Partagez | 
 

 ◮ don't be mean — Milan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

◭ Age du joueur : 22
◭ SOS : 120
◭ District : District un — les bijoux.
◭ Arrivée à Panem : 12/07/2012
◭ Double compte : Nope.

MessageSujet: ◮ don't be mean — Milan.   Dim 15 Juil - 20:18


J'avais l'air d'une conne, assise sur ce qui ressemblait à une pierre devant le grillage qui bordait le district un. Je détaillais le paysage qui s'étendait devant moi. Ou plutôt, je fixais le soleil couchant jusqu'à ce que les larmes viennent assaillir mes yeux. C'était la seule chose qui réussissait à me faire pleurer. Toute la souffrance que j'ai, je la garde en moi. Et lorsque je vois les filles du district qui se mettent à pleurer à cause d'un garçon qui vient de les larguer, d'un collier qu'elles ont perdus, de la robe qu'elles viennent de déchirer en tombant d'une façon aussi pitoyable sur le sol, je me dis que si un jour je deviens comme elles, je préfererais me jetter sur le grillage qui se trouve en face de moi à ce moment même. Elles sont tellement niaises. Le bourdonnement électrique résonne à mes oreilles et je me demande comment elles font pour se soucier si peu du monde qui les entourent et pour ne pas voir plus loin que le bout de leurs nez. Mais d'un certaine manière, leurs existences dans ce monde revêt bien un point positif, le fait qu'elle sont pour moi l'exemple de ce que je ne voudrais jamais devenir. Elles servent au moins à quelque chose.

J'avais placé en la rebellion tous mes espoirs. Une vie meilleure. Plus de liberté. Moins de contraintes. Plus d'égalité... c'était tout ce que je voulais et pas ce putain de grillage, pensais-je en jetant une pierre contre ce mur qui me séparait de la nature qui elle, avait la chance de courir bien loin derrière. Au moment même des pas se firent entendre derrière moi sur les graviers du chemin, me retournant le plus discrétement possible, je vis quelqu'un. Ou plus précisement, quelqu'un que je ne connaissais pas. Une certitude : il ne faisait pas partie du district. Une idée lumineuse me traversa l'esprit. Et si c'était un rebelle? Non, pas possible, j'aurais été informée de sa venue. Mais je ne pouvais pas rester là sans rien faire, je devais au moins aller vérifier pour voir si je me trompais. Il n'était qu'à quelques mètres de moi et je n'avais qu'à jouer de ma supposée sociabilité pour l'attirer entre mes griffes... « Euh... Salut ! » lui lançai-je en me levant et en retirant la poussière de mon jean troué. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir lui dire? Je ne le connaissais même pas. Le pauvre, il devait me prendre pour une tarée à l'aborder comme ça, surtout avec l'allure que j'avais, j'inspirais peu confiance... « Tu... Tu cherches quelqu'un ? Hum... Je peux peut-être t'aider... » continuai-je, d'une voix peu affirmée. Dans quoi je m'entraîne là? J'étais vraiment la fille la plus bête qui puisse exister. J'ai failli lui demander si il était un rebelle. J'aurais été dans de beaux draps, tiens. C'est censé rester secret et moi, je le demande comme ça, au premier gars venu. Non mais vraiment, vraiment bête la Blue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ SOS : 1092
◭ District : Neuf.
◭ Arrivée à Panem : 27/03/2012
◭ Double compte : Alayna Tomàs

MessageSujet: Re: ◮ don't be mean — Milan.   Lun 16 Juil - 18:22


Les muscles raidis, crispés, par l'entrainement d'Heaven, je m'apprête à sortir du district un. Le chemin jusqu'à chez moi allait prendre encore deux jours entiers. Beaucoup de marche, d'escalade, et pas le temps de m'attarder. Mon père et mon petit ange m'attendent. Mes heures de travail à rattraper aussi. C'est certainement la seule et unique fois que je m'aventurerai aussi loin. Je ne peux plus me permettre de ne plus travailler aux champs. La nourriture, l'argent, la survie de ma famille, toute ma vie dépend de ce travail ingrat. De toute façon, la moisson va bientôt arriver. Je risque d'être pigé. Ma sœur de même. Heaven aussi. Et sans elle, je ne vois pas l'intérêt de revenir dans cet endroit. Sans mon petit trésor, aucune raison d'apprendre à me battre. Je fais ça pour elle. Pour l'endurcir. La rendre moins inoffensive. Quitte à lui voler le peu d'innocence qui lui reste encore. Et ce n'est certainement pas ici que je trouverai un peu de compassion. Heaven est un cas isolé. Au milieu de cet endroit débordant de luxe. Les habitants y sont trop prétentieux. Vaniteux. Arrogants. Égoïstes. Abrutis par la richesse. Ils me rendent mal à l'aise avec tous leurs bijoux exposés. Bien mis en avant. Une grande fierté sûrement. J'aimerai bien les voir au milieu des céréales. Une fauche à la main. Sous les rayons du soleil. Tapant dur sur l'épiderme fragile. A répéter sans cesse les mêmes gestes toute la journée. A se casser le dos pour remplir le quota imposé par le gouvernement. Ils ne tiendraient même pas une demi-heure. Leurs bras grassouillets finiraient par lâcher.

J'arrive enfin près du grillage. Malheureusement pour moi, quelqu'un est là. S'agit il d'un rapporteur pour signaler qu'une personne ne respecte pas les limites des districts ? Qu'elle sache que je suis du un ou non, il faut que je passe cette grille. Ce qui est interdit. Mais peut-être qu'il s'agit d'un autre de leur privilège. Je préfère l'ignorer. Faire comme si de rien était. Et enfin m'éloigner de cet endroit. « Euh... Salut ! » L'inconnue n'a pas l'air décidé à me laisser partir tout de suite. Pourtant, le temps presse. Il faut que dans deux jours, je sois de retour dans mon district. Avant que mon absence devienne trop suspecte. Et qu'elle entraîne une succession de problèmes à ma famille. « Tu... Tu cherches quelqu'un ? Hum... Je peux peut-être t'aider … » Je hausse les sourcils. Je ne comprend pas vraiment sa question. Comme si elle avait un sens caché qui m'échappe. Mes prunelles fixent la jeune femme. La peau pâle, son minois contraste avec ses boucles couleur cendre. Un peu négligée, on pourrait croire qu'elle ne fait pas partie de ce district. Elle non plus. C'est peut-être pour ça qu'elle me propose son aide. Mais je ne préfère ne pas trop t'avancer sur son origine. Je ne peux pas me permettre de me faire coincer aussi facilement. Un bref silence s'installe. Un instant. Le temps où les explications attendues n'arrivent pas. Elle ne compte pas en dire plus visiblement. « Tout dépend de l'aide que tu as à offrir. » Je jette un coup d'œil au grillage. Rien ne m'empêche de prendre mes jambes à mon cou. De courir. De grimper sur les roches et m'éloigner d'ici. De cette femme étrange. Qui peut m'apporter des ennuis. « Je ne pense pas que tu puisse m'aider à vrai dire. Je ne joue pas avec les fillettes. »

___________________________________________________________



    I lost my invitation to the funeral of love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ Age du joueur : 22
◭ SOS : 120
◭ District : District un — les bijoux.
◭ Arrivée à Panem : 12/07/2012
◭ Double compte : Nope.

MessageSujet: Re: ◮ don't be mean — Milan.   Sam 21 Juil - 20:56


J'attendais sa réponse. J'avais étais trop hésitante, trop lointaine pour lui faire comprendre qui j'étais vraiment. Et je ne saurais sûrement pas si ce garçon est un rebelle ou non. Maintenant que je pouvais l'observer sans gêne, sans avoir peur de me faire voir, je n'arrivais pas à répondre à ma question. Je n'allais pas lui la poser ouvertement, je n'allais pas courir ce risque. Une inattention qui pourrait me coûter la vie s'il venait à me dénoncer. Il fallait que je reste prudente. Il se décida enfin à me répondre. L'aide que j'avais à lui offrir... Je ne pouvais rien faire à part l'aider à grimper ce foutu grillage puisque visiblement, il voulait rentrer chez lui. Et chez lui n'était pas ici, pas dans le un. J'allais répondre lorsqu'il me lança son ultime phrase. Il pensait que je ne pouvais lui être d'aucune aide, allant même jusqu'à me qualifier de fillette. Je prenais cette qualification comme une provocation. Ç'aurait été un des riches du coin qui m'aurait dit ça, je ne me serais pas gênée pour lui dire tout ce que je pensais mais là, c'était beaucoup plus compliqué. Haussant un sourcil, le jaugeant du regard, j'en vins à penser que si j'étais une fillette, lui n'était rien d'autre qu'un garçonnet et sur ce plan là, nous étions au moins à égalité. « Une fillette ? On ne t'as jamais dis de ne pas te fier aux apparences? » lui dis-je.

Je pouvais paraître un peu faible mais en réalité, je n'étais pas comme ça et s'il continuait dans cette voie-là, il n'allait pas tarder à le comprendre. Je ne voulais pas débattre pendant une heure avec lui sur l'idée que les gens se faisaient de moi lorsqu'ils me voyaient puisque je m'en fichais royalement. Il commençait à faire nuit et je ne comptais pas rester là, avec lui, alors qu'il venait clairement de me dénigrer. « Tant pis pour toi, si tu préfères mourir en te faisant électrocuter pendant que tu escalades ce grillage, je m'en fiches totalement, tu ne seras pas le premier. Mais je dois être l'une des seule personnes de ce district qui sait comment désactiver le courant du grillage pendant quelques minutes. » lui annonçai-je en commençant à tourner les talons. L'idée que je venais à moitié de me dénoncer toute seule ne me parcourut pas encore l'esprit, cependant c'est bien ce que je venais de faire malgré moi. Je ne pouvais pas revenir en arriére, seulement attendre sa réponse en faisant comme si je m'en allais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ◮ don't be mean — Milan.   

Revenir en haut Aller en bas
 

◮ don't be mean — Milan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Kundera, Milan] La lenteur
» Auvergne : milan royal
» tpz fuchs milan 1/35
» [Kundera, Milan] La valse aux adieux
» AIFV MILAN
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Panem - Côté Ouest
 :: DISTRICT UN :: Limite du district
-