Partagez | 
 

 I died in my dream, what's that supposed to mean?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 27
◭ SOS : 727
◭ District : District 4; l'eau & la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 29/03/2012

MessageSujet: I died in my dream, what's that supposed to mean?   Mer 4 Avr - 2:01






S.-K. Oackley




d. population ㄨ feat shay mitchell
















→ Mon personnage se nomme Oackley, Sloane-Kaylee Elle est âgée de 18 années, presque 19. Elle vient du district 4, district de la pêche et de l'eau. Voici ses principaux traits de caractère Obstinée ㄨ Intelligente ㄨ Amusante ㄨ Indépendante ㄨ Imprévisible ㄨ Téméraire ㄨ Insolente ㄨ Directe ㄨ . Mais elle a peut-être certaines faiblesses/atouts qui sont : Elle est très rapide et agile ㄨ Kishan est à la fois une force et une faiblesse ㄨ Elle souffre terriblement de la perte de ses parents, ainsi que la récente mort de son petit-ami Riley ㄨ Passe à l'action et après pose les questions ㄨ Elle observe les gens et analyse donc plus facilement leurs intentions ㄨ Elle a une très bonne endurance ㄨ Elle sait très bien se battre au corps au corps, mais si on lui donne la possibilité de se battre avec une arme, elle prendra une épée, avec quoi elle fera des ravages.



Votre prénom ? Ary
Votre pseudo ? Shaw Nash
Comment avez-vous connu le forum ? Par Sasa, qui recherchait la meilleure team d'admins pas possible
Que pensez-vous de ce forum ? Un mot : perfection
Un petit mot pour la fin ? Ce n'est que le début













___________________________________________________________



Dernière édition par Sloane-K. Oackley le Ven 20 Avr - 1:36, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ADMIN - Burn out

◭ Age du joueur : 27
◭ SOS : 727
◭ District : District 4; l'eau & la pêche.
◭ Arrivée à Panem : 29/03/2012

MessageSujet: Re: I died in my dream, what's that supposed to mean?   Mer 4 Avr - 2:02







•••••••HISTOIRE



water & blood


© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE - IMAGE PAR CYCY-CYCY

« Habituellement, nos souvenirs d’enfants sont vagues, parsemés de blancs qui, malgré nos efforts, ne se remplissent jamais. On essaie de se rappeler du premier poisson que l’on a pêché, à l’âge de six ans. On se souvient regarder notre père installer un appât, puis l’image saute au moment où notre cœur se remplit d’excitation à la sensation d’une prise au bout de la ligne. Peu importe la pensée que l’on ramène à la surface, l’histoire est la même. Je n’échappe pas à la règle, sauf pour une seule nuit. »

Le cri déchirant de mon père traversa mes tympans, me donnant, l’espace d’un instant, l’impression de devenir sourde à mon entourage. Pourtant, les hautes vagues se fracassaient contre le bateau, envoyant les équipements valser par-dessus bord. Je voyais ma mère se précipiter vers lui, mais je n’entendais pas ce qu’ils se disaient. Tout ce que je voyais, c’était l’ancre détaché de sa prison, planté dans le ventre de mon géniteur. Je voyais le sang qui giclait de la plaie, qui se répandait autour de lui. Lorsque je remontai mes yeux troublés vers son visage, une ligne d’hémoglobine s’échappa de sa bouche. Je croyais voir ma mère pleurer, mais avec la pluie glaciale, je n’en étais pas certaine. Malgré mes huit ans, je comprenais que mon père était en train de mourir. Sa vie s’écoulait rapidement, permettant à ma mère d’être à ses côtés pendant ses derniers instants. Moi, j'étais statuée au sol, incapable de bouger, incapable d’entendre, seulement voir. Voir, pour ne plus jamais oublier.

Lorsque je reviens à moi, je clignai plusieurs fois des yeux avant de m’apercevoir que ma mère m’avait prise dans ses bras, m’éloignant rapidement du corps immobile. J’eus le temps de voir une vague gigantesque arriver vers nous, voir le bateau mouillé sans dessus-dessous, voir les vitres explosées, voir le peu d’espoir que nous avions de nous en sortir vivant. Puis, je fus hissée hors de la minime protection qu’offrait notre grosse chaloupe, la tête vers le ciel, le dos vers les furieuses marrées. Je m’agitais, paniquée, avant qu’une paire de bras ne m’agrippent par derrière et qu’une voix apaisante me murmure que tout allait bien se passer. Kishan. Il m’avait prit des bras de mon dernier parent pour m’installer avec Riley et lui dans un petit canot gonflable, tout juste assez grand pour nous trois. Mon cerveau était peut-être engourdi par ce qui se passait, mais pas assez pour ignorer un fait important : nos parents ne pourraient pas nous suivre ici. Relevant les yeux, je croisais ceux attendris et bouleversés de la femme de ma vie. Elle me fit un petit sourire, avant de refermer une toile rouge sur nos têtes, nous forçant tous les trois à se coucher en cuillères. Je sentis les bras de Kishan entourer mon corps, puis celui de Riley, alors que nous tremblions comme des feuilles. C’était la fin.

Frigorifiée, j’essayais d’analyser comme je pouvais la présente situation. Nous allions nous en sortir en dérivant, protégés par notre légèreté sur les vagues. Pour nous, non, la fin n’était pas arrivée. Seulement, je ne pouvais m’empêcher de penser différemment pour nos parents. Mon père était déjà mort, et je craignais le pire pour les parents des garçons et ma propre mère. S’ils mourraient tous les trois, nous allions être des orphelins. Qu’allions-nous faire, sans eux? Je sentais la douleur resserrer ma poitrine, avant qu’un cri ne brise notre silence.

Encore aujourd’hui, j’ignorais s’il venait de moi, ou de ma mère.






riley


© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE - IMAGE PAR CYCY-CYCY

« La magie du premier amour, c'est notre ignorance qu'un jour, il puisse se terminer. Notre premier amour apporte la première expérience dans tout. Notre premier baiser, nos premiers frissons, les premières fois que notre cœur perd son rythme. Et la magie du premier amour, c'est que souvent, on peut passer à travers n'importe quoi et toujours s'aimer. Jamais on ne l'oublie, et jamais on ne perd ce lien. »

Un sourire sournois étirait mes lèvres peintes d'un rose pastel. J'ignorais si elle devinait mes intentions, mais avant qu'elle ne puisse réagir, mon poing percutait sa mâchoire. J'entendis le craquement sourd de l'os qui se déplaçait, ressentais la douleur qui transperçait mes jointures jusqu'au haut de mon bras. Je la vis, presque au ralenti, tomber vers l'arrière, puis sur le sable. Alors que je m'apprêtais à me pencher sur elle pour le lui faire manger, deux bras bien bronzés se pressèrent autour de ma taille et m'éloigna de cette petite conne.

    La prochaine fois que tu mets tes sales pattes sur lui, je t'envoies au centre de soins! C'est clair, sale garce? lui crachais-je à la figure.


J'entendis le rire de Riley dans mes cheveux alors qu'on s'éloignait rapidement du feu de camp. Autour de nous, je vis des gens estomaqués -probablement les amies de Lilith- sinon, les autres riraient, peu surpris de me voir réagir ainsi envers une des filles que je détestais le plus au monde. Habituellement, je trouvais cela marrant de voir des filles tournées autour de mon copain, mais elle... j'étais incapable de retenir la rage qui me retournait l'estomac. Après une courte lutte verbale, mon poing était partit, tout simplement. Je savais qu'elle voulait Riley, et pour une raison que j'ignorais, j'avais peur qu'elle ne réussisse à me le prendre. Je savais que M. Hunter m'aimait plus que tout, je mettais donc ça sur de la jalousie mal placée.

Mon regard enregistra alors les alentours, lorsque Riley se décida finalement à me lâcher. Je me retournais vers lui, les bras croisés sur la poitrine. Il me regardait en me souriant de son sourire illuminant, un sourire qu'il ne réservait que pour moi. Je ne pus empêcher un coin de mes lèvres de se redresser à sa vue, et aussi lorsque je reconnus l'étincelle de désir qui brillaient dans ses yeux. J'étais rarement jalouse, et je ne doutais pas un instant que c'était cela qui le faisait réagir comme un idiot. Quel gars ne rêvait pas de voir sa copine réduire sa... 'compétition' en bouillis? Sans dire un mot, mon amoureux s'avança, avant de me plaquer contre l'arbre derrière moi. Décidément, j'allais oublier mon mécontentement pendant un bon moment...

ㄨㄨㄨ

J'avais le souffle court, mais je refusais de ralentir ma course. Mon cœur souffrait, et je préférais mettre la douleur sur le dos de mon jogging de quelques kilomètres au lieu de penser à l'annonce qu'avait fait ce nouveau dictateur. Le retour des Hunger Games, vraiment? Comment osait-il dire que les districts avaient pris la vie pour acquis, alors que nous devions travailler chaque jour de celle-ci pour réussir à fournir tout Panem? Il nous disaient carrément qu'on ne savait plus ce que la vie signifiait, puisqu'elle n'était plus mise en jeu! Sa solution avait donc été de la remettre en danger, pour repartir l'économie de Panem de plus belle. Moins de vivres pour chaque district, sauf pour les districts les plus riches. Étant de ceux-là, mon estomac se révulsait. J'aurais préféré avoir la possibilité d'aider les plus démunis, au lieu de profiter d'une vie gagnée. Malheureusement, ça ne fonctionnait pas ainsi...

Deux semaines après la Moisson, j'allais avoir dix-neuf ans. Je devais donc la subir, et paniquée à savoir si oui ou non, j'allais devenir un Tribut. Si je ne l'étais pas, et qu'une enfant de douze ans se faisait appeler? Oserais-je prendre sa place pour lui permettre une année de répit? Ou serais-je soulagée, seule parmi tant d'autres, le regret pour cette enfant mais le bonheur pour ma propre personne? Peu importe les résultats finaux, mon cœur saignerait inévitablement. C'était cruel de détruire ce qu'avait jadis accompli les rebelles. Et nous ne pouvions rien faire pour arrêter cette folie, si ce n'était de se rebeller à notre tour, avant que le sang n'est trop coulé...

Soudainement, mon pied s'accrocha dans une pierre sur le chemin de terre, me projetant dans les airs. Avec un grognement sourd, ma course effrénée se vit terminer brutalement. Un sanglot étouffé me vit avaler de la terre, alors que je sentais mes yeux s'embuer de larmes. Je tremblais, non pas de douleur, mais d'une colère sourde qui montait en moi. Non, je n'étais pas encore sélectionnée, mais j'étais terrifiée. La mort avait déjà brisée mon enfance, je ne voulais rien savoir de la revoir encore. Même si l'an prochain je serais protégée, elle jetterait toujours son ombre sur nos têtes.

    Sloane! entendis-je crier tout près.


Riley et Kishan étaient là, le souffle aussi court que moi. Ils me prirent dans leurs bras, sans dire un mot de plus. Qu'avait-il à dire, de toute façon? Nous étions impuissants, et ça nous rendaient fous de rage. Et moi, je ne pouvais m'empêcher de m'imaginer dans l'arène, les armes prêts à tuer. Un survivant, sur vingt-quatre participants... Comment pouvait-on sortir d'une tuerie pareille sans perdre la tête?

    Je... je crois que je vais me porter volontaire... fis-je lentement en relevant la tête.


En prononçant ses mots, je réalisais à quel point je les pensais. Peu importe ce qui m'arriverait une fois là-bas, je ne pouvais me résoudre à laisser quelqu'un d'autre y mourir. C'était cruel, inhumain. Et pourtant, tout le monde savait à quel point le Capitole et ses habitants se réjouissaient d'une telle nouvelle. Pour eux, qui n'étaient nullement affectés par la Moisson, les Hunger Games n'étaient rien d'autre qu'un jeu. Plus que jamais, mon dégoût pour eux se dispersa dans chaque parcelle de mon corps. Non, je ne pouvais laisser une telle chose arrivée. De toute manière, j'étais faite forte, et un peu de folie ne me ferait pas de mal.

Tout ce que je vis, quelques secondes après, c'est la douleur qui se dessinait dans les prunelles des deux frères, les deux hommes de ma vie. Mon cœur se brisa à son tour, sachant la douleur que ma perte leur infligerait. Toutefois, je ne pouvais me résoudre à faire marche arrière. Ils s'en sortiraient, referaient leur vie, j'en étais certaine. Du moins, c'est ce que j'essayais de me rentrer dans la tête.





kishan


© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE - IMAGE PAR CYCY-CYCY

« Parfois, on reçoit des obstacles par la tête et on doit simplement s'arranger comme on peut pour passer à travers. Mais même dans les pires tourments, on se doit de trouver la lumière. Car c'est celle-ci qui nous aiderait à garder la tête hors de l'eau, qui empêchera l'oxygène de quitter à jamais nos poumons époumonés. Parfois, notre lumière s'illumine dans quelque chose, ou quelqu'un, qui depuis toujours marche à nos côtés. »

Je me plongeais profondément dans les yeux glacés de Kishan. Il revenait à l'instant d'une réunion de rebelles du district quatre. Depuis la nouvelle du nouveau Président, les gens avaient commencés à se regrouper. Pour ma part, je n'osais m'y retrouver avant de savoir quel serait mon sort. Après mon annonce aux deux frères, je réfléchissais. J'avais pensé mes paroles, mais ils s'évertuaient à me convaincre du contraire. Je pouvais les comprendre, de n'avoir aucune envie de me perdre, après les décès qui hantaient déjà nos cauchemars depuis notre jeunesse. Mais c'était justement pour ça que je voulais me porter volontaire. Je voulais éviter à une famille de subir de pareilles douleurs. Riley et Kishan sauraient s'en remettre, je n'en doutais pas un instant... Ils étaient assez forts.

    Kay, murmura tendrement Kishan en prenant place devant moi. Je savais, au moment même où il utilisait le surnom de mon second prénom, qu'il avait quelque chose d'important à me dire. Je sais que tu veux faire la bonne chose en te portant volontaire à la Moisson mais... mais tu dois comprendre pourquoi, ça ne le serait pas. Tu sais à quel point Riley t'aime et je ne crois pas qu'il s'en remettait. Tu sais que moi aussi, je ne le supporterais pas. Je ne le supporterais pas parce que si tu meurs, tu me briserais le cœur.


Tout en prononçant ses dernières paroles, qui m'avais figée sur place, il avança tranquillement sa main pour la glisser contre ma joue, puis descendre le long de mon coup et s'arrêter sur mon épaule. Il s'approchait de moi, posant son front contre le mien. Mon souffle se bloquait dans ma gorge, incertaine de voir où il voulait en venir. Je lui briserais le cœur, parce qu'il me considérait comme sa famille, certainement. Mais qu'avait donc été cette lueur qui brûlait dans ses yeux? Il déposa un baiser sur mon front, avant de disparaitre dans la nuit, me laissant perplexe sur le sens de ses paroles.

ㄨㄨㄨ

Le temps passait et passait encore, sans que la tension ne disparaisse dans les districts. Il y en avait même une qui s'était installé entre Riley et Kishan, sans que je ne comprenne pourquoi. À chaque fois que Kishan ne me portait un peu trop d'attention au goût de Riley, ce dernier lui jetait un regard noir. J'étais confuse, essayant de découvrir ce qui se passait entre eux, mais Riley changeait toujours le sujet en répondant le plus vaguement possible. S'il croyait que j'allais laisser tomber le sujet aussi facilement, il se trompait profondément. Il devrait pourtant savoir que quand je voulais quelque chose, je faisais tout en mon pouvoir pour l'obtenir.

Essayer de découvrir le mystère de la tension entre les deux frères me permettais de mettre de côté mes autres soucis. Je pensais moins à la Moisson, qui arrivait à grand pas. Je pensais moins aux rebelles, au choix que j'allais devoir faire, au nouveau Président qui me donnait envie de vomir chaque fois que je voyais son visage sur un écran géant. La situation de Panem toute entière se moulait sur une vieille perception, tout ce que nous connaissions perdaient leurs couleurs. Riley, Kishan et moi avions dû nous construire un avenir sans la présence de nos parents, nous avions réussi à mettre de l'espoir dans nos cœurs dans les moments les plus noirs. Aujourd'hui, tout ça devait à nouveau être recommencé.

Étais-ce de la lâcheté ou du courage, que de m'envoyer moi-même à l'abattoir?




bloody road


© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE - IMAGE PAR CYCY-CYCY

Mon cœur battait follement dans ma poitrine alors que mes ongles s'enfonçaient sans ménagement dans la paume de Riley. J'en avais conscience, mais je ne pouvais m'en empêcher, alors que je voyais la silhouette de Kishan apparaitre puis disparaitre à nouveau à l'écran. J'avais de la difficulté à croire qu'il s'était vraiment porté volontaire pour devenir un Mentor. Et pour le devenir, les compétiteurs devaient subir un aperçu des Jeux. Pas aussi long, pas aussi intense, mais tout aussi mortel. Mon regard inquiet cherchait partout un des hommes le plus important de ma vie, alors que mon souffle saccadé n'en pouvait plus d'autant de pression. Ils n'étaient plus que deux à se partager le titre de Mentor du District 4. Naturellement, l'autre homme était plus vieux, et nous le connaissions. Riley et moi ne pouvions s'empêcher de se sentir coupable de vouloir la mort du vieux pêcheur du coin, qui depuis la mort de nos parents, avait toujours prit soin de nous laisser un ou deux poissons dans nos temps les plus durs. Seulement, à nos yeux, la vie de Kishan était plus importante.

Lorsqu'il fut à nouveau sur l'écran, il se trouvait dans une petite clairière. Il avait cessé soudainement sa course effrénée, une lueur de détermination brillant dans ses yeux de glace. Il leva un instant ses prunelles vers le ciel, semblant percer les écrans pour me regarder directement. Mon cœur s'émoustilla à nouveau alors que mon souffle se bloqua dans sa gorge. Avant même qu'il ne se soit retourné, je savais déjà ce qu'il voulait faire. La fuite était terminée, c'était maintenant l'heure de terminer cette aventure cauchemardesque. Je savais que la finale le peinait, mais ce n'était pas comme s'il avait le choix. Lorsque le vieux poissonnier finit par débouler derrière lui, son regard s'illumina soudainement, comprenant aussi que c'était la fin. Soit pour lui, soit pour Kishan. Mes ongles s'enfoncèrent encore plus dans la paume de Riley, qui grogna de douleur sans toutefois s'en occuper d'avantage. Comme moi, il était concentré sur ce qui se passait à la télévision.

L'air était à couper au couteau, tellement nous étions tendus. Nous attendions avec impatience la fin du combat. Il durait depuis un moment, déjà, mais aucun des deux adversaires ne semblaient vouloir porter de coups mortels. Ils hésitaient.

    Allez, allez, commençais-je à murmurer entre mes dents serrées. Je t'en prie Kishan, reviens moi, murmurais-je finalement si doucement que Riley n'avait sans doute pas entendu.


Moi, pas nous. Je voulais qu'il me revienne, qu'il reprenne sa place à mes côtés. Je ne voulais pas qu'il meure sans qu'il n'ait eu le temps de réellement s'expliquer. Je savais qu'il se cachait quelque chose derrière toute cette histoire entre Riley et lui, entre ses confessions sur le bord de la plage. Je devais avoir le fin mot de l'histoire, et si j'étais totalement franche, je ne supporterais pas sa perte. Je l'aimais, du plus profond de mon être. J'aimais aussi Riley, naturellement, mais ça, je le savais depuis longtemps. Avec Kishan, c'était comme si j'ouvrais une porte fermée, révélant un tas de squelettes qui ne cherchaient qu'à danser.

Soudainement, comme si Kishan avait entendu mes silencieuses demandes, il plongea vers le poissonnier. D'un mouvement synchronisé, Riley et moi nous étions penchés vers l'avant, pour être certain de ne rien manquer. Les yeux ronds, nous retenions notre souffle alors que la finale du combat envoya une marre de sang dans les airs, sur l'herbe normalement verte. Je sentis des larmes amères tomber sur mes joues, alors que les deux adversaires tombaient par terre. Le suspense était horrible. Qui allait se relever? Y avait-il un survivant?

Puis, un mouvement. Je laissais un cri de victoire déchirer ma gorge lorsque je vis Kishan se mettre péniblement sur ses pieds. Il avait survécut. Il était blessé, mais le Capitole le soignerait avant de le renvoyer dans notre district. Soudainement, j'étais dans les bras de Riley, un poids douloureux maintenant disparut de nos épaules. Un rire nerveux, soulagé, nous prit tous les deux, alors que nous commencions tout juste à nous relaxer.

    Le nouveau Mentor du District 4, Monsieur Kishan Cameron Hunter, Mesdames et Messieurs! fit la voix de Soraya Lindger, la présentatrice des jeux.



ㄨㄨㄨ


Cette nuit-là, quand je fus couchée dans les bras de Riley, mon esprit dériva. Je me demandais si, dans les intentions de Kishan de devenir Mentor, il n'y aurait pas eut ce but. S'il avait voulu me montrer ce que Riley et lui ressentiraient si je quittais pour faire partit des Hunger Games. Une larme solitaire s'échappa de mes yeux. Il serait sûrement plus difficile, maintenant, de tenir mon sol concernant mon départ pour les Jeux. Seulement... je ne pouvais me résoudre à laisser tombé l'idée. Je sais que c'était dangereux, que j'avais qu'une seule chance sur vingt-trois de survivre, qu'il y aurait sans doute des gars beaucoup plus forts que moi... mais j'étais Sloane-Kaylee Oackley, et je n'étais pas n'importe qui. J'étais rusée, rapide, et j'avais plus d'un tour dans mon sac. J'avais mes chances autant qu'un autre, je le savais. Le chemin serait difficile, je n'en sortirais probablement pas indemne, mais si je devais un jour me retrouver dans l'arène, je ferais mon possible pour en sortir vivante.

Et ça, c'était une promesse.




broken heart for sold


© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE - IMAGE PAR CYCY-CYCY

« La mort vous agrippe, vous arrache votre âme sans plus de cérémonie. Mais elle déchire aussi les êtres aimés, les laissant souffrir dans le sang séché des gens qu'elle vole. Elle quitte, et on craint toujours le moment où elle reviendra. Parfois, c'est encore beaucoup trop tôt, profanant votre corps, votre cœur, encore une fois de sa fauche aiguisée pour vous marquer d'une trainée sanglante à jamais. Elle est cruelle, sans pitié. En nous brisant comme elle le fait, elle nous rend chaque jour un peu plus comme elle. »

Mes mains s'enfoncèrent dans le sable rougit de sang. À mes côtés, il y avait le cadavre de Riley. Sur mes joues coulaient des larmes salées, m'empêchant de voir clairement toute la scène. L'air bloquait dans ma gorge, suffocant mes poumons au point tel qu'ils brûlaient dû au manque d'oxygène. Mais cette douleur n'était rien comparé à celle qui me brisait lentement de l'intérieur. Mort. Putain ce que je pouvais détester la mort et ses noirs desseins. Encore une fois, elle m'avait prise un être cher, un être que j'aimais de tout mon être. Il gisait là, à mes côtés, ses yeux bleus éteints fixés dans le néant. Il n'avait plus aucune chance pour lui. Autour de moi, il y avait foule, une foule qui pleuraient, qui ne comprenaient pas ce qui se passait. Tout comme moi. Personne ne savait ce qui était arrivé à Riley, une ou deux personnes n'avaient entendu qu'un coup de feu, avant de le retrouver, étendu là...

Je voyais du coin de l'œil les Pacificateurs arriver. Un grognement d'animal blessé résonna en moi, alors que je réalisais soudainement que dans quelques instants, on allait m'enlever Riley. Je me jetais sur lui, lui murmurant inutilement des mots d'amour, le serrant une dernière fois dans mes bras meurtris. Les larmes coulaient toujours, je n'avais jamais autant pleuré de toute ma vie. Puis, lorsqu'un Pacificateur impatient me demanda de m'éloigner, je lui jetais un regard noir en lui faisant la remarque que Kishan et moi allions organiser son enterrement. Sans un regard en arrière, je pris mes jambes à mon coup vers la maison, bousculant au passage les habitants qui avaient entourés le corps de mon défunt amour.


ㄨㄨㄨ


    Merde, mais qu'est-ce qui t'es arrivé, Sloane? Et où est Riley? Pourquoi t'as autant de sang sur toi... t'es pourtant partit après le coup de feu! Explique-moi, maintenant! résonna la voix à la fois paniquée et dure de Kishan.


Lorsque mes yeux se posèrent sur lui, j'éclatais une nouvelle fois en sanglots. La douleur semblait avoir explosée une nouvelle fois en moi, seulement à sa vue, puisque les souvenirs de quelques heures plus tôt me revenaient douloureusement en mémoire. Il me prit dans ses bras, essayant de me consoler, alors que je laissais mes pleures et le sang le salir à son tour. Comment allais-je lui annoncer la mort de son petit frère? Comment, après le moment intense que nous avions passés ensemble?

Je ne pus m'empêcher de repenser à ce moment, lorsque nous nous battions gentiment, en attendant le retour de Riley. Lorsque nous étions tombés à la renverse, lui par-dessus moi, son visage à quelques centimètres du moins. Son front contre le mien, alors que l'on riait comme des gamins... Son expression soudainement sérieusement, en se rendant compte de notre proximité. Ses lèvres, s'approchant des miennes, son souffle chaud contre ma bouche... Ce divin frisson qui avait traversé chaque parcelle de mon corps, alors qu'il ne m'avait même pas encore touché. Nos battements de cœurs à l'unisson... Coupable comme jamais, je me forçais à revenir au moment présent.

    C'était... c'était Riley, je finis par murmurer, entre deux crises de larmes. Il est... il est mort, Kishan. Quelqu'un lui a tiré dessus...


Je n'avais pas la force d'ajouter quoi que se soit. Pourtant, c'était assez, puisque je sentais le corps de Kishan se raidir contre le mien. Et puis, ses doigts s'enfoncèrent dans mon corps, comme je l'avais fait avec le sable. La douleur était supportable, même bienvenue, après celle qui liquéfiait mon ventricule sans pitié. Lentement, des tremblements parcoururent le corps de Kishan, ou le mien, ou peut-être les deux. Toutefois, aucun de nous deux ne pouvaient plus articuler un mot, blessé jusqu'aux tréfonds de nos âmes. Encore une nouvelle mort, nous laissant aujourd'hui, que tous les deux pour endurer la vie.

Lorsque nos corps ne supportèrent plus de rester debout, nous nous dirigeâmes vers le lit de la chambre de Riley. Couchés de façon à ne plus savoir d'où nos corps commençaient et finissaient, nous laissions le chagrin prendre le dessus sur nous. Ensemble, ça pouvait être moins pire. Dans la chambre de Riley, qui veillerait maintenant sur nous du ciel avec nos quatre parents, nous avions fini par nous endormir, exténués. Seulement, cette nuit serait probablement la seule où nous allions avoir eu pareil comportement. Demain serait un nouveau jour, et connaissant nos caractères, un nouveau mur s'installerait entre nos émotions et la vie quotidienne.

Peut-être même entre nous deux...
















___________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I died in my dream, what's that supposed to mean?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» I had a dream!
» [HTC DREAM] Le Dream en détails.
» perfect ou dream ? les pandora
» Mon Ascaso Dream est arrivée... Joyeux Noël à tous !!!!
» [FUN] A dream whithin a dream!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Hors Jeu - Introduction
 :: REGISTRE DES HABITANTS :: Présentations acceptées
-