veulent l'annuler. Des rebelles. Mais tu as été formaté pour trouver l'honneur à travers ces jeux. Un fou ne peut éduquer qu'un fou. Tu ressembles à ton père, et tu as répété ses actions à l'identique avec ta fille. Voilà pourquoi tu ne peux pas être rebelle. Voilà pourquoi tu ne peux que les détester.

Un bruit interrompt ta pensée. Une voix que tu reconnais. Celle d'une femme. Alayna. Sa voix semble étrange, inhabituelle. Comme si elle était blessée. Et aussitôt, une idée entre dans ta tête, et ne veut en sortir. Elle était dans l'explosion. Tu t'empresses de rejoindre le cirque. Elle n'est pas morte, pas encore. Tu ignores dans quel état elle est. Mais il ne doit pas être très glorieux. Tu accélères le pas, tu bouscules ceux qui osent gêner ta route. Certains sont blessés, plus ou moins gravement, et tu n'améliores certainement pas les choses en les bousculant ainsi. Mais tu te fous d'eux, ils ne sont que des inconnus pour toi, des futurs morts. Mais Alayna... Elle ne peut pas mourir. Tu t'es fais à sa présence dans ta vie. Cette femme arrogante, vicieuse. Celle à qui tu ne voulais pas parler. Celle à qui tu parles bien plus souvent que celle qui fut ta femme. Tu ne peux pas la laisser mourir. Alors tu la cherches, dans tout ce bordel. Vainement. Tu ne la vois pas, tu ignores où elle est, et sa voix ne parvient plus jusqu'à toi. Tu continues de chercher, encore et encore. Des visages ensanglantés, apeurés. Tu ne vois que ça. Tu commences à douter de sa survie. Et finalement, tu l'entends, une nouvelle fois. Et tu la vois. Enfin, tu crois. Elle est méconnaissable. Un cadavre, elle ressemble presque à un cadavre ambulant. Deux filles sont à ses côtés, dont une que tu reconnais immédiatement. Lilly. Celle qu'Alayna t'a demandé d'entraîner. Celle que tu as frappé à plusieurs reprises. Par ennui, oui. Mais surtout pour l'endurcir, l'aider à ta manière. Même si elle n'est pas celle qu'Alayna préfère. Elle reste dans l'ignorance, tant mieux. L'autre, tu ne la connais pas. Une rousse, jeune. Une tribut. Celle d'Alayna ? Tu ne t'y intéresses que vaguement, seule Alayna compte. Celle-là, elle finira bien par crever. Tu t'approches d'elles, en éloignant d'un geste du bras ceux présents sur ta route. « Alayna ? » Tu restes abasourdi par son état. Et elle tient encore debout. Tu lances des regards autour de toi. Les rebelles. Tout est de leur faute. « Tu es amie avec eux ? » Ta question se destine à Lilly. Tu es prêt à la tuer, à la saigner jusqu'à la mort, si elle avec ceux qui ont fait ça à Alayna. Pas devant elle. Pour le moment, tu dois l'éloigner de tout ça. De toute cette merde autour de vous. Dans un endroit isolé. Tu t'approches d'elle. Constate les dégâts sur son corps. Des os cassés, elle en a. Des contusions, des brûlures. « Viens. » Tu t'adresses à Alayna. Tu la prends tant bien que mal, évitant autant que tu peux les os que tu as senti cassés. Étonnamment, le lieu que tu estimes le plus calme est celui qui a blessé Alayna. Le hangar. Que tout le monde a quitté. Tu soutiens Alayna, tu te diriges vers là-bas. Et à cet instant, tu ne fera pas que bousculer. Tu tuera ceux qui te gênent. Rebelles, tributs, mentors, capitoliens. Aucune différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Age du joueur : 24
◭ SOS : 199
◭ District : district neuf.
◭ Arrivée à Panem : 22/06/2012
◭ Double compte : none.

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 9:45

J'étais dévasté. Je ne me souvenais pas avoir souffert autant que le jour de la Moisson, et depuis les trois mots que j'avais prononcé à l'égard de Léandre, j'étais totalement perdu. Je me faisais las, et mon travail aux champs n'était pas aussi efficace. Alors que je rentrais après une dure journée de travail, je trouvais devant la porte de ma maison une lettre. Une simple lettre. Qui pouvait bien m'écrire ? Cette enveloppe était trop belle, trop bien faite pour être d'un autre habitant du district. Qu'était-ce ? Allait-on m'annoncer qu'à cause d'un accident, Anna était déjà morte ? Mes doigts tremblants attrapèrent l'enveloppe et l'ouvrirent pour y découvrir des mots qui firent apparaître un demi sourire sur mon visage. J'allais pouvoir la voir. Anna. Je haïssais l'idée d'être invité par le Capitole à venir la voir mais je devais prendre n'importe quelle chance qui s'ouvrait à moi pour pouvoir l'apercevoir juste, au lieu de devoir l'observer derrière un simple écran. Un bal. Je n'avais même pas des habits décents pour ce genre d'occasion. « Ne pars pas » me dit ma mère. Je savais qu'au fond d'elle, elle avait envie de venir voir Lean également. Mais je ne pouvais pas la laisser proche du Capitole, des pacificateurs .. Non. Et elle devait rester à la maison, s'assurer que tout allait bien. J'allais partir, voir Anna pour elle, et lui rapporter des « bonnes » nouvelles. Les nouvelles pouvaient-elles être « bonnes » avec une fille qui était préparée à l'abattoir ? Finalement, je partais au direction du Capitole. Avec quelques affaires, rien de très lourd ou encombrant. Arrivé là bas, on m'annonça que le bal se déroulerait durant la parade des tributs. J'allais pouvoir l'apercevoir sur son char, belle. Mais transformée. Transformée par les mains de ceux qui savent pertinemment qu'elle allait mourir dans cette arène. Même Anna n'était pas dupe : je ne croyais pas qu'elle veuille ressortir des jeux. Pour une raison que j'ignorais.

On m'escorta jusqu'au bal. Enfin, on commença, puisqu'en voyant ma tenue plus que pitoyable, le Capitole me prêta un costume que je pus mettre pour m'y rendre. Un coup de peigne dans mes cheveux rebelles et j'étais prêt. Je ne savais pas si Lean allait pouvoir me rejoindre après la parade ou pas, et je ne pouvais qu'essayer d'être fort et d'espérer. On m'escorta enfin, et cette pièce était étouffante. Trop de monde. Je ne connaissais personne. C'était atroce, alors, je me mis dans un coin en attendant que tout cela passe. Au bout d'un moment, la foule se fit plus bruyante et je dus mettre mes mains sur mes oreilles. Mais .. Que se passait-il ? Les gens commençaient à sortir de la salle. Apparemment, la porte avait dû être enfoncée ou quoi que ce soit parce que tout le monde se précipitait en dehors. Voulant savoir où tout le monde allait, même si je m'en doutais, je me dirigeais rapidement vers eux et me mêlais à tous ces gens. Nous arrivâmes aux chars, et je cherchais des yeux Lean .. Où était-elle ? Où était-elle ? Et là, je vis un pacificateur arriver vers moi. Il m'observait dans les yeux, et la rage vint emplir mon être. Les bagarres, c'était mon truc. Ainsi, je lui assénais un coup avant qu'il puisse m'attraper et passais rapidement à côté de lui, un peu désorienté.

Je ne savais que faire, où aller. Lean n'était pas sur son char et je ne savais absolument pas où chercher. On me frappait sur les côtés, sûrement par inadvertance, mais la douleur était réelle, elle. Je me courbais en deux en avançant, toujours avançant, cherchant du regard ma pauvre Anna dans cet amas de personnes. Mais j'étais perdu. Totalement perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 43
◭ District : District 3 - Technologie
◭ Arrivée à Panem : 15/07/2012
◭ Double compte : Non
◭ Localisation : Dans un recoin, à regarder la lune

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 10:48

    Elle perdait ses esprits. Elle devenait folle, la douleur la faisait divaguer. Fragile, si fragile entre les bras de cette rousse, cette autre Tribute, cette ennemie mortelle. Je la vois, au loin, je m’élance vers elle. Je dois la sortir de là. Elle ne mérite pas ça, elle ne mérite pas de souffrir. Elle n’a pas le droit d’avoir mal. Mon estomac se noue. Ne reste pas là, ne reste pas là Alayna. Ses yeux parcourent mon corps. « Ta robe…Ta robe. Enlève ça. » Mes yeux s’écarquillent, je baisse les yeux sur ma robe. Jolie sans être belle, ou plutôt anciennement jolie. C’est comme pour mon mentor. La styliste a misé sur l’autre. L’autre que moi. L’autre Tribute. Celui qui a des chances de s’en sortir, à leurs yeux. Autant ne pas perdre son énergie, concentrer ses efforts sur quelque chose de valable, de viable. Je repose mes yeux sur son visage dévasté. Je veux la prendre dans mes bras, mais j’ai peur de la casser. Aujourd’hui, c’est elle la poupée. Cassée, brisée, en porcelaine, qu’un enfant capricieux aurait jeté contre le mur. Son visage est fissuré, son bras disloqué, et son petit sourire mutin reste. Alayna… « On s’en va. » Adressé à sa Tribute, à moi. Ma main se glisse instinctivement dans la sienne, et je m’avance à ses côtés. J’ai peur de la briser encore plus, mais je ne veux pas l’abandonner, je ne peux pas. On avance. La bataille fait rage, mais nous sommes étrangères à ces combats. On passe, entre les gens. Lucy d’un côté, moi de l’autre. Tentant de la protéger. Un pacificateur me bouscule vivement, et je sens une douleur lancinante me prendre dans l’épaule. J’étouffe un cri, ferme les yeux, et ne prend pas la peine de constater les dégâts. Alayna d’abord, répète mon esprit. Elle, elle n’a rien fait. Rien fait de mal, rien fait à personne. Elle est innocente, et je refuge qu’elle soit un dommage collatéral de l’attaque des rebelles. Je refuse qu’elle soit une victime innocente. « On s’en va. » On avance, esquive, douloureusement, difficilement. La mettre à l’abri, c’est tout c’qui compte. Il faut sortir du cirque. Mais la sortie semble si loin, trop loin devant. Bousculées, malmenées. Je voudrais crier, appeler à l’aide, mais c’est inutile. Personne ne viendra. Tout le monde s’en fout. Crève maintenant, crève dans l’arène, c’est du pareil au même. Tout ce qu’ils veulent, c’est te voir crever. « Alayna ? » Mon sang se glace alors que je reconnais cette voix. Mes yeux bleus portés quelque part à droite, espérant repérer Blake dans cette masse compacte, se tournent immédiatement vers la source de cette voix grave. Il est là, devant moi. Je sens mon sang se glacer dans mes veines, mon cœur cesser de battre, ma respiration se faire plus ardue. Lui. Lui ! Un psychopathe, un fou, un détraqué, qui m’a sauté dessus au détour d’un couloir, cessant de me frapper, de m’étrangler, de m’attaquer, que sais-je encore lorsque la vie semblait prête à s’échapper de moi. Mes muscles se bandent, je me raidis. Non. Casse-toi, j’ai envie d’hurler. Il ne m’empêchera pas de passer, peu importe ce qu’il m’en coûte cette fois, mais je dois la mettre à l’abri. Et pourtant. Pourtant, pourtant, il a dit son nom, à elle, ma déesse. Alayna. Il la connait ? … Il avance, mais ne s’occupe pas de moi. Pas vraiment. « Tu es amie avec eux ? » Mes yeux s’écarquillent, j’évite agilement un rebelle furieux se battant contre un Pacificateur. Leurs cris résonnent à mes oreilles. « Quoi ? Non ! Non ! Je… Il faut la mettre à l’abri ! Il faut la sortir du cirque, l’emmener à l’hôpital. » Mon regard se pose sur Alayna. Moi ? Amie avec des rebelles qui ne veulent que la mort du Capitol, mon Capitol, cette cité qui m’a vu naître ? Jamais. « Viens. » Il avance, cet homme sans nom, et s’empare d’Alayna, l’arrachant à l’étreinte de mes doigts. Je le regarde s’échapper avec elle. Nos regard se croise, elle et moi. « Tout ira bien ! » je lui cris tant bien que mal, plus mal que bien. Elle ne risque rien avec lui. Je l’ai lu dans son regard, il ne lui fera pas de mal. Je la regarde s’éloigner, s’échapper, et puis soudain, je sens le sol m’attirer vivement. Un grand coup, derrière ma tête. Je m’écroule. L’impression que mes os de ma main viennent d’être broyés d’un coup sec. Mon regard se trouble, mes yeux se ferment. Je semble sombrer dans le néant, mais une voix me hurle de me relever. Qui, quoi, comment, pourquoi, j’n’en sais rien, strictement rien. Je rouvre les yeux, rampe, marche à quatre patte, évite les jambes. On bute sur moi, on tombe à la renverse. Je me raccroche à la paroi du cirque, je me hisse sur mes pieds. Je me recroqueville sur moi-même, les yeux perdus dans la foule. Je n’veux pas mourir ici. Pas comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 23
◭ SOS : 467
◭ District : Un
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Double compte : Amelya L. Kennedy
◭ Localisation : Je ne sais plus trop où je suis...

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 13:55





Je cherchais Blake du regard. Bien entendu j’aurais pu chercher Milicen aussi, mais ce n’était pas le plus important. Je regardais partout autour de moi. Je stressais. Ce n’était pas normal qu’il ne soit pas là. J’enlevais des fleurs de mes cheveux pour les déchirer à la suite, j’espère que ça allait me calmer, mais non. J’aimais bien mon mentor. Il était sympathique à sa manière. Au moins il avait réussit à me calmer. Maintenant, j’étais prête à me battre. Pour retrouver Blake, bien entendu. Je ne supporterais pas qu’il se fasse faire du mal. Ah non, il venait de un lui aussi, c’était important pour moi. Mon mentor me tira de mes pensés en disant ceci : « Apparemment y a des petits malins qui décident de se rebeller. Mais ça met un peu d’ambiance tu ne crois pas ? Et puis Blake ne doit pas être pas loin. »

Je voulais bien le croire, oui, mais c’était difficile à gober. Pourquoi se rebellaient-ils ? Pour mettre fin au jeu ? Il est trop tard malheureusement. Et puis, moi je ne suis pas contre ça en fait… Donc, je ne comprends pas ces gens. Pas du tout, pour dire vrai. Mais sinon, Blake. Lui c’est important de le trouver. Et si un rebelle l’avait emmené ? Han non, il était trop fort pour se laisser faire. Mais si jamais… « Se rebeller ? À quoi bon ? C’est totalement ridicule ! Ils ne pourraient pas laisser les Jeux commencer au moins ? »

Ah, je n’étais pas de super bonne humeur à présent. Comment osait-il s’en prendre aux jeux ? Ça faisait si longtemps que j’attendais ça ! « Alors. Un bobo quelque part ? » Moi ? Avoir un bobo ? Voyons ! C’est absurde ! Non, je n’arrive même pas à croire qu’il y ait pensé… Quoi que, c’est vrai que j’ai la bouche recouverte de sang… Mais ce n’est pas moi qui me suis fait mal ! Ah non, c’est par que j’ai mordu quelqu’un… La technique la plus efficace.

« Bah non, je ne me suis pas fait mal… Je suis plus forte que ça, voyons… J’ai mordu un Pacificateur parce qu’il ne voulait pas me lâcher et que je lui avais demandé deux fois très gentiment. Après j’ai perdu patience et je l’ai mordu… un peu plus fort que prévu. »




___________________________________________________________

♠️♠️♠️
Ce qui me touche, c'est toi, et le bruit de tes pas, ce qui fait mal, c'est toi, quand tu es loin de moi. C'est pour ça que tu dois partir. Me laisser seule. Car je suis forte et ma vie n'a point d'importance à comparer à la tienne. Cours cours ! Va ! Et je m'attends pas. Car je serai à jamais loin de toi. Mais avant je dois te dire quelque chose... Je t'aime.

♠️♠️♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 16
◭ District : 1
◭ Arrivée à Panem : 16/07/2012
◭ Double compte : Hécate D. Winslet

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 15:48

Il est tout gris et tout petit, petit poney. ♫


Le mentor leva les bras vers le ciel, prônant l’évidence que reflétait la réponse de la jeune tribute. Même s’il se moquait gentiment de cette arrogance qu'elle arborait, il ne pouvait que se satisfaire de la voir aussi déterminée. Il n’avait jamais douté des capacités de la demoiselle, ni de celles de Blake d’ailleurs. Mais quelque part il restait surprit de voir une jeune femme aussi forte. Il misait tout en eux, comme s’ils étaient sa dernière chance de prouver au reste du monde qu’il n’était pas bon qu’à répondre aux emmerdes qu’il croisait. Il reconnaissait même s’être attaché à ses tributs, d’une certaine manière. Au-delà de les entrainer à tuer et à se battre, il cherchait au plus profond de lui à leur donner toutes les clefs pour survivre dans cette arène malgré leurs faiblesses. Il avait lui-même apprit à se servir de la sienne au fil des années, assez courageux et inconscient pour se surpasser et faire de ce bras usé et malade un vieux souvenir d’adolescent.

« Tu ferais mieux de garder de la place pour le dessert au lieu de mordre tout ce qui bouge. Mais je dois reconnaître que tu t’en es bien sortie. »

Adam lui offrit une lueur d’admiration au travers de son sourire, tournant presque aussitôt la tête vers le spectacle. Les pacificateurs redoublaient de vigilance, remettant à leur place jusqu’aux plus innocents des spectateurs. Les rebelles étaient plus ingénieux que l’avait pensé le mentor. Ils devaient se féliciter d’avoir engendré une panique avec une telle ampleur. Le mieux à faire était de retrouver Blake et de le ramener lui et Heaven jusqu’à leurs appartements. Adam aviserait ensuite suivant la tournure que prenait la petite fête. Il n’allait pas laisser passer celle-ci sans y mettre son petit grain de sel après tout. Fallait-il pour ça qu’il retrouve le deuxième hurluberlu en cavale au milieu de la foule.

« Bon aller. Il faut retrouver Blake. »

Son regard se jeta sur l’horizon et plus particulièrement sur les chars où les chevaux attachés laissaient part à leur folie en tapant leurs sabots dans le sable. Leurs hennissements vains intensifiaient leur panique, certains se débattant pour échapper aux lanières de cuirs qui les emprisonnaient. Souriant comme jamais Adam s’approcha d’un char tout près, caressant tel un chuchoteur un des chevaux en vérifiant que personne ne s’intéresse à son cas. Loin de s’y connaitre en animaux il observa les lanières et s’attela à les détacher pour libérer le grand quadrupède encore apeuré. Tenant la longe fermement il sortit comme il put une de ses cigarettes pour la porter à sa bouche avec un regard mesquin pour sa tribute.

« Attends ne me dit rien ! »

Il s’approcha d’elle, l’attrapant par la taille de son bras droit sans crier gare pour la soulever du sol comme il pouvait et essayer de la faire monter sur le cheval un peu plus apaisé. Même s’il avait hésité à s’exposer à une morsure cannibale, il avait fini par céder à l’envie de la voir monter à sa place sur la grosse bestiole. Sans compter qu’il était déjà bien occupé à tirer sur sa dose de nicotine et qu’il n’était pas assez fou pour jouer les conquérants sur un cheval à moitié paniqué. La scène avait quelque chose d’ironique, Adam se démenant pour hisser Heaven sans son consentement sur le cheval tout en tenant la longe de la même main dans un calme déstabilisant.

« Tu vas monter et me dire si tu vois Blake. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 212
◭ District : 11, l'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 17/04/2012
◭ Localisation : Caché dans les hautes herbes

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 20:51




    « D'après elle je disais n'importe quoi, je fus soulagé de sa réponse, elle ne le prenait pas mal, cela se voyait à son petit sourire en coin lorsqu'elle regardait le sol. J'étais satisfait de moi-même, observant la lune pâle, je me disais qu'Hécate m'avait dit cela pour ne pas à avoir à me remercier, sa phrase était un cadeau, je savais qu'au fond d'elle elle me sera reconnaissante un jour ou l'autre. Je penchais ma tête vers et mon regard croisa instantanément le sien, cela ne dura qu'une seule seconde mais déjà mon esprit s'embrumait. Sarah... Hécate se renferma sur elle-même, adoptant ainsi la même position que moi. Je regardai mon pouce et fermai mes yeux un instant, le vent soufflait dans mes cheveux, enlevant cette poudre dorée qui me collait à la peau. J'avais envie de m'évader, caresser les nuages, la voix d'Hécate me portait dans ma rêverie.

    « Ça ne sert à rien de parler de ça. Autant profiter du peu de temps qu'ils nous laissent... »

    Oui, le peu de temps qu'ils nous laissent... J'avais envie de m'endormir, de marcher sur les étoiles et.. Peut-être que je suis déjà mort. J'ouvris mes yeux, réalisais bien rapidement que j'étais toujours dans cette sombre ruelle, rien ne pouvait être pire, la seule chose qui soit bien c'est qu'Hécate soit à mes côtés. Je savais qu'elle avait froid, je me serais déshabillé pour lui donner mes vêtements mais mes muscles ne répondais plus, je ne pouvais plus bouger. Je n'entendais plus rien, mon cerveau semblait ailleurs. La tête d'Hécate se posa doucement sur mon bras, je regardai un instant sa chevelure brune puis soulevais mon bras, le passai derrière la nuque de la jeune femme et posa ma main sur son épaule afin de sentir la tête d'Hécate sur mon torse, à l'endroit le plus chaud de mon corps, sur mon coeur. Je ne sais pas pourquoi mais ma main alla chercher machinalement celle d'Hécate, peut-être parce qu'elle savait qu'une fois réunits elle serait au chaud, c'est ce que je préfère penser. Je posai délicatement mon menton sur la chevelure de mon amie et fermai mes yeux.

    « Je vais y réfléchir ... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 21:05




You're a zombie

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD


Les chars démarrent. Je tremble de peur et je sais que je ne peux pas compter que mon voisin, sur mon sois disant co tribut.. Je ne veux pas vraiment compter sur lui aussi, je crois que lui aime les jeux, je crois que lui n'a jamais été aussi fière d'aller faire la mort. J'attends la foules hurler lorsque nous sortons du hangar. J'en frémis. J'aimerais tenir la main de Thybalt seulement il est derrière moi, devenu mon ennemi. Mon cousin et meilleur ami.. comment gagner face à lui sérieusement.. je ne peux pas, c'est impossible. Je lève alors la tête, je me souviens le jeu que je me suis donnée. Etre la meilleure, la plus forte, sans nulle doute, la meilleure vraiment !

Je soupire discrètement, j’agite la main. Ma tenue est véritablement parfaite, rien à redire, j'ai une super styliste. Magnifique de plus. Je veux lui faire confiance, alors que je me méfie du père de mon amie. Mon mentor. Puis un bruit sourd retentit. Je ne sursaute pas, je pense à un effet du Capitol pour marquer cette édition si spéciale. Seulement le char se stop et la foule panique. J'entends des bruits que je ne comprends pas tout de suite, pourtant j'ai été entrainé à toute éventualité. Pourquoi je reste figée.. Je vois le cirque en feu, les gens courent partout. Je lâche le char, je quitte mes chaussures trop hautes pour courir, je remonte ma robe et je descend devançant mon partenaire qui reste de marbre, quel crétin. La fumé devient épaisse au point que le ne vois plus le char du 4, je ne vois plus mon cousin. Je garde mon sang froid, je n'ai aucune arme et je me sens démunie, je ne sais ce qui attaque, des rebelles ? La Capitol lui même, je ne comprend pas la situation.

- Thylbaaalt, je hurle, sachant qu'il ne m'entendra probablement pas..

Je tente encore une ou deux fois, en vidant mes poumons. Je repense à Heaven. Je crie son prénom, elle était juste devant moi.. et maintenant je ne la vois plus. Je tremble sous le stresse. Il me faut une arme, je sais en faire avec n'importe quoi, il me faut réfléchir.. Je vois une barre de fer au sol.. de plus le bout d'un coté est pointu.. parfait, je la saisie et j'avance dans le tas.. appelant mon cousin et mon amie, je ne partirais pas sans eux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 23
◭ SOS : 467
◭ District : Un
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Double compte : Amelya L. Kennedy
◭ Localisation : Je ne sais plus trop où je suis...

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 21:25





« Tu ferais mieux de garder de la place pour le dessert au lieu de mordre tout ce qui bouge. Mais je dois reconnaître que tu t’en es bien sortie. » J’étais contente que mon mentor me dise ça. Ça me rendait plus forte, je lui souriais, ravi. Bien sur, c’était comme une blague… Je l’aimais bien, visiblement. Mais aussi le fiat que je me sentais un peu mal parce que j’avais fait du mal à une personne qui ne le méritait pas vraiment… Mais dans l’arène, personne ne méritera de mourir… « Je vais tâcher d’y penser la prochaine fois. » « Bon aller. Il faut retrouver Blake. » J’acquiesce d’un signe de tête bref et je le vois s’éloigner de moi en direction d’un char, plus précisément d’un cheval. Je me demande bien ce qu’il va faire avec cet animal… Pendant ce temps, je cherche Blake partout, mais je ne le vois pas. Adam revient avec la bête. Sérieusement, je ne sais vraiment pas ce qu’il veut en faire… Il prend une cigarette et l’allume. « Attends ne me dit rien ! » Pourquoi dit-il… AAAAAAAH ! Je commence à me débattre quand il me prend par la taille et essai tant bien que de mal de me faire monter sur le cheval. Je ne veux pas monter dessus, mais il semble qu’il veut lui. Je n’arrête pas, il doit me laisser. J’ai envi de le mordre pendant un instant, comme je l’ai fiat avec le Pacificateur, mais je n’ose quand même pas mordre mon mentor… « Tu vas monter et me dire si tu vois Blake. » « Non ! » Je n’arrête surtout pas de me débattre, mais si je sais que je n’ai pas le choix. Il finit par réussir à me mettre sur le cheval et vu que je sais que si je débarque, il me remontra, je me mets debout sur son dos. J’ai de l’équilibre, je ne tomberai certainement pas. Je regarde autour de moi, je l’aperçois, après quelques minutes d’observation. Je vois aussi Milicen, qui est encore plus prêt. Je débarque du cheval et me tourne vers mon mentor, j’hésite à le gifler, je suis vraiment en colère, mais j’ai surtout honte. « Il est à environ huit cent mètres au sud de nous. Je vais chercher mon amie, on se rejoint à la sortie. » En fait, c’est plutôt par ce que je ne veux plus le voir… J’ai besoin d’être loin. Et puis que je sais maintenant où est Millie. Sans le laisser poser un mot, je me mets à courir vers la direction où j’ai vu Milicen. Avec chance, je la trouve assez rapidement. « MILICEN ! », je cris de tout mes poumons, je vais la rejoindre bien vite.



___________________________________________________________

♠️♠️♠️
Ce qui me touche, c'est toi, et le bruit de tes pas, ce qui fait mal, c'est toi, quand tu es loin de moi. C'est pour ça que tu dois partir. Me laisser seule. Car je suis forte et ma vie n'a point d'importance à comparer à la tienne. Cours cours ! Va ! Et je m'attends pas. Car je serai à jamais loin de toi. Mais avant je dois te dire quelque chose... Je t'aime.

♠️♠️♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 63
◭ District : 9 la mentor avec une touche de rébellion..
◭ Arrivée à Panem : 30/04/2012
◭ Double compte : Milicen ♥

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 21:42


It's just a game.. are you sure ?



la survie


Je regarde mes tributs montaient dans leur char. Je serre les dents, je setresse, tout devrait bien se passer. Je me concentre sur leur char qui avance, aucun des deux ne se retournent. Je sens mon corps se serrer, pourquoi je suis si stupide pour m'attacher à eux si vite, je suis une personne stupide et trop sensible, sérieusement je n'aurais pas dû être mentor.. pourtant je sais qu'ils ont besoin de moi ces gamins, et pas seulement Milan et Leandra.

Lorsque le char le suivant se met à avancer je m'éclipse rapidement. Je suis une rebelle avant tout, plusieurs personnes le savent, la styliste amie avec moi, Eury par exemple. Je stresse un maximum, les rebelle envahissent le Capitol ce soir, je les accompagne, pas question de rester à l'écart. Même en talon aiguilles je me débrouille. J'entends la première explosions, je frémis. Les poiles de mon corps se dressent. J'avance vers le cirque, c'est la panique, quoi..Mais rien ne se passe comme prévu, les pacifiateurs semblent trop nombreux.. comme prévenus.. une taupe ? Je ne sais pas maisje dois trouver Adrastrée.. elle est quelque part à mon avis, après tout elle faisait parti des rebelles.

Je cours - oui même en talon - et je vais dans les couloirs du cirque. J'attrape une petite vitre de sécurité et j'attrape la hache de sécurité. Je fonce vers le cirque, y aller sans arme c'est du suicide, je pense à mes tributs et je ne veux même pas penser à ce qui a pu se produire pour eux. J'espère qu'on ne les tuera pas, que les pacificateurs ne s'en prendront pas à eux. Je cours dans la foules, criant le prénom d'Adra, de Milan ou de Lean. La foules panique, je me sens bousculer dans la direction opposé, je résiste.

Je cherche partout, puis je vois un combat avec un pacificateur. Il est de dos, mais je vois la personne à qui il s'en prend. Cameron, le mari d'Adra, mon district ! Connard ! Cameron tombe au sol, Adra se jette entre les deux. Elle est suicidaire ou quoi, elle n'a aucune arme ! Je fonce en sa direction. Je plante la hache dans son dos. Moi je ne tenais pas trop à la mort d'une amie si proche !

- Je n'y tiens pas moi !

Je regarde l'homme s'écrouler, je pense qu'il a son compte. Je reprend ma hache et je regarde Adra et son mari.

- Besoin d'aide ? Tu as vu Milan et Lean ?








redsky


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 22:01




You're a zombie

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD



La fumée m'étouffe. Je ne vois plus grand chose et je déteste cela. Une sensation de claustrophobie surgit. Je déteste les endroits confinés. Personne ne le sait, après tout qui connait mes véritables faiblesses ? Je tente de respirer normalement. Je tousse, une sensation désagréable envahis ma bouche, la poussière. Je saisie une barre de fer, le premier pacificateur qui me touche il subira celle ci. Je garde mes chaussure à talons ultra hauts. Après tout un talon peur faire mal aussi. Je les laisserais volontiers en cas de besoin.

Je hurle le prénom de mon cousin, la peur surgit, et si lui avait été touché par une explosion, ou encore par un pacificateur, je le connais, il va vouloir se battre, il déteste les jeux, et tout ce qui va avec, c'est pour cela qu'il m'en voulait tant. Il pensait que je m'étais portée volontaire, seulement je n'ai même pas eu le temps de le faire, et je veux qu'il sache, je ne veux pas que nous nous quittions fâchés, ce serait trop dur je m'en voudrais trop.

Je repense à ma meilleure amie, Heaven. Elle était devant moins il y a quelques minutes, et la poussière me cache la vue, je ne veux pas qu'on lui fasse du mal à elle aussi. Je hurle également son prénom après celui de Thybalt. Je tousse encore. C'est dégueulasse les cendres. Je ne bouge pas, je crie, s'ils m'entendent ils chercheront la provenance de ma voix. Et cela fonctionne, la voix de mon amie se fait ressentir. Heaven. Elle se montre rapidement en courant. Je me jette dans ses bras.

- Heaven, c'est quoi tout ce bordel ? Qu'est ce qui se passe ? Les rebelles ? Tu as vu Thybalt ? Il faut le retrouver, on ne peut pas partir sans lui !


Je n'ai jamais parlé aussi vite je crois. Mais au moins j'ai sorti tout ce qu'il fallait demander. Je me sens essoufflé. Il faut sortir d'ici, on ne sait pas si il y a d'autres explosions de prévu..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 19
◭ District : 5
◭ Arrivée à Panem : 13/07/2012
◭ Double compte : Nope

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 22:36

Toute mon attention occupée à chercher un moyen de sortir du cirque sans blesser encore plus Alayna, je vis à peine l'homme s'approcher et nous écarter, l'autre tribut et moi, pour s'occuper d'elle. Même si, je le compris bien vite, ce n'était nullement pour la blesser plus qu'elle ne l'était déjà mais pour l'aider, je sentis une bouffée de rage m'envahir, plus encore quand il m'ignora entièrement avant de l'amener avec. Pensait-il que nous ne pouvions nous occuper d'elle correctement, la sortir d'ici ?Mais je sais au fond de moi qu'il est plus apte que moi à la protéger, qu'il ne laissera rien ni personne s'attaquer à elle sans se battre. Je les laisse donc partir, certaine de pouvoir retrouver ma si fantastique styliste au mieux de sa forme plus tard. Que faire alors ?Les suivre au risque d'être considérée comme une potentielle ennemie malgré mon rang de tribute ?Ou quitter le cirque par mes propres moyens ?« -Tu n'as pas besoin d'eux pour survivre...Montre que l'arène sera pire, montre qu'elle ne te fais pas peur..., souffla la petite voix de mon esprit si semblable à celle de mon frère bien-aimé. Que j'écoutais encore une fois, la seconde solution me semblant en effet la plus adéquate. Sauver ma propre vie était primordial. Je ne devais pas mourir ici, ma famille et mon district ne s'en remettraient pas. Enfin si mais mourir dans cet enfer de cris et de flammes...Jamais. Courir. Mes jambes agirent d'elles-mêmes et je me faufilais adroitement parmi la foule paniquée avant de me rappeler l'autre tribut. Nous n'étions pas encore dans l'arène, l'entraide ne nous était pas interdite.

-RELÈVE-TOI !

Après avoir rebrousser chemin, ce fût pour hurler à l'autre tribut de se relever, consciente qu'elle risquait une mort certaine à rester ainsi par terre. Je pourrais la laisser ici, mourir et me rapprocher légèrement de la victoire aux Jeux mais je ne suis pas comme ça. Je ne suis pas cruelle au point de ne pas laisser leur chance à mes adversaires. C'est dans l'arène que notre cruauté, propre à tout homme, doit s'exercer. Pas ici, surtout pas ici. Mon instinct de survie me hurlait de la laisser trépasser quand il me fût impossible de la retrouver au milieu de la folle agitation de la foule mais ma raison me poussais à la retrouver. Je me jetais donc contre toute personne passant devant moi, poussant avec violence pour me frayer un chemin tout en cherchant la tribut. Que je retrouvais blottie dans un coin. Avec un soupir, je m'approchais et lui tendis la main. Libre à elle de me suivre ou pas rejoindre Alayna et l'homme inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 209
◭ District : District 11 Ҩ L'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 19/04/2012
◭ Double compte : Adam R. Blackson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 22:36

« Si tu ne sais pas où tu vas,
Souviens-toi d’où tu viens. »


La vision que j’avais du capitole se brisait sous mes yeux. Ils m’avaient toujours parut insaisissables dans mes pensées, perchés dans leurs grandes tours, masqués derrière leur maquillage. Je les imaginais froids et sans pitié, n’ayant aucune crainte que celle de ne pas pouvoir satisfaire leurs désirs sadiques. Mais au fond ils n’avaient rien de plus à offrir que les autres, que nous. Cette découverte intensifiait la douleur que le froid m’infligeait, et j’aurais aimée pour la première fois depuis que j’avais quitté mon district, retrouver la chaleur de ma maison. Moi qui passait mon temps à fuir ce substitue de famille, je me rendais compte de l’importance qu’elle avait pour moi. Mais il n’y avait désormais plus qu’ici, qu’Andreas, que Sean… Je sentis son bras m’entourer, recroquevillant mes jambes comme pour me protéger. J’étouffais la peur que je pouvais avoir vis-à-vis de lui, de ses gestes, me concentrant sur son silence qui quelque part me rassurait. Je sentais déjà mon corps frissonner un peu plus sous le contact de sa chaleur, ma main se raidissant au toucher de la sienne. Mes yeux étaient perdus dans le vide, ma respiration retenue alors que j’écoutais chaque bruit avec appréhension. Mais je n’entendais que ses battements de cœur frapper contre sa poitrine, résonner à mon oreille. Je restais immobile sous son emprise, hypnotisée par le simple son de ces battements qui me fascinaient, les miens résonnant jusqu’à ma tempe pour me faire retrouver pieds.

J’étais incapable de bouger, de parler, comme si chaque geste, chaque mot que je pouvais dire gâcherait tout. Pourtant je me répétais qu’il n’y avait rien à gâcher, que j’étais ridicule à penser ça. Mes doigts se serraient, ma main lâchant celle de Sean pour trouver le contact humide du sol et m’aider à me soutenir sans l’aide du torse de Sean. Tête baissée je me tétanisais, me redressant sans croiser son regard pour glisser ma tête sous son bras et retrouver ma solitude. J’aurais voulu dire quelque chose, me préparer à retourner dans la foule mais je ne faisais rien, inspirant doucement et silencieusement en fermant les yeux. Je restais déstabiliser d’être aussi proche de quelqu’un pour l’avoir laissé briser la seule chose qui me protégeait. Je ne faisais plus que fuir sa présence, observant le ciel comme si c’était à lui de parler. Mais j’avais aussi peur d’entendre sa voix, l’imaginant en colère, agressif. Ma paranoïa devenait déconcertante et même les quelques secondes qui s’étaient écoulées devenaient une éternité.

Je tournais la tête en lui souriant, aussi présente qu’absente. Je ne voulais pas qu’il y voie cette marque de faiblesse, et qu’il parvienne à interpréter mes gestes. J’aurais sans doute préférée qu’il y prenne pour lui plutôt qu’il ne se rende compte de ce qui me terrorisait. Des peurs qui se multipliaient mais qui devenaient plus présentes à l’approche des jeux. Je ne parvenais plus à les combattre, comme résigner à y perdre en espérant gagner. Je n’étais pas assez forte pour être une tueuse, une combattante, ni même pour affronter les dernières choses que je connaîtrais. Je fuyais une fois de plus son regard, effaçant mon sourire pour lui demander d'une voix faible.

« Tu as réfléchis ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 212
◭ District : 11, l'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 17/04/2012
◭ Localisation : Caché dans les hautes herbes

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Mer 18 Juil - 23:13




    « Je sentais son souffle chaud caresser mon torse dénudé uniquement recouvert de cette poudre dorée, il y avait quelque chose que j'appréciais dans cette situation, peut-être ses cheveux qui me chatouillaient la peau, ou ses doigts entremêlés aux miens. Non, je n'appréciais que la chaleur, Sean tu n'apprécies que la chaleur ok? Elle ne bougeait plus, j'alignais ma respiration avec la sienne et me laissai partir dans ce qui sera peut-être un sommeil réparateur. C'était étrangement parfait, j'avais l'impression de retrouver cette sensation étrange que j'avais avec Sarah, comme une sorte de boule au fond de ma gorge qui n'était pas naturelle. La main d'Hécate se détacha brutalement de la mienne et je relevai ma tête d'un sursaut, vérifiant que personne ne m'avait arraché la jeune femme. Elle se dégagea de mon étreinte, préférant la froideur du sol plutôt que de la chaleur de mes bras. Je ravalais ma salive et regardais de l'autre côté de la rue, tournant ainsi la tête à Hécate. Je me sentais tellement idiot, mais comme j'ai pu croire ne serais-ce qu'un instant que Hécate pourrait.. Non c'est absurde, n'y pense même pas Sean, n'y pense même pas. Je faisais mine de regarder quelque chose, n'osant pas avouer ma peur de croiser le regard d'Hécate. Je ne me sentais pas très bien, un goût amer s'installait dans ma bouche. Je me décidai enfin de jeter un rapide coup d'oeil à Hécate et croisai son regard malgré moi, elle semblait pensive elle aussi. Elle m'adressa un vague sourire et me demanda si j'avais réfléchis. Je n'avais pas réfléchis, comment j'aurais pu, j'étais presque en transe.

    « Oui, suis-moi on rentre à l'hôtel »

    Je connaissais vaguement le plan de la ville, alors je me levai d'un bond, tendis instinctivement ma main à Hécate pour l'aider à se relever mais effaçai rapidement mon geste, elle avait refusé cette main plus d'une fois, pourquoi voudrait-elle de moi maintenant? Je regardai le bout de la rue, j'avais envie d'exploser, quelque chose n'allait pas, je ne me sentais pas très bien, mon petit coeur battait tellement fort que je ne pouvais même plus compter sur lui pour me guider. J'emmenai hécate au travers des rues, luttant pour ne pas m'écrouler de sommeil mais aussi - aussi étrange que cela puisse paraître - de sanglot. Il nous falait encore tourner à gauche puis à droite puis nous étions à l'hôtel. Je me retournai pour adresser un sourire triomphal à Hécate. « Hé vous là-bas! » Mon coeur s'arrêta, des Pacificateurs avançaient vers nous


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 209
◭ District : District 11 Ҩ L'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 19/04/2012
◭ Double compte : Adam R. Blackson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 19 Juil - 0:40

« La Vie est un collier de peurs. »
Björk


Mon cœur paru se briser sous le geste de Sean, sa main disparaissant tendu disparaissant en une fraction de secondes de devant mon regard. Comme s’il cherchait à me punir de ma froideur. Moi-même je me maudissais d’être incapable de profiter de sa chaleur comme j’aurai voulu le faire, les sensations souillée par un seul souvenir. En silence je me redressais seule, mes pieds nus frigorifiés piétinant le gravier. Je tenais mes chaussures fermement dans ma main, marchant sur la pointe des pieds pour minimiser le contact avec le sol sale et humide. Malheureusement je ne parvenais plus ne serait-ce qu’à avoir le courage de remettre ces talons vertigineux qui m’avaient torturés jusqu’aux muscles de mes cuisses. Je préférai tout de même les prendre, imaginant la chaleur de l’eau contre ma peau lorsque je serai enfin sous la douche. Sean était si silencieux que je n’osais rompre le calme qui creusait peu à peu ce faussé sombre entre nous. Je me contentais de le suivre, cherchant à garder mes esprits malgré l’épuisement, et inconsciemment la présence de Sean en restant assez proche de lui pour être rassurée. Mes yeux n’arpentaient même plus les rues, figés sur ses pas, remontant parfois jusqu’à la main dont il m’avait privée. C’était si ridicule, je savais quelque part que je ne l’aurais sans doute pas prise dans la mienne, malgré cette envie prédatrice qui m’incitait à penser le contraire.

Il y avait cette sensation qui me hantait encore, mélange de bien-être et d’interdit. Ma joue paraissait me brûler de la chaleur éteinte qu’il avait laissée sur ma peau. C’était si insignifiant, et si important à mes yeux. J’avais peur de la douleur dans ma poitrine, et dangereusement du fait qu’il puisse disparaitre, comme s’il restait mon dernier lien avec la vie. Il était comme un dernier soutien, et en même temps comme le reflet de tous les hommes. J’avais peur de lui faire confiance sans comprendre que cette confiance je lui avais déjà accordée, me refusant à l’admettre. Mais c’est grâce à cette panique que je m’étais rendue compte qu’il avait été la seule personne avec Andreas avec qui j’aurais voulu être pour faire passer cette soirée.

C’est pensivement que je levais les yeux vers son sourire, une voix agressive et sûr d’elle me refaisant prendre conscience. Je n’apercevais que les tenues blanches des pacificateurs, rompant la noirceur des rues comme pour affirmer leur présence. Ils n’étaient que deux mais je savais qu’ils n’étaient pas les seuls à arpenter la ville avec ce qui se déroulait à la parade. Les seules images qui me venaient à l’esprit en les regardant étaient celles de la parade, lorsqu’ils s’étaient soudainement mit à frapper et remettre à leur place les pauvres malheureux qui croisaient leur chemin. Je gardais cette peur qu’il nous inflige la même chose, me sentant incapable de me débattre face à eux. La seule chose dont j’aurais pu être capable c’était de courir, le plus vite que je le pouvais. Seulement je ne pouvais pas laisser Sean ici et la moindre tentative de fuite les auraient sans doute animés d’une colère sans borne. Inspirant une bouffée d’air je me plaçais vers Sean, attrapant sa main dans la mienne pour la serrer nerveusement.

« Nous sommes les tributs du 11, nous essayons de retrouver l’hôtel… »

J’avais dans l’espoir qu’ils seraient plus compatissants envers nous pour notre rang, le capitole nous protégeant pour que nous soyons assez forts pour leur offrir des Hunger Games de qualité. De plus nos tenues arboraient fièrement notre appartenance à la parade. Mais leur apparence était si froide que je doutais de leur bonne réaction. Peu à peu ils approchèrent d'une démarche bruyante qui retentissait dans les tréfonds de la nuit. Mon regard s'assombrit alors que je lâchais la main de Sean, l'un d'eux m'empoignant violemment par le bras pour m'écarter de mon compagnon. Je serrais le poing, raidissant mes muscles alors que les chaussures que j'avais dans mes mains venaient heurter le sol.

« Hey ! Mais vous avez rien d'autre à faire ?! »

Je retrouvais mon agressivité habituelle, me sentant souillée par le contact de la main de l'homme sur mon bras. Ne pouvant me protéger par ma force, je me contentais de leur cracher mes mots aussi pathétiquement que ça pouvait l'être, devenant soudainement plus froide. Le deuxième pacificateur s'approchait de Sean non sans un regard vers son collègue qui observait la scène comme si je n'existais pas. J'essayais tant bien que mal de récupérer les chaussures avec mon pied mais je ne pouvais détourner mon regard du deuxième pacificateur. Je repérais alors l'étrange arme qui trônait sur la hanche des pacificateurs, profitant de l'attention qu'ils portaient à Sean pour glisser avec difficulté mon bras libre jusqu'à celle de l'homme qui me tenait. Je fermais les yeux en coupant ma respiration, espérant qu'il ne s’aperçoive de rien. Une fois le contact de mes doigts sur l'objet je l'arrachais rapidement de son étuis pour le lancer du mieux que je pouvais vers Sean. La pacificateur écrasa mon poignet dans sa deuxième main, obligeant mes genoux à toucher le sol pour que je m'immobilise.




Dernière édition par Hécate D.Winslet le Jeu 19 Juil - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 23
◭ SOS : 467
◭ District : Un
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Double compte : Amelya L. Kennedy
◭ Localisation : Je ne sais plus trop où je suis...

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 19 Juil - 12:57





J’étais partie si rapidement, qu’on n’avait pas pu me retenir. De toute façon j’aurais tout fait pour partir. Maintenant je courais dans la direction de Milicen. À peine fut-elle près de moi qu’elle se jeta dans mes bras. Je la serrai fort. Ça faisait du bien de voir quelqu’un qu’on connaissait. Je l’avais perdue de vu car un Pacificateur m’avait éloignée d’elle. Je voulais lui dire un mot, mais elle fut plus rapidement que moi, et elle parlait si rapidement que je n’arrivais pas à le croire. « Heaven, c'est quoi tout ce bordel ? Qu'est ce qui se passe ? Les rebelles ? Tu as vu Thybalt ? Il faut le retrouver, on ne peut pas partir sans lui ! » Elle est essoufflée, ça se voit. « Oui, les rebelles ont fait une attaque pour sortir les tributs de là, c’est ce que mon mentor m’a dit en tout cas. Je suis d’accord, on doit trouver Thybalt. Je ne l’ai pas vu, par contre. Et on doit se dépêcher. Je vois que tu as une arme. » Je regarde autour de moi, je dois en avoir une moi aussi, pour frapper n’importe qui, qui se mettrait à travers de moi chemin. Je regardai à nouveau Milicen, et lui souris en lui disant « On y va ! » Nous partîmes ensemble, nous nous séparerions plus à l’avenir, faites-moi confiance. Je courrais dans tous les sens, je regardais partout. Je ne le voyais pas. Je n’aimais pas ça, non, je détestais ça. Il aurait pu lui arriver n’importe quoi. En plus je ne voyais pas bien avec tout ce monde. J’avais envi de me mettre à courir vers la porte, à le laisser seul, mais je ne voulais pas lui faire ça. Il était mon ami après tout. J’avance, mais je commence à désespérer. Je commence à crier son nom, en espérant qui va me répondre, mais en vain. Je désespère. J'entendu un autre explosement. Je me retourne vers Milicen « On a plus le choix, nous devons partir, c'est trop dangereux. Thybalt va survivre, il est peut-être même déjà sorti d'ici, allez viens. » Je ne l'a laissé pas répondre. Je lui pris le bras et l'amménai vers la sortie.



___________________________________________________________

♠️♠️♠️
Ce qui me touche, c'est toi, et le bruit de tes pas, ce qui fait mal, c'est toi, quand tu es loin de moi. C'est pour ça que tu dois partir. Me laisser seule. Car je suis forte et ma vie n'a point d'importance à comparer à la tienne. Cours cours ! Va ! Et je m'attends pas. Car je serai à jamais loin de toi. Mais avant je dois te dire quelque chose... Je t'aime.

♠️♠️♠️


Dernière édition par Heaven K. Wooling le Jeu 19 Juil - 16:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 112
◭ District : 2
◭ Arrivée à Panem : 24/04/2012
◭ Double compte : Avalon

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 19 Juil - 16:08




You're a zombie

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD


Heaven, elle est là, je ne suis plus toute seule, je ne suis plus seule avec un tribut.. je me retourne il a disparu.. lui qui voulait tant jouer au tueur dans l'arène aurait-il pris la fuite ? Je rigole presque, tellement c'est pitoyable. Je garde mon anxiété pour moi, je ne sais pas où est mon cousin encore. je veux juste savoir o* est Thybalt et retrouver Heaven. J'entends sa voix et je ne tarde pas à la serrer dans mes bras. L'adrénaline me fait parler à toute vitesse. Pourtant Heaven semble tout comprendre. Elle répond à tout. Donc nous avons à faire à des rebelles, logiquement ils ne viennent pas pour nous faire du mal alors, à moins qu'on soit pour les jeux dans ce cas on se rebelle contre eux, mais je ne crois pas que ce soit notre cas. Nous voulions y aller histoire de faire honneur à nos districts, et surtout pour sauver des vies. Nous étions entraînés, nous avions beaucoup moins de chances d'être tué, même si pourtant nous savions que l'une comme l'autre avions de grands risques de mourir dans l'arène peut-être même en sauvant l'autre, ou en voulant une vengeance. Je sais que si Heaven mourrait je traquerais celui qui a mis fin à ses jours, pareil pour Thilbalt.

Voyant que j'ai une arme elle en saisie une aussi. Ce n'est que fortune c'est sûre ! Mais je suppose qu'on peut blesser avec ça. Nous partons à la recherche de mon cousin, je refuse de partir sans savoir où il se trouve. Je panique à l'idée de découvrir son corps au sol, dans sa belle tenue de parade. Je ne veux pas voir ça, je sais qu'il est impulsif et qu'il déteste les jeux, il voudra surement se rebeller aussi.. On a beau crier son prénom rien, il ne répond pas et j'ai peur, peur de ne plus jamais le revoir alors qu'il m'en voulait, je veux qu'il sache que je n'ai pas été tiré au sort, cela aurait pu arriver mais non ! Heaven veut sortir, elle n'a pas tort, mais je ne veux pas, je ne peux pas. Il est hors de question que je sorte du cirque sans avoir retrouver Thilbalt..

- Non Heaven hors de question que je sorte. Thilbalt est peut-être blessé, et je ne peux pas le laisser. Pars toi, on se retrouvera si tu veux plus tard..




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 23
◭ SOS : 467
◭ District : Un
◭ Arrivée à Panem : 12/04/2012
◭ Double compte : Amelya L. Kennedy
◭ Localisation : Je ne sais plus trop où je suis...

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 19 Juil - 16:42





« Non Heaven hors de question que je sorte. Thybalt est peut-être blessé, et je ne peux pas le laisser. Pars-toi, on se retrouvera si tu veux plus tard. » Je ne peux pas abandonner Milicen. Je sais que c'est risqué, mais je ne me permets pas de la laisser seule. Nous avons été séparées une fois, et ça ne se reproduira pas. En plus, je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose, et je pourrai m'en assurer si je reste avec elle. « Je reste avec toi, de toute façon, je ne crois pas qu’on puisse sortir… Bon, on doit faire quelque chose. Tantôt, je suis montée sur le dos d’un cheval pour te trouver. On pourrait faire de même avec Thybalt ? » Elle semble accepter. Je me dirige donc vers le cheval sur lequel je suis montée tout à l’heure. Il est resté à la même place. Il ne semble pas être énervé. Je m’assure que Milicen est toujours là. Je monte sur le dos du cheval, et je me place comme j’avais fiat la première fois. Je regarde, il y a temps de gens, c’est difficile de trouver quelqu’un en particulier… Par contre, je pense que je l’aperçois. Oui c’est lui ! On doit le rejoindre. Il est dans un coin. Je pose les deux pieds sur la terre et me tourne vers Millie. « Je l’ai vu. Il est là-bas ! », Dis-je en pointant une direction. À peine ais-je pu dire ça, je me mis à courir en ligne droite.



___________________________________________________________

♠️♠️♠️
Ce qui me touche, c'est toi, et le bruit de tes pas, ce qui fait mal, c'est toi, quand tu es loin de moi. C'est pour ça que tu dois partir. Me laisser seule. Car je suis forte et ma vie n'a point d'importance à comparer à la tienne. Cours cours ! Va ! Et je m'attends pas. Car je serai à jamais loin de toi. Mais avant je dois te dire quelque chose... Je t'aime.

♠️♠️♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 212
◭ District : 11, l'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 17/04/2012
◭ Localisation : Caché dans les hautes herbes

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 19 Juil - 21:32




    « Je sentais ses doigts chauds écrasés étrangement les miens dans un mouvement d'angoisse, même si cela ne signifiait rien pour elle pour moi ça e ndisait long et je ne pu m'empêcher d'avoir un sourire en coin. Seulement celui s'effaça aussi rapidement qu'il était apparu lorsque Hécate avoua aux Pacificateurs que nous étions les tributs, je voulus lui adresser un regard pour lui dire de ne pas poursuivre mais ce qui était fait était fait. Les deux Pacificateurs se regardèrent, deux tributs clandestins en effraction, ils ne pouvaient pas rêver mieux. Mes doigts tremblaient lorsqu'ils s'approchèrent bruyament, ils me séparèrent d'Hécate, ce qui me coûta quelques secondes à regarder bêtement mon amie se faire broyer les poignets. Je jetais des regards noirs aux deux hommes, j'étais legèrement plus grand qu'eux, d'au moins une tête et bien plus fort, mais pas la peine de jouer les héros, je n'allais pas m'attaquer à deux Pacificateurs. Quoi que, si nous étions rapide nous pourions nous en sortir plutôt facilement. Hécate semblait sur la même d'onde que moi, je la voyait approcher dangereusement sa main du couteau que le Pacificateur portait à la ceinture. J'essayais d'avoir l'air farouche afin qu'ils concentrent toute leur attention sur moi tandis qu'Hécate profitais de sa kleptomanie pour nous tirer d'affaire. Je léchai machinalement mes lèvres encore poudreuses et Hécate lança tant bien que mal l'arme dans les airs en ma direction. Je sautai sur moi-même pour attraper le couteau qui glissait entre mes doigts, j'épousai la forme de l'arme et plantai violement la lame dans une des cuisse du Pacificateur qui poussa un cri de douleur comme si je l'avais saigné. Je poussai l'autre Pacificateur pour qu'il relâche mon amie et lui jeta un rapide coup d'oeil, elle ne semblait pas blessée. Nous devions rapidement nous dirigés vers la tour, mais je restai un instant immobile, je voulais savoir si Hécate voulait se venger et couper un petit bout de jambon sur le Pacificateur encore valide.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Age du joueur : 23
◭ SOS : 12
◭ District : District 1
◭ Arrivée à Panem : 13/07/2012
◭ Double compte : Non
◭ Localisation : Où vous voulez, quand vous voulez.

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 19 Juil - 21:33

LA PARADE & LE BAL

Avais-je le choix de me retrouver coincé ici? Dans une destinée qui n'est pas la mienne? Heaven, l'autre tribut de mon District, était toute heureuse de faire parti des Hunger Games alors que moi, je voyais cet évènement comme un contrat de mort signé par le Capitole lui-même. Alors que nous étions en route vers là-bas, justement, je sentais cette excitation qu'Adam, mon mentor, et Heaven ressentaient face aux évènements qui allaient arriver. Ça m'en donnait mal au coeur à vrai dire... Je décidai tout simplement de me diriger vers ma chambre dans le train et de m'étendre un peu. Je n'avais pas le coeur à tenter de gagner le respect des autres ou des sponsors, je voulais tout simplement retourné chez moi et emmener Lily avec moi, était-ce trop demandé? Peu importe, je terminai par m'endormir dans les bras enveloppant de Morphée et ne fis que ces cauchemars hideux sur les Hunger Games.

***

« Hé la belle aux bois dormants, réveilles-toi! » - Je vis alors Adam me secouer de son seul bras qu'il pouvait bouger, il avait un sourire énorme dans son visage et j'entendais à l'extérieur des cris de joies mélangés à ceux de l'excitation. Mon cerveau fit tout de suite le lien : Bienvenue au Capitole Blake Arbor. Je me levai péniblement en repoussant son bras et le dévisageai, il avait probablement comprit que je n'étais pas d'humeur car il s'en alla aussitôt sans chigner. J'allai ensuite vers le lavabo et bu tellement d'eau que je crus pouvoir me transformer en poisson à cet instant même. Alors que je marchais vers la sortie, j'entendais l'eau cogner dans mon estomac... Ça faisait un bruit sympa à vrai dire et c'est la seule chose qui me fit sourire lorsque je sortis de ce foutu train. Les gens qui criaient et qui se bousculaient n'avaient rien de bien joyeux ou qui donnait envie de sourire à notre tour. Ils avaient l'air enragés, tout simplement. Je marchai entre deux files des personnes qui criaient mon nom ou qui criaient celui de mon grand-père tout en faisant des allusions à moi-même. Ceux qui faisaient cela, j'avais tout simplement envie de les frapper en plein visage pour qu'ils se la ferment. Mais Adam me poussa pour que j'avance aux côtés d'Heaven.

***

Nous sommes entrés à l'intérieur pour se préparer au défilé des Tributs autrement dit, une espèce de parade des futurs décédés. Heaven et moi furent séparés bien rapidement pour que l'on aille se préparer. On coupa mes cheveux, que les stylistes trouvaient trop longs, on m'épila le peu de barbe qui me restait, on épila mes aisselles et même mes jambes! Décidément, je n'aurais pas fait une bonne femme car l'épilation m'avait fait dire des mots dont moi-même j'ignorais l'existence! On m'habilla d'un habit étrange d'un bleu un peu plus foncé que la robe d'Heaven, m'enfin, c'est ce qu'ils disaient... Ils ne coiffèrent même pas mes cheveux, ils les laissèrent en bataille et ils mirent un truc sur mon costume qu'ils disaient que ça allait faire halluciner les spectateurs, mais ils refusaient de me dire ce que ça pouvait bien être.

***

Le passage, les cris, les encouragements. Je savais ce que ma tenue avait de spécial, à chaque décibel que les cris de la foule criait, ma tenue prenait une teinte différente, parfois rouge, parfois orange, parfois jaune, parfois verte, parfois mauve, tout dépendant des spectateurs. Et ceux-c le remarqua très vite car ils se mirent à crier d'une force que je leur croyait impossible. Ma tenue devint alors d'un blanc éclatant et je regardai devant, un énorme sourire aux lèvres. Ils m'encourageaient, moi, un simple bonhomme du District 1 descendant d'un demi-finaliste des jeux. Je n'en revenais pas, c'était impossible! Mais le passage fut de courte durée et ce fut ensuite le bal...

***

Le bal était fabuleux, les invités y étaient tous étranges et les pacificateurs passaient toujours à deux doigts de m'arracher un bras. Ils étaient étranges, et tout le monde portaient des vêtements colorés et à chaque fois qu'ils passaient près de moi, ils criaient à tue-tête pour voir ma tenue changer de couleur. J'attirais l'attention, et je crois que c'était une très bonne nouvelle. Marchant aux côtés d'Heaven et mon mentor, on faisait tourner les têtes et avec fierté. Mais quelque chose se produisit. Quoi? Je ne sais pas. Je sais tout simplement qu'un gars me fonçai dedans et que je m'enfonçai dans la dense foule. Je perdis du regard Heaven et Adam, je frappai l'homme qui me retenait au sol et me leva d'un coup. Les applaudissements et les cris fusèrent de partout : « Merci, merci... » - J'avais un sourire au visage, peu importe ce que je faisais les gens réagissaient. Je cherchai Lily du regard, ayant échapper à la surveillance très stricte de mon mentor. Je m'enfonçai alors dans la foule et je la vis. Je tentai de la rejoindre mais elle disparut à nouveau dans la foule. Mais où étais-je bordel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 209
◭ District : District 11 Ҩ L'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 19/04/2012
◭ Double compte : Adam R. Blackson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Jeu 19 Juil - 22:38

« Je voulais que tu comprennes ce qu’est le vrai courage, au lieu de t’imaginer que c’est un homme avec un fusil à la main. Le vrai courage, c’est de savoir que tu pars battu, mais d’agir quand même sans s’arrêter.»
Harper Lee


Il m’avait paru qu’une seule fraction de seconde s’était écoulée entre le moment où mes genoux avaient touchés terre et l’instant où mes poignets furent libérés. Je me relevais automatiquement, caressant mes poignets en silence pendant que mes yeux se jetaient sur l’homme compressant sa cuisse. Je jetais un regard furtif à Sean, ne comprenant pas son immobilité alors que ma seule envie était de m’échapper d’ici. Ma peau était brulante, mon souffle étonnement calme. Je fuyais la vue des pacificateurs, abandonnant mes chaussures pour m’élancer vers la tour, entrainant le bras de Sean dans ma course pour le relâcher presque aussitôt. J’attendais qu’il me suive, pourtant je ne voyais plus la grande entrée de l’immense bâtiment, la chaleur de l’appartement semblait déjà faire réagir mon corps. J’essayais de ne penser à rien, peut-être y arrivais je. La lumière du grand hall éclairait déjà la poudre dorée qui paraissait tomber en cascade sur mon corps, mes yeux se confrontant au reflet de marbre qui me mouvait dans le verre des vitres.

Je pénétrais avec appréhension dans le lieu, frissonnant sous l’effet de la chaleur contrastant avec le froid extérieur. Je tournais rapidement la tête pour me rassurer d’apercevoir la silhouette de Sean, l’entrainant avec moi dans l’ascenseur pour monter au onzième étage. Je ne parlais pas, me contentant de lui adresser un sourire pour qu’il ne se sente pas obliger de briser le silence. J’aurais imaginé que tout serait différent une fois arrivé ici, mais la chaleur qui se devait rassurante m’étouffait, l’absence de bruit devenant pesante. Je gardais la même sensation en pénétrant dans notre salle que lorsque je rentrais chaque fois chez moi, lorsqu’il n’y avait plus que l’obscurité dans le salon, et que j’imaginais mon père endormis aux côtés de celle qu’il aimait. L’image de la pièce qu’il faisait tournoyer dans sa main me revenait en tête, brouillant mon esprit. Je me disais que c’était l’épuisement, l’appréhension d’obtenir des représailles de la part des pacificateurs, l’idée d’avoir abandonnée Andréas sans aucun remord dans cette panique… Et bien entendu la peur que ce que j’avais ressentis dans les bras de Sean ne soit pas une marque de mon imagination. Je me tournais vers lui d’un air fatigué, déclarant faiblement alors que j’étais à peine rentrée dans la pièce.

« Je vais me doucher… Je me dépêche pour te la laisser. »

Je n’avais plus aucune envie de sentir cette saleté sur mon corps, me précipitant dans la salle de bain sans lui demander son avis. Quelque part ça me faisait du bien de retrouver une certaine solitude, mon bras se tendant déjà pour ouvrir le robinet d’eau. Je me regardais dans le miroir, mon air renfrogné n’arrangeant rien au tableau. Mon regard s’attarda sur cette robe que je ne pouvais plus supporter. Je ne parvenais même pas à ouvrir la fermeture, me décidant à la déchirer du mieux que je pouvais pour m’en débarrasser et la repousser dans un coin de la salle de bain pour m’immerger dans un soupir de satisfaction sous l’eau. [...]

Je me séchais rapidement pour enfiler un peignoir, observant désormais avec satisfaction ma peau débarrassée de tout ce maquillage. Je m’étais attelée à me doucher rapidement, sortant précipitamment de la salle de bain pour chercher Sean du regard, de peur qu’il n’est disparu, aussi stupide l’idée puisse-t-elle être. Laissant finalement échapper cette idée je me décidais à lui tourner le dos, marchant sans un mot jusqu'à ma chambre pour me rhabiller. Je ne parvenais plus à réfléchir, prenant place sur le grand lit en observant les immeubles silencieusement. Le bruit de l'eau résonna dans l'appartement, me sortant de mes songes. Je ne réussissais pas à fermer les yeux et faire comme si rien ne s'était passé, mes yeux fixant un point fixe dans le vide. Lorsque le silence de la salle de bain retomba, une atmosphère pesante me confina, me faisant prendre conscience que je ne réussirais pas à apprécier cette absence de bruit soudaine. Je me redressais d'un mouvement, ouvrant la grande armoire pour en sortir un débardeur et un short et recouvrir mon corps nu. Sans attendre je me dirigeais hors de ma chambre, croisant le regard de Sean pour lui déclarer stupidement.

« Je m'excuse. »


Dernière édition par Hécate D.Winslet le Ven 20 Juil - 21:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 43
◭ District : District 3 - Technologie
◭ Arrivée à Panem : 15/07/2012
◭ Double compte : Non
◭ Localisation : Dans un recoin, à regarder la lune

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 20 Juil - 15:23

    Les cris, les hurlements, l’agitation. Bousculades. Glapissements. Les combats, la rage, la violence. Et moi, au milieu, apeurée, comme un lapin lancé dans une cage aux lions. Ou aux serpents. Je suis une souris face à des boas constrictors. Je les regarde et leur violence m’effraie. Leur rage. Ils ont perdu leur humanité. Et moi, je reste là, sans faire un mouvement, collée à mon mur. Je les regarde. Je me dis que je ne veux pas devenir comme eux, jamais, ni maintenant, ni dans cette arène. Je ne veux pas qu’ils me prennent mon humanité. J’ai envie de pleurer, de désespoir. Ca ne rime à rien. Pourquoi attaquer le Capitol ? Le Capitol ne fait rien de mal, tout ce qu’il veut, c’est aider les gens. Il parait. Blessée, apeurée, je reste collée à ce mur. Blake. Blake. Où es-tu ? Je le cherchai des yeux. A la place, ce fut une chevelure rousse que je vis. Lucy, l’autre Tribut. Je fronçais les sourcils. Que faisait-elle ici ? Une envie soudaine d’éliminer un candidat avant que l’enfer ne commence. Je me raidis, mes muscles bandés, prête à la frapper si elle tentait quoique ce soit. Que les agressions de ce psychopathe portent leurs fruits. Mais à la place, elle se contenta de me tendre la main. Je l’observai, et il ne me fallut qu’une demi-seconde pour prendre ma décision. Analyser et tirer des conclusions de manière rapide avait toujours été un don, chez moi. Et là, le calcul était vite fait. J’avais plus de chance de m’en tirer, et elle aussi, si nous nous entraidions. Je fis un pas en avant, attrapa sa main, et nous nous mîmes à courir. En évitant les gens, les corps, les flammes. Je jetais des coups d’œil derrière moi souvent, cherchant Blake. Il avait sans doute déjà quitté le cirque. Il était sans doute à l’abri, avec Heaven et son mentor. Je ne l’avais pas vu. Je le cherchais, mais ne le voyait pas. Alors je pensais à Alayna. Brisée, cassée, entre les mains de ce psychopathe qui, pourtant, avait semblé ne vouloir que son bien. Mes sourcils se froncent, je tourne la tête à nouveau. Toujours pas de Blake. « Attention ! » Mes mains s’agrippent à la taille de la jeune rousse, et je l’attrape vivement, la décalant de vingt bons centimètres vers la droite. Deux hommes s’écrasent à l’endroit où se trouvait Lucy quelques instants plus tôt. Un Pacificateur, l’arme au poing, souris, visiblement satisfait du résultat. Je me remets à courir, entraînant la jeune femme derrière moi. Faut pas rester là. Sinon, c’est nous qui allons finir brûlées vives, ou éventrée par un Pacificateur. Les rebelles tentent de battre en retraite, je crois. Mais c’est impossible. Ils sont piégés. Ils sont condamnés. Ils vont tous mourir, il n’y a aucun moyen pour eux de s’en sortir. Mon cœur se serre à cette pensée. Bande d’idiots. Il faut être fou pour penser pouvoir faire plier le Capitol. Fou, ou stupide. Ou les deux. Devant nous, la sortie. Devant nous, la sortie se profile. Je crois, à moins que ce ne soit qu’un mirage. J’ai l’impression que mes pieds vont exploser. Marcher avec des talons, je sais faire, depuis des années. Courir avec, c’est une autre histoire. Je me baisse pour éviter un coude qui s’élance, me faufile entre les gens, comme une souris. Proche, proche, la sortie est proche, la sortie se rapproche, nous sommes sauvées, nous allons pouvoir sortir d’ici vivantes. Pour combien de temps, là est la question. Mais je vais revoir Alayna, je vais revoir Blake, la lumière du jour, je vais revoir… Blake ! Je me stoppe dans ma course, soudain, le regard fixé sur un point, plus loin. Ou plutôt un visage. Une tenue. Un homme. Je sens mon bras, tiré par la rouquine, et je lâche sa main. « Sors ! Tu n’es plus très loin de la sortie ! Il faut que j’y retourne… » Je lui lance un sourire, une esquisse de sourire, et tourne les talons sans demander mon reste, fendant la foule, bousculant les gens sans ménagements. « BLAKE ! » J’ai crié, hurlé. Je ne sais pas s’il m’a entendu, mais moi, je le vois, et je ne le perdrais plus des yeux. On doit sortir de là. Ensemble. Maintenant. « BLAKE ! » J’essaie, à nouveau. Oh, mon amour, m’entends-tu ! On marche sur ma robe, sur les lambeaux de ma robe. Elle se déchire un peu plus, et je finis par arracher moi-même les lambeaux qui pendent, par crainte de m’y prendre les pieds et de tomber, encore. Mon épaule me fait mal, chaque contact avec les autres est une lutte pour ne pas hurler ma douleur ! « BLAKE ! » Retourne toi ! Regarde moi ! Sauve moi ! Sauve toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 212
◭ District : 11, l'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 17/04/2012
◭ Localisation : Caché dans les hautes herbes

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 20 Juil - 20:01




    « Hécate attrapa mon bras et m'emmena avec elle dans une course effreinée vers la tour où nous logions temporairement jusqu'au début des jeux. C'était plutôt agréable de savoir que c'était elle qui m'avait pris et non moi qui l'avais forcé à me suivre. Mais ce petit nirvana ne dura que très peu de temps car Hécate s'écarta de moi une fois arrivé à destination. Une bouffée d'air chaud souffla son visage et j'en eu un haut-le-coeur, j'avais déjà l'impression d'éttoufer dans le hall de la batisse. Hécate se retourna vivement, surement pour vérifier que j'étais toujours - même si j'espérais étrangement au fond de moi que c'était pour une toute autre raison - et lui adressai un sourire qu'elle n'eu le temps de voir car elle se réfugia dans l'ascenceur en une fraction de seconde. Je me plaçai à ses côtés et me sentais gêné par ce lourd silence qui pesait entre nous. Les secondes me semblaient des heures, l'ascenceur montait si lentement jusqu'au onzième étage. Je m'avançais, sortant de l'ascenceur, dans la pièce et la jeune femme me regarda avec des yeux fatigués pour m'annoncer qu'elle allait prendre sa douche. Elle disparue quelques instants après sans que je n'eu pu dire un mot. Je traversai la pièce, faisant les cents pas, écoutant le bruit de l'eau qui s'écrasait sur le carelage de la pièce d'à côté où se trouvait Hécate. Je me remettais mes sentiments pour Sarah en question, était-il possible deux femmes en même temps? Je ne pense pas, si on aime vraiment quelqu'un on ne peut pas tomber amoureux d'une autre personne. Je m'écroulais sur le canapé et mis ma tête entre mes mains, pourquoi maintenant, c'était impossible, j'étais amoureux de Sarah pas .. d'Elle. Je me levai d'un bond lorsque Hécate sortit de la salle de bain en peignoir, je la regardais trotter rapidement vers sa chambre pour s'habiller je présume. J'allais chercher rapidement un sous-vêtement dans la mienne ainsi que cet affreux pantalon noir qui était fourni e obligatoire puis je dirigeai en toute hâte vers la salle de bain. J'enlevai le peu de tissu que j'avais sur moi, espérant voir ma peau en dessous mais découvrais avec horreur que même petites fesses avaient eus droit aux dorures. Je sautais dans la douche sans hésiter une seconde de plus et alluma le jet au maximum de sa puissance pour me laver rapidement. Je mettais trois tonnes de gel pour que cette saleté de peinture parte. En cinq minutes j'étais propre comme un sous neuf. J'enfillai mes vêtements après m'être séché puis sortai de la salle-de-bain en passant machinalement ma main gauche dans mes cheveux encore un peu humides. Hécate ne se trouvait nulle part. Je marchait dans le couloir, déçu, vers ma chambre, jetant un regard vers la porte de la sienne qui était en face de la mienne et je vis sa poignée s'eclanchée. Mon coeur tambourina dans ma poitrine et Hécate apparut à la porte, croisant mon regard et me dit quelque d'assez étrange, j'adoptai une expression de surprise, je devais vraiment avoir l'air bête dieu du ciel ..

    « Je m'excuse. »

    « Mais voyons, tu t'excuses de quoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 16
◭ District : 1
◭ Arrivée à Panem : 16/07/2012
◭ Double compte : Hécate D. Winslet

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 20 Juil - 20:07

A la chasse au Blake.


Le mentor n’avait pas pris conscience de son geste, observant à l’ordre de sa tribute la foule devant lui dans l’espoir d’y apercevoir la jeune Blake. Il était bien trop préoccupé par la perte de son deuxième poulain pour remarquer l’ombre de colère qui c’était immiscé dans le regard d’Heaven. Il n’a pas le temps de relâcher la bride du cheval que l’adolescente s’échappe déjà de sa présence. Adam prends rapidement sa cigarette entre ses doigts pour l’interpeller de toute sa voix sans qu’elle n’y réponde. Décidément ce n’était pas son jour. Il avait presque réussis à les réunir tous les deux, et voilà que la jeune femme prenait ses jambes à son cou. Lui-même ressentait de la colère en cet instant, jurant quelques insultes en se délectant de quelques bouffées de nicotine. Ce n’était pas le moment de perdre son sang-froid, Blake se tenant apparemment à quelques mètres d’ici. Il n’avait plus aucun choix à faire, ses pas le guidant vers le jeune garçon sans qu’il n’éprouve de regret. Il savait quelque part qu’Heaven saurait se débrouiller seule, même s’il éprouvait de l’inquiétude à son égard, mais aussi l’envie de lui mettre un bon coup de pieds aux fesses.

D’un pas plus pressé que précédemment il s’aventura dans le mouvement primaire de la foule, bousculant quelques hommes et quelques femmes qui lui coupaient le passage. Malmenée par les agitations qu’il subissait, sa cigarette laissa échapper ses dernières cendres sur sa main, faisant échapper par la même occasion un sursaut au mentor. Celui-ci abandonna le filtre sous les piétinements des affolés, levant les yeux devant lui pour tenter d’apercevoir Blake. Ce fût comme un soulagement lorsqu’il identifia sa silhouette au loin, accélérant alors le pas pour le rattraper avant qu’il ne disparaisse encore une fois. Il remarqua la jeune adolescente qui criait le nom de son protégé, sa robe déchirée et son visage horrifié par ce qu’elle était en train de subir. Il ne put s’empêcher de rouler des yeux à l’idée que quelqu’un vienne lui voler encore un de ses tributs. Elle n’était qu’à quelques mètres de lui et sans attendre il dévia de sa course pour aller à sa rencontre, soupirant lui-même d’agir ainsi. Mais au point où il en était, autant faire les choses comme il se devait. C’est d’un ton enjoué qu’il déclarait alors à l’attention de la jeune blonde, un sourire satisfait aux lèvres.

« Adam, mentor du onzième district, enchanté. »

Il prit sa main pour la secouer doucement, mimant des salutations. Sa respiration restait saccadée, sa course mêlée à la nicotine ne lui réussissant apparemment pas. Mais c’est en cachant son essoufflement qu’il relâcha sa main, attrapant son bras sans réfléchir pour la tirer avec lui. Il lui semblait avoir déjà vu son visage, celui d’une tribute. Décidément il n’était pas le seul à les perdre un par un et cette optique aussi réjouissante puisse-t-elle être pour lui, l’amena à arborer un air plus grave sur son visage.

« Je t’emmène à Blake. »

Il resserra ses doigts autour de son bras, la tenant fermement tout en essayant de ne pas lui faire mal. Mais son regard était déjà ailleurs, fixant Blake pendant qu’il s’avançait dans la foule pour retrouver l’adolescent. Arrivé à sa hauteur il inspira un grand coup, mimant un soulagement qu’il ne cachait pas sans pour autant lâcher la demoiselle.

« Alors maintenant que je t’ai retrouvé toi, tu me fais pas le même coup qu’Heaven et tu restes bien sagement avec moi. »

Il marqua une pause avant de lever le bras de l’adolescente avec un grand sourire.

« Je t’ai même amené un cadeau ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 209
◭ District : District 11 Ҩ L'agriculture
◭ Arrivée à Panem : 19/04/2012
◭ Double compte : Adam R. Blackson

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 20 Juil - 21:07

« Ce n’est pas nous qui disons les mots
Ce sont les mots qui nous disent. »
Witold Gombrowicz

Je me rendais compte de ma stupidité en cet instant, haussant les sourcils dans une expression de surprise moi aussi. Je restais incapable de savoir si cette surprise lui était destinée ou si elle m’était proprement destinée, comme si je me prenais conscience que c’était moi qui l’avait dit et pas lui. La fatigue était sans nul doute plus dangereuse qu’elle n’y paraissait… Je voyais dans son regard qu’il ne savait lui-même pas les raisons de mes excuses. J’avais l’impression de m’être bercée d’illusions quant à son comportement. Qu’est-ce que ça pouvait changer après tout qu’il ne décide de faire abstraction du semblant d’amitié que je pouvais lui accorder ? C’étaient toujours ces mêmes images qui revenaient alors, moi lui et les autres face à la mort, plongés dans une léthargie que nous ne contrôlions pas et où un seul sortirai gagnant. Je me les remémorais sans cesse pour échapper à ce sentiment de sympathie que j’éprouvais pour lui, espérant ne plus rien ressentir du tout. Mais je ne parvenais pas à fuir ça, plaquant mon dos contre la porte de ma chambre en déclarant le plus banalement possible.

« J’avais l’impression que tu m’en voulais. Mais si tout va bien tant mieux. »

J'étirais un sourire menteur contre ma bouche, me redressant sur moi-même. Si seulement Andréas pouvait être là en cet instant. Il me semblait ne vouloir qu’elle à mes côtés, même si je la repoussais parfois, et même si elle ne faisait que me mettre mal à l’aise avec sa protection qui m’étouffait. Mais elle n’était pas là, sans doute encore en train de se débattre dans la foule, en train de nous chercher… Cette idée me donnait froid dans le dos, me faisant culpabiliser de ne pas avoir fait demi-tour pour elle. Je ne savais même pas pourquoi j’avais ça, pourquoi je l’avais suivis lui sans elle. Quelque part c’était peut-être avec Sean que j’avais voulu être et non avec elle. Malgré tous les évènements de cette soirée avaient tout changé. Comme si j’avais pris conscience de quelque chose sans savoir quoi. J’observais Sean pensivement, réfléchissant pour savoir si j’avais réellement envie de continuer cette conversation. J’étais certaine que ce serait moi qui m’enliserai en me justifiant, alors sans attendre qu’il ne dise quoi que ce soit je lui déclarais.

« Bonne nuit. »

Rapidement je refermais la porte de ma chambre, m’engageant dans le couloir comme s’il n’était plus là. Le son de l’horloge qui trônait contre le mur résonnait dans ma tête inlassablement sans que je ne sache l’heure qu’il était. Je n’osais malgré tout pas lever les yeux sur le cadran, ne souhaitant pas m’inquiéter davantage sur le sort d’Andreas. Calmement je me servais un verre d’eau, bien décidée à l’attendre. Je savais que je ne pourrai pas dormir en sachant qu’elle n’était pas rentrée… Et encore moins en me sentant torturée par ce que je n’osais pas m’avouer et que je tentais d’oublier. Penser à elle me permettait de ne pas penser à lui et à ce reste qui l'accompagnait.









Dernière édition par Hécate D.Winslet le Ven 20 Juil - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ SOS : 19
◭ District : 5
◭ Arrivée à Panem : 13/07/2012
◭ Double compte : Nope

MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   Ven 20 Juil - 21:30

Soulagée, je ne retins pas un sourire en voyant la tribut saisir ma main pour se relever. Avait-elle compris qu'elle avait bien plus de chances de survivre avec moi ?Sans doutes. Quoi qu'il en soit, je la tirais derrière moi. Les flammes, les hurlements...J'en avais vaguement conscience, tant tout cela me semblait lointain. Presque assourdi. Courir, éviter les Pacificateurs qui tentaient de nous attaquer en nous confondant ainsi avec de rebelles...Seul comptait pour moi de sortir de cet enfer. Même si nous étions sans doutes aussi terrifiées l'une que l'autre, sentir la main de l'autre tribut serrer la mienne me rassurait. Si je mourrais ce soir, peut-être ne serais-je pas seule pour trépasser.

Trop concentrée sur le désir impérieux de sortir d'ici, je fût trop choquée pour même crier en sentant l'autre tribut - peut-être devrais-je l'appeler Lilly - me pousser violemment sur le coté. Ce à quoi je répondis en frappant avec force le Pacificateur qui avait manqué de me tuer avant de continuer à courir. Pour ne pas tarder à apercevoir une sortie. Enfin...Je n'allais donc pas mourir ce soir...J'avais la chance de pouvoir vivre au moins jusqu'à dans l'arène. Une chance que je ne pouvais refuser. Et quand Lilly lâcha ma main en me recommandant de partir, de quitter cet endroit, je ne sû que faire à part hôcher la tête avec raideur en comprenant que cela lui était impossible pour l'instant. Elle au moins avait quelqu'un à rechercher dans tout ce cauchemar éveillé. J'espère qu'elle y arrivera. La revoilà disparue dans la foule. Quand à moi, j'empruntais la sortie nouvellement trouvée et respirais enfin l'air pur du dehors. Soudainement trop épuisée pour retourner à l'hôtel des tributs, l'adrénaline brusquement retombée, je me laissais glisser contre un mur non loin et ne cherchais pas à retenir mes sanglots. Ceux-ci roulaient dans ma poitrine, secouant celle-ci, mes larmes brûlaient mes joues mais je ne les essuyais pas, cachant mon visage dans mes bras croisés sur mes jambes repliées contre mon torse. Mes cheveux étaient tous emmêlés, mon bras et ma jambe me faisaient souffrir et je commençais à avoir froid d'être si peu couverte mais après la chaleur suffocante des flammes, c'était terriblement réconfortant. J'allais devoir combattre lors des Jeux, alors pourquoi devais-je également subir ça ?Mes sanglots redoublèrent en pensant à ma famille qui allait encore être plus inquiète qu'elle ne l'était déjà et l'absence de Deeks, mon frère aîné bien-aimé, se trouva être bien plus douloureuse encore...

Fin de l'intrigue pour Lucy. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE ◭ Bal de la parade & défilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La Zinneke Parade 2010 !
» Parade militaire 60° anniversaire de la République de Chine
» parade nuptiale hérisson
» Comment baser une intrigue...
» Adrien Goetz : "Intrigue à l'anglaise" et autres livres
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Panem & ses lieux importants
 :: CAPITOLE :: Téléréalité
-