Partagez | 
 

 pv pandora ϟ i hate you even i don't know why.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: pv pandora ϟ i hate you even i don't know why.   Ven 18 Mai - 10:12



⊰ I can't bare you.

J'évite la Place Publique depuis la moisson. Trop de souvenirs tendus et tristes m'accableraient si je venais à en fouler le sol. Pourtant, ce matin, je n'ai pas le choix. Je dois m'y rendre. Ma famille me l'a expressément obligé. Il nous faut du pain. Alors, comme mon frère travaille en tant que pacificateur et que mes parents sont bien trop occupés à lui faire des éloges, je dois m'en charger. J'en ai marre de faire le hiboux. Jamais mon ainé n'a eu à s'occuper des courses. Ce n'est pas ces dernières qui me posent problème, mais le fait que je dois me taper le mauvais travail. Certes, je ne suis que chasseurs, au grand damne de mes parents, mais je ne suis pas non plus un moins que rien. Bon, c'est vrai que ces temps-ci, je ne fais pas grand chose en chasse. Mais il y a une explication à mes absences. La rébellion. Ce mouvement me bouffe tout mon temps. Si pendant la journée, on ne me voit pas dans le village, c'est que je me suis enfoncé dans la forêt et que je rejoins la base des rebelles. Cette communauté est devenu un deuxième famille pour moi. Ma nouvelle famille. Celle en qui je crois, celle qui m'a accepté tel que je suis.

Je traine des pieds. On voit clairement qu'on m'a forcé de sortir de mon trou à rats. Ma chambre est devenu l'un des seuls endroits que je fréquente quotidiennement avec la forêt. A présent, je m'enterre tout seul dans la pièce et je n'en sors que pour rejoindre les autres rebelles. Il faut dire que je n'ai aucune envie de croiser mes parents. Ceux-là ne font que m'abaisser depuis des années et combien de fois me suis-je engueulé avec eux... notre relation ne s'est pas du tout amélioré avec la moisson. Eux sont pour, moi contre. Je ne leur ai jamais dis mes position face au Capitole et au Président, mais ils semblent avoir remarqué le peu d'intérêt que j'y porte. Et ça les énerve. Je les évite donc le plus possible. Mais, ce matin, ils avaient besoin de moi, alors je ne pouvais que leur obéir sagement. Je me trouve donc sur la Place Publique. Place qui me met en horreur après tout ce qui s'est passé les jours précédents. J'en frissonne lorsque je me remémore les visages des deux tributs à l'appel de leur nom. C'est horrible... où sont-ils en ce moment d'ailleurs ? Personne ne le sait, à part les proches des participants. Je marche jusqu'au centre de l'endroit. Ici, je me tenais lorsque le tribut féminin a été interpellée. Ici, j'ai posé mes yeux, comme des milliers d'autres, sur la jeune fille. Elle était si belle, mais dans quelques semaines, elle ne sera qu'une sauvage dans une arène. Peut-être sera-t-elle déjà morte. Car, ne nous voilons pas la face, le district sept n'a que très peu gagné à une époque où les Jeux étaient le quotidien des habitants. Je me rappelais du nom de la jeune fille. Calypso. Oui, à l'instant où l'hôtesse lui a dit de monter sur la scène, j'ai remarqué une autre jeune fille. Le spectacle m'a marqué d'ailleurs. Pandora. Celle que je ne pouvais pas voir en peinture. Celle qui m'arrachait des grimaces de colère et de fureur. Celle qui me brûlait la peau et faisait bouillir le sang dans mes veines. Je la déteste, mais je ne sais pas pourquoi . Peut-être est-ce un jeu entre nous et que j'ai pris l'habitude d'y jouer à cœur. Dans tous les cas, je n'hésite pas à la descendre de son piédestal. J'adore ça à vrai dire. En sa présence, un tout autre Abel fait surface. Moi-même, je me suis surpris dans certains de mes propos et gestes. Mais, pendant la moisson, un tout autre sentiment est venu m'embrasser. De la compassion. Et lorsque je vois Pandora sur la place publique à cet instant, je ressens ce sentiment à nouveau. Je ne peux pas l'ignorer. Elle pleurait pour Calypso. Elle a probablement plus souffert que la tribut. Je m'avance vers elle, sûr de moi. J'ai fais ma décision. Après tout, je suis un rebelle et en tant que rebelle je ne peux pas la laisser dans cet état. J'ai une mission. « Salut Pandora. » Un silence règne entre nous. Je ne fais aucun geste affectueux. « Je suis désolé pour ton amie. Je vous ai vu à la moisson... comme beaucoup de monde. Si jamais tu as besoin de quelque chose... » Je me sens bête sur le coup. J'ai l'impression que mes paroles ne sont que foutaises, qu'elles ne veulent rien dire. Et, pour montrer que je suis honnête avec elle (pour une fois), je pose une main sur son épaule et la tapote maladroitement. Minable Abel...

(c)CRIPSOW. & AMERICANO.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: pv pandora ϟ i hate you even i don't know why.   Ven 18 Mai - 19:54



Hold on to this lullaby.


Even when the music's gone

« Pourquoi ? ». Je ne cessais de me poser cette question. Je n’étais plus la même depuis le jour de la Moisson. Pourquoi Mèl ? Le sort n’était tellement pas en sa faveur. Le sort n’était en la faveur de personne, qu’ils aillent se faire voir avec cette réplique idiote. Qu’ils aillent tous se faire voir avec ces jeux idiots. Quelle personne saine d’esprit pouvait inventer une telle barbarie ? Depuis quelque temps, j’avais fais mes recherches sur les Hunger Games. Comment avait-on osé remettre en place des jeux qui avaient fait tant de mal. Il fallait faire quelque chose, rassembler du monde, refaire une nouvelle révolution s’il le fallait. Je savais qu’Avalon m’aiderait et je savais qu’il y avait d’autres rebelles dans le district. Néanmoins, je ne savais pas mettre de visage à cette bande. Ou du moins, je n’avais pas encore eu le courage de chercher, de peur de me faire prendre par les Pacificateurs.

Cela faisait des heures que j’étais sur la place. Je ne savais pas quoi faire d’autre de toute façon. De plus, lorsque j’essayais d’échapper à ma famille, j’allais chez Mèl. Mais à présent, je n’osais pas y retourner. Je savais que j’allais fondre en larme si je daignais mettre le pied chez elle. J’étais assise sur un banc, loin de la foule. Je regardais dans le vide, perdue dans mes pensées. J’entendais encore cette femme du Capitole appeler le nom de mon amie, ma sœur. J’aurais espérer faire un cauchemar et ne jamais me réveiller. J’aurais presque voulu me porter volontaire à sa place. Je ne savais pas comment elle allait, je refusais de regarder les jeux. Cependant, je voulais savoir qui étaient ses mentors, si elle s’en sortait. Je ne pouvais pas m’empêcher de l’imaginer arracher la vie des autres tributs ou même se faire arracher la sienne.

Une larme coula le long de ma vie. Je ne voulais pas qu’elle meurt. Je voulais qu’elle revienne, qu’elle gagne. Pour moi au moins. Je voulais revoir son sourire, la serrer à nouveau dans mes bras. Moi qui m’étais promise de la protéger, j’ai faillis à ma tâche. Je réprimais ma haine contre le Capitole. Ils me l’arrachaient, ils en faisaient une bête de foire. Un gladiatrice qui doit combattre pour satisfaire César. On décidera si elle mérite de mourir ou rester. Je soupirais en levant la tête. Je portais ma main à mon pendentif, jouant nerveusement avec « Just close your eyes. The sun is goin’ down. You’ll be alright, no one can hurt you now » chantais-je, ma voix n’était qu’un murmure. Je regardais au delà de l’hotel de ville, me demandant se qu’elle faisait à ce moment précis.

Soudain, une voix s’éleva derrière moi. Au départ, je ne réagis pas, je reste là, a regarder dans le vide. Il y a un grand silence, pourtant, je n’ai pas envie de rompre ce silence. J’avais reconnu la voix d’Abel, je ne savais même pas pourquoi il daignait me parler. N’étions-nous pas censé nous faire la guerre ? En plus de cela, il était compatissant. Je fronçais les sourcils. Je ne voulais pas de sa pitié, je ne voulais pas qu’on me pense faible tout simplement parce que j’avais pleuré. « Merci bien, mais je ne veux pas de ta pitié Abel ». Je décidais enfin à parler, il posait sa main sur mon épaule, je la retirais. « De toute façon, on sait que c’est fichu pour les tributs du 7, on n’a jamais gagné. Pourquoi devrais-je m’apitoyer ? » C’était du mensonge, cela m’affectais tellement. Mais je ne voulais pas qu’il me croit faible, je ne l’étais pas.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
 

pv pandora ϟ i hate you even i don't know why.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [CONFIG] zerocool02 HD2 Pandora 1.3b+fix 1.3+fix SmS [08/02/10]
» Pandora Hearts
» Saint Cloth Myth APPENDIX Pandora Box - Vol. 2
» Postez votre avis sur les APPENDIX Pandora Box Vol. 2 !
» perfect ou dream ? les pandora
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES — REAPER :: 
Hors Jeu - Détente
 :: RELIQUES DE PANEM :: Anciens sujets :: Abandonnés
-